Alerte Témoin

Quelles hausses d'impôts pour les particuliers dans le Grand Besançon ?

Publié le 17/03/2015 - 11:25
Mis à jour le 17/03/2015 - 16:33

Les élus du conseil communautaire vont se pencher ce jeudi 19 mars sur le budget primitif 2015. Les délégués communautaires sont appelés à voter de nouveau taux d'imposition. Les taux des taxes d'habitation et des taxes foncières devraient respectivement s'établir à 9,51% (contre 9,47% en 2014) et à 0,76% (0,50 en 2014). 80% de la hausse sera donc portée par les propriétaires qui payent la taxe foncière. Les débats s'annoncent agités jeudi soir... 

jeu_concours_apparyement_temoin_11-13_avenue_de_bourgogne.jpg
le 11-13 rue de Bourgogne à Planoise abritera le nouvel appartement témoin des maitrises des énergies ©Ville de Besançon

Taxe d’habitation et taxe foncière 2015

Avant la réforme de 2009, les recettes fiscales du Grand Besançon provenaient exclusivement de la Taxe professionnelle. Aujourd'hui, le panier fiscal se compose d'une part "ménage" (part sur la taxe d'habitation et sur la taxe foncière) et d'une part professionnelle (CFE, Tascom, Ifer).

Les principales organisations patronales et le monde de l'entreprise se sont émus de la hausse de la CFE  qui selon Gabriel Baulieu, 1er vice-président du Grand Besançon, reste toutefois "très modérée" (lire nos articles ci-dessous).

Mais qu'en est-il de l'augmentation de taxe d'habitation et du foncier bâti ?

Ce sont les propriétaires qui porteront 80 % de la hausse. En effet, le taux du foncier bâti (taxe foncière) pour les propriétaires (2/3 de ménages et 1/3 d'entreprises) du Grand Besançon devrait passer de 0,50 % (2014) à 0,76 % (2015) soit une augmentation de 34,21%.

La taxe d'habitation augmentera de 0,42% en passant de 9,47 % à 9,51%

Si le Grand Besançon convient que la hausse notamment de la taxe foncière est significative en pourcentage, elle est à relativiser. Sur un logement dans la moyenne (3.500 € en valeur locative pour la TH et 1.750€ pour la taxe foncière) , elle explique que l'augmentation sera de 0,9€ par an sur la taxe d'habitation et de 3 € sur le foncier bâti. Mais rappelons qu'il ne s'agit là que d'une moyenne... 

 Une augmentation "nécessaire"

Le Grand Besançon explique que cette hausse est "nécessaire". Face au fort désengagement des dotations de l'État (42 millions d'ici 2017), Gabriel Baulieu indique jouer sur trois leviers : la baisse des dépenses de fonctionnement, la baisse des investissements et dans une moindre mesure sur la fiscalité.  Ces augmentations des taux sont nécessaires pour le Grand Besançon pour "préserver les services rendus aux Grands Bisontins et notamment les plus fragiles".  

Vers des tarifications solidaires ?

L'agglomération réfléchit notamment à la mise en place de tarifications solidaires en fonction du niveau de revenus dans le domaine des transports (abonnement Ginko) et de l'enseignement au conservatoire.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La Bourgogne Franche-Comté se mobilise pour son tourisme

Confinement • Qui dit confinement dit #restezChezVous. Le tourisme est un des premiers secteurs à pâtir de la crise sanitaire. Consciente de cette problématique, la région Bourgogne Franche-Comté a décidé de décliner un plan de soutien en trois axes : aide financière immédiate, information des professionnels et préparation d'un plan de relance.

Crise économique du coronavirus : BGE Franche-Comté s’engage auprès des Travailleurs indépendants

Dans le contexte sanitaire actuel et au vu des conséquences sur les petites entreprises suite au confinement entamé depuis le 17 mars 2020, le réseau BGE en lien avec Le Ministère du Travail a missionné les BGE sur les territoires pour qu’elles apportent aide et conseils aux travailleurs indépendants les plus fragiles.

Agriculture et Covid-19 : « il faut bâtir des filières locales équitables »

Suite à l’arrêt d’une grande partie de la restauration collective et commerciale hors domicile et l’interdiction d’un grand nombre de marchés, une forte augmentation des volumes des denrées alimentaires vendues par la grande distribution aux ménages a été constatée. La confédération paysanne s'inquiète.

Les techniciens d’Enedis mobilisés durant le confinement : déjà plus de 1.000 interventions

Comme lors de la mobilisation pour les aléas climatiques, les équipes d'Enedis (ex ERDF),  en charge du réseau et de la distribution d'électricité, sont sur le terrain. Sur les territoires Alsace et Franche-Comté, 350 salariés sont mobilisés dans le cadre du service essentiel, 24h/24 et sept jours sur sept.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.46
ciel dégagé
le 05/04 à 21h00
Vent
1.53 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
66 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune