Sécheresse en Saône-et-Loire : le secteur "Vallée de la Loire" en alerte renforcée

Publié le 12/10/2023 - 14:31
Mis à jour le 12/10/2023 - 14:25

Mercredi 11 octobre 2023, la préfecture de la Saône-et-Loire a informé que le secteur "Vallée de la Loire" avait été placée en "alerte renforcée". Les statuts des autres secteurs sont maintenus.

Le préfet a réuni les secondes assises de l’eau, instance regroupant des représentants de tous les usagers de l’eau : profession agricole, acteurs industriels, collectivités, associations de protection de la nature et consommateurs.

Une situation qui se "dégrade" dans le département

L’effet bénéfique des précipitations de mi-septembre s’est malheureusement vite estompé. Et pour cause : la situation hydrologique se dégrade de nouveau dans le département, ajoutée aux prévisions météorologiques qui annoncent la poursuite d’un temps sec avec des températures supérieures aux normales saisonnières pour le reste de la semaine.

Sur la Loire, la baisse des débits a conduit la préfète du bassin Loire-Bretagne à demander de fixer des restrictions des usages de l’eau sur le fleuve en amont de Gien. En alerte et en alerte renforcée, les usages de l’eau sont contraints : 

  • remplissage des piscines privées interdit sauf remise à niveau ou 1 mise en eau sous conditions
  • lavage des voitures re interdit en dehors des stations professionnelles équipées d’un système de recyclage des eaux
  • matériel haute pression ou d’un portique programmé sur "ÉCO" sur ouverture partielle
  • arrosage des espaces verts interdit
  • irrigation agricole soumise à restrictions d’horaires
  • prélèvements pour les activités industrielles réduits.

En crise, les seuls usages domestiques autorisés sont ceux prioritaires répondant à la santé, la salubrité publique, la sécurité civile et l’alimentation en eau potable de la population. 

Le préfet rappelle que l’économie d’eau doit "être un souci quotidien pour l’ensemble des usagers du département". Chacun doit mettre en œuvre tout au long de l’année des mesures d’économie, par exemple limiter les arrosages des pelouses, le lavage des véhicules, privilégier les douches aux bains, remplir sa piscine avant l’été ou renoncer à la remplir, réparer les fuites d’eau même minimes...

Les activités économiques doivent quant à elles, s’adapter afin de réduire leurs prélèvements, pour anticiper l’intensification des sécheresses que le changement climatique génère.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Deux lynx relâchés dans le massif du Jura

Le 6 et le 13 mai 2024, deux femelles lynx ont été respectivement remises en liberté à proximité du lieu où elles avaient été recueillies à l’hiver dernier sur les communes de Morbier et de Montlebon a précisé la DREAL dans un communiqué du 27 mai 2024. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.78
légère pluie
le 30/05 à 12h00
Vent
4.31 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
96 %