Pollution aux particules en Bourgogne Franche-Comté : quelle sont les causes principales et les risques pour la santé ?

Publié le 15/02/2023 - 10:40
Mis à jour le 15/02/2023 - 11:59

Depuis le 10 février 2023 en Bourgogne-Franche-Comté, les conditions sont favorables à l’accumulation des particules fines dans l’atmosphère, au point que certains seuils ont été ou sont sur le point d’être franchis dans plusieurs départements, à l’instar d’autres régions françaises. Cette période de l’année est particulièrement propice à ce type d’épisodes de pollution... Atmo BFC nous explique les causes et les risques pour la santé.

Les particules fines sont présentes de manière naturelle dans l’environnement, du fait de l’érosion provoquée par le vent, des tempêtes ou des éruptions volcaniques. Mais les activités humaines, notamment les combustions, modifient leurs niveaux dans l’atmosphère : 

  • le trafic routier est "une source majeure et bien connue, qui représente près d’un cinquième des émissions en région Bourgogne-Franche-Comté (23%)*", selon Atmo BFC ; 
  • le chauffage en est une autre, et "représente près d’un tiers des émissions de particules PM10 dans notre région (29%)*. Tout particulièrement, le chauffage au bois constitue le mode le plus émissif, notamment en particules très fines PM2,5, hissant la part des émissions du secteur résidentiel/tertiaire à 45%* !" 
  • l’agriculture, "via la remise en suspension de particules lors du travail des terres cultivées, ou la formation de particules secondaires lors de certaines activités d’épandage, contribue pour 29%* des émissions de particules PM10."

Atmo BFC ajoute que "dans une moindre mesure, d’autres secteurs peuvent contribuer à l’introduction de particules dans l’atmosphère : l’industrie, les transports non routiers, la production d’énergie, le traitement des déchets…"

Des personnes particulièrement vulnérables 

Selon leur taille, les poussières pénètrent plus ou moins profondément dans le système respiratoire : "les plus grosses sont retenues par les voies aériennes supérieures, les plus fines atteignent les voies inférieures et peuvent altérer la fonction respiratoire dans son ensemble", affirme Atmo BFC. Et de préciser que "les particules diminuent l’efficacité des mécanismes de défense contre les infections et interagissent avec les pollens pour accroître la sensibilité aux allergènes."

Certaines populations sont susceptibles de ressentir plus rapidement les effets de la pollution de l’air :

  • Femmes enceintes 
  • Nourrissons et jeunes enfants 
  • Personnes de plus de 65 ans 
  • Personnes souffrant de pathologies cardio-vasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires 
  • Asthmatiques 
  • Personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution (fumeurs, sportifs, allergiques...)

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Une nouvelle salle de radiologie interventionnelle multimodale au CHU de Besançon

Le 11 décembre 2023, un premier patient a bénéficié de cette nouvelle salle au sein du CHRU de Besançon. Un véritable pas en avant dans les équipements de pointe puisque l’hôpital fait partie des dix établissements en France à avoir acquis ce dispositif d’imagerie. Quels sont les enjeux ? Nous avons fait le point avec Eric Delabrousse, chef du pôle imagerie du CHU de Besançon.

Assurance maladie : les modalités de dépistage de cancer désormais en ligne

En 2024, l’Assurance maladie a souhaité faciliter l’accès et les démarches concernant le dépistage des cancers du sein, du col de l’utérus et colorectal. Comme l’indique le site officiel de l’administration française : “Service-Public.fr”, il est désormais possible, pour les personnes concernées, de suivre les modalités d'invitation au depistage du cancer en ligne, directement sur leur espace personnel Ameli.

Médecin généraliste : vers une consultation à 30 euros sous conditions

L’Assurance maladie a ouvert jeudi 8 février 2024 la voie à une hausse à 30 euros de la consultation des médecins généralistes, lors des négociations tarifaires avec les syndicats de praticiens libéraux, tout en exigeant en retour des "évolutions en faveur de l’amélioration de la santé de la population".

La salle multimodale de radiologie interventionnelle du CHU de Besançon prochainement inaugurée

Équipement à la pointe de l’innovation en termes d’imagerie opératoire, la nouvelle salle multimodale de radiologie interventionnelle du CHU de Besançon sera inaugurée le 14 février prochain en présence de la présidente de région Marie-Guite Duffay et le directeur général du CHU Thierry Gamond-Rius.

Hôpital Nord Franche-Comté : des élus “pleinement mobilisés sur ce sujet d’une importance capitale”

Dans la continuité de leur saisine de la ministre de la Santé sur la situation de saturation du service des urgences de l’Hôpital Nord Franche-Comté, Ian Boucard, député du Territoire de Belfort et Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, se sont rendus sur site ce lundi 5 février 2024.

Zoom sur la médiation animale au CHU de Besançon

Tous les vendredis matin de 10h à 12h depuis le mois d’octobre 2023, le service de pédiatrie du CHU de Besançon reçoit de nouveaux visiteurs pour le moins originaux… Vendredi 2 février 2024, nous sommes parties à leur rencontre lors d’un atelier animé par Emilie Hienne, zoothérapeute et experte en médiation animale. Des lapins, un cochons-d’Inde, et même une poule étaient de la partie.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.53
couvert
le 21/02 à 9h00
Vent
1.8 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
82 %