Papillomavirus : plus de 30.000 élèves concernés par la vaccination en Bourgogne-Franche-Comté

Publié le 12/09/2023 - 15:01
Mis à jour le 15/09/2023 - 11:42

Depuis le 4 septembre 2023, une campagne nationale d'information a été lancée pour sensibiliser à la vaccination contre les papillomavirus humains. Destinée aux collégiens entre 11 et 14 ans, plus de 32.000 élèves issus de 342 collèges sont concernés en Bourgogne-Franche-Comté.

Dans la région, les parents des élèves recevront un kit d'information, incluant une orisation, pour permettre à leur enfant de bénéficier de la vaccination contre les papillomavirus humains (HPV). Ils seront également invités à des webinaires, animés par le collectif HPV. L'objectif : informer sur cette opération de santé publique, annoncée par le président de la République en février dernier.

Une vaccination qui prévient jusqu'à 90% des infections

Recommandée par la Haute Autorité de Santé pour toutes les filles et tous les garçons âgés de 11 à 14 ans révolus, la vaccination contre les HPV prévient jusqu'à 90 % d'infections souvent non symptomatiques, mais à l'origine de lésions précancéreuses et/ou cancers du col de l'utérus, de la vulve, du vagin et de l'anus.

Une première dose entre octobre et décembre 2023

Dans les huit départements de la région, les centres de vaccination sont en train de constituer
des équipes mobiles, pour intervenir dans les établissements sur le temps scolaire : la première
dose sera administrée entre octobre et décembre 2023, la seconde entre avril et juin 2024 (suivant un schéma vaccinal à deux doses avec 6 mois d'intervalle).

Une couverture encore "insuffisante" dans la région

Selon l'Agence régionale de santé (ARS), la couverture vaccinale demeure encore "insuffisante". En 2022, elle s'établissait à 51% chez les filles en Bourgogne-Franche-Comté (contre 47% France entière) ; et moins de 12% chez les garçons (contre près de 13% France entière) : des taux bien en-dessous de l'objectif de 80% inscrit dans la stratégie décennale de lutte contre les cancers à horizon 2030.

Pour rappel : cette campagne de vaccination est gratuite pour les usagers, financée par l'Assurance maladie et l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Cernés par le sucre ? Valentine Caput fait le point sur la présence du sucre dans les produits

Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient de livrer ses conclusions concernant l’utilisation de sucres ou de produits sucrants dans quelques 54.000 produits alimentaires transformés de consommation courante. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats pour le moins vertigineux...

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.11
couvert
le 25/04 à 6h00
Vent
1.82 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
94 %