Alerte Témoin

Suppression du TGV Mulhouse- Lille : la FNAUT Bourgogne Franche-Comté monte au créneau

Publié le 27/02/2020 - 15:35
Mis à jour le 27/02/2020 - 15:35

La Fnaut, fédération nationale des associations usagers des transports de la région Bourgogne Franche-Comté, dénonce ce 27 février 2020 la décision de la SNCF de supprimer le TGV Mulhouse-Lille desservant de nombreuses gares en Bourgogne Franche-Comté et ce jusqu’en septembre.

tgv-trains-258285_960_720.jpg
© inkflo via Pixabay

"La SNCF a annoncé en catimini la suppression temporaire du TGV Mulhouse < > Lille", explique la FNAUT qui demande le retour rapide de cette liaison.

La fédération souligne que cette dernière est la "seule qui permet, depuis Belfort TGV, Besançon TGV, Dijon et Montbard de rejoindre sans rupture de charge à Paris :

  •  Marne-la-Vallée (Eurodisney), gare avec correspondances TGV vers l'Atlantique, ?
  •  l'aéroport Charles-de-Gaulle à un horaire adapté aux vols longs courriers, ?
  •  la Picardie, ?
  •  Lille avec de bonnes correspondances dans les deux sens avec la Belgique (Côte belge, ?Ostende, Bruges, Gand, Bruxelles, Namur et Liège par des intercités cadencés de la SNCB) et l' Angleterre."

Elle "exige des garanties" sur son rétablissement en septembre et sa pérennité à moyen terme. La FNAUT-BFC s'interroge sur les motivations alléguées de cette suppression, maintenance de matériel à la suite du conflit social et travaux sur la LGV Paris Lyon. Elle constate que "la SNCF privilégie les relations Paris - province au détriment des relations province - province et rappelle la suppression en 2018 du TGV Strasbourg < > Marseille par la ligne du Revermont".

Enfin la FNAUT souligne que «la Région Bourgogne Franche-Comté a supprimé sans communiquer la circulation d'un car MOBIGO entre Dole et Lons-le-Saunier qui permettait la correspondance avec le TGV le plus tardif au départ de Paris arrivant à Dole à 21h 24. Outre que la circulation de ce TGV n' est pas mentionnée sur la fiche horaire papier de la Région, c' est un mauvais coup pour la desserte du Jura Sud.»

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Confinement à Besançon : « Il devrait toujours y avoir des transports Ginko en circulation »

INTERVIEW • Les Tram' et bus du réseau Ginko sont toujours en activité à Besançon depuis le début du confinement le 17 mars 2020. Si le niveau de l'offre se réduit ou se modifie après les annonces gouvernementales qui se succèdent, Carol Ambrosini, directeur marketing, clients et mobilités pour Kéolis, exploitant du réseau Ginko, affirme qu'"il devrait toujours y avoir des transports en commun en circulation".

Besançon : il faut désormais monter à bord des bus Ginko par les portes arrière

Le réseau Ginko met en place des mesures spécifiques pour faire face à la propagation du coronavirus et assurer la continuité de ses services en préservant la santé de ses collaborateurs et celle des voyageurs. A partir du 24 mars 2020, la montée à bord des bus s’effectuera obligatoirement par les portes situées à l’arrière et ce, jusqu’à nouvel ordre. La validation des titres de transport reste obligatoire.

Confinement : des amendes de 135 à 375 euros si vous sortez sans justification…

Les forces de l'ordre étaient mobilisées pour contrôler les déplacements mardi 17 mars 2020 à partir de midi et faire de la pédagogie concernant l'obligation de présenter un justificatif sur l'honneur sur le motif autorisé de son déplacement. À partir de ce mercredi 19 mars 2020, au deuxième jour du confinement, l'amende passe de 38 à 135 euros et peut même grimper à 375 euros !
Offre d'emploi
 4.11
nuageux
le 30/03 à 9h00
Vent
6.47 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
62 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune