Alerte Témoin

Suspension d’une fermeture de classe pour raison « géographique et climatique »

Publié le 06/07/2011 - 11:13
Mis à jour le 16/04/2019 - 17:20

L’école de Chapelle-des-Bois dans le Haut-Doubs Compte deux classes. L’une d’elle, qui accueille les élèves de CM2 devait être fermée à la rentrée selon les directives de l’inspection académique du Doubs  mais les parents d’élèves et la mairie avaient décidé de saisir le tribunal administratif de Besançon le 21 juin dernier. La fermeture est suspendue avant une décision sur le fond dans plusieurs mois. Quand l’altitude vient au secours des parents d'élèves...

1309962479.jpg
©
PUBLICITÉ

Avec la fermeture annoncée, les CM1 et CM2 de Chapelle-des-Bois auraient du faire 17 km aller et 17 km retour à 1 100m d’altitude pour rejoindre Chatelblanc. Trop long et surtout trop dangereux en hiver a estimé le tribunal administratif pour motiver sa décision. « la suppression d’un poste d'enseignant aura pour effet d'augmenter très nettement le temps de transport - et donc de fatigue - des élèves, de surcroît sur des routes pouvant être dangereuses ». Par ailleurs, l'État a devra verser 1.000 euros à la commune et à l'association "les amis de l'école" qui avaient saisi le tribunal administratif de Besançon.

Les 260 habitants de la commune situés à la frontière suisse s’étaient fortement mobilisés. Cette classe représente le maintient de la vie dans ce village afin d’attirer de nouvelles familles. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Harcèlement au collège Xavier-Marmier : « nous demandons au rectorat de revenir sur sa décision » (collectif AED)

Après la "journée blanche" de jeudi pour protester contre la modification par le rectorat de Besançon d'une sanction contre deux élèves après un cas de harcèlement scolaire, le collectif AED Besançon (assistant d'éducation) a souhaité réagir ce vendredi 21 février 2020 suite "aux propos tenus par les représentants du rectorat".

« Journée blanche » dans un lycée de Pontarlier après un cas de harcèlement scolaire

Mise à jour ce 21 février 2020 • Les enseignants d'un lycée de Pontarlier (Doubs) ont organisé ce jeudi 20 février 2020 une "journée blanche" pour protester contre la modification par le rectorat de Besançon d'une sanction contre deux élèves après un cas de harcèlement scolaire, a-t-on appris auprès des enseignants.

Collège Diderot : le recteur maintiendra « en partie » les moyens alloués aux enseignants référents

Après une opération "collège mort" lundi, puis une journée de grève ce mardi, au collège Diderot à Besançon, le recteur de l'académie a convoqué la presse mardi 18 février pour y répondre et annoncer le maintien "en partie" des moyens dans cet établissement du réseau d'éducation prioritaire (REP+).

Planoise : « Collège Mort » à Diderot

Les parents n'ont pas envoyé leurs enfants au collège Diderot lundi 17 février 2020 à Besançon pour protester contre la perte des postes d'enseignants référents en éducation prioritaire renforcée (Rep+) de Planoise. Mardi, ce sont les enseignants qui seront en grève avant une marche dans les rues du quartier en fin de journée. Dans le Doubs, la baisse des moyens dans les secteurs sensibles provoque également la grogne à l'école Mandela de Bethoncourt et au Collège Lou Blazer de Montbéliard.

Baisse des dotations horaires au collège Diderot : Anne Vignot apporte son soutien au personnel

Comme nous le dénonçait le Snes FSU dans un article en date du 6 février dernier, les moyens vont baisser pour la rentrée 2020 dans les collèges et lycée. Ce 16 février 2020, Anne Vignot, candidate à l'élection municipale de Besançon, souhaite apporter son soutien aux personnels du collège Diderot.

Orientation : programme 2020 des portes ouvertes des collèges, lycées et universités en Franche-Comté…

Futurs collégiens, lycéens et étudiants doivent penser à leur avenir notamment en visitant des établissements et choisir celui qu'ils considèreront comme le meilleur… Voici le calendrier 2020 des portes ouvertes en Franche-Comté. De nombreux rendez-vous sont au programme ce samedi 15 février 2020.

« Mise à pied » d’un professeur à Dole : une mobilisation prévue mardi 18 février

Le syndicat CGT du lycée Duhamel de Dole a tenu alerter l'opinion publique le 12 février 2020  dans le cadre de la "mise à pied" d'un professeur suite à sa "participation à la contestation des épreuves d'E3C". Les organisations syndicales, SNES-FSU, Snuep-FSU, CGT Educ’Action, SUD Education, Unsa Education et SNFOLC se mobiliseront le mardi 18 février à partir de 11h45 Avenue Charles Laurent Thouverey à Dole. Pour rappel,  Une pétition a été mise en ligne.

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.01
nuageux
le 22/02 à 0h00
Vent
1.11 m/s
Pression
1032 hPa
Humidité
72 %

Sondage