Sept ans de prison pour le violeur d'une étudiante en médecine

Publié le 12/03/2013 - 20:02
Mis à jour le 12/03/2013 - 20:02

Un jeune toxicomane bisontin a été condamné à sept ans de prison, ce mardi 12 mars 2013, pour s'être introduit dans l'appartement d'une étudiante en médecine qu'il a violée sous la menace d'une arme.

ASSISES DU DOUBS

PUBLICITÉ

A l’âge de 18 ans, en octobre 2011, une jeune fille s’installe dans un studio du centre-ville de Besançon, pour suivre des études de médecine. Elle est seule chez elle quand un inconnu, qui l’avait repéré peu de temps avant, frappe à sa porte. Armé d’un couteau et muni de menottes et de ruban adhésif, il se rue sur elle.

Alcoolisé et drogué, le toxicomane se rue sur sa victime. Il bâillonne et ligote l’étudiante pour la violer en la menaçant de sa lame. L’agresseur prendre ensuite la fuite, mais la police l’interpellera peu de temps après.

« C’est dégueulasse ce que j’ai fait. Je n’étais pas dans mon état normal« , a déclaré à la barre l’accusé, Kevin Sancey, déjà condamné à neuf reprises, notamment pour des vols.

Spirale infernale

Une repentance qui n’efface pas la violence et la gravité des faits, pour le ministère public qui a requis huit ans de prison et six ans de suivi socio-judiciaire.

Me Catherine Bresson s’est efforcée d’expliquer la spirale infernale qui animait alors son client: victime d’un père violent, placé en famille d’accueil durant son enfance et livré à lui même, il a très tôt sombré dans l’addiction.

Dès l’âge de 13 ans il croise le cannabis, puis l’alcool pour finir par s’accrocher à l’héroïne vers ses 20 ans. « C’est un poli-toxicomane qui ne commet ses actes que sous l’influences des drogues et de l’alcool« , dit-elle.

 

A l’issue de deux jours d’audience à huit clos, à la demande de la victime, la cour d’assises du Doubs a condamné l’accusé à sept ans de prison et à un suivi socio-judiciaire l’obligeant à suivre des soins dès sa sortie.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Contrôles routiers : douanes française et suisse s’associent le temps d’une matinée

Contrôles routiers : douanes française et suisse s’associent le temps d’une matinée

C’est historique mais c’est surtout une grande première dans l’histoire du trafic routier des poids lourds entre la France et la Suisse. La DREAL et la douane française ont allié leur force avec les douaniers suisses, ce mardi 11 juin 2019, pour contrôler les poids lourds de façon plus intense à la frontière. 10 étaient en infraction.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.27
ciel dégagé
le 16/06 à 18h00
Vent
1.95 m/s
Pression
1020.9 hPa
Humidité
76 %

Sondage