Table ronde au Sénat : J-F Longeot en quête de solutions à l'exode médical

Publié le 16/02/2016 - 11:13
Mis à jour le 16/02/2016 - 11:13

"Face a? la difficulte? pour les maires des petites communes françaises de maintenir une offre de soins satisfaisante sur leur territoire, face au vieillissement des praticiens, face a? l’insuffisance de l’offre, particulie?rement en matie?re de me?decine spe?cialise?e", le Se?nateur Longeot organise une table ronde sur la de?mographie me?dicale, mercredi 17 fe?vrier 2017 au Se?nat.

photo.9juin._micro.expli_.jpg
Jean-François Longeot est intervenu ce 19 janvier 2016 au cours d'une question d'actualité. @Sénat
PUBLICITÉ

Il souhaite e?voquer l’e?pineuse question de la de?mographie me?dicale et la lutte contre les de?serts me?dicaux. La France n’a jamais compte? autant de me?decins (198 365 en exercice en 2015, dont 44,7% de libe?raux) mais ils n’ont jamais e?te? aussi mal re?partis sur le territoire selon les observations du sénateur. « La situation s’aggrave en termes de disparite?s ge?ographiques et en fonction des spe?cialite?s avec des e?volutions inquie?tantes en me?decine ge?ne?rale, rhumatologie, dermatologie, chirurgie ge?ne?rale et ORL. » 

Le « creux de?mographique » est attendu pour 2020. Jugeant les re?centes mesures incitatives mises en œuvre par le gouvernement dans le cadre du pacte territoire-sante? insuffisantes, le Jean-François Longeot va, sous la pre?sidence d’Herve? Maurey, pre?sident de la Commission de l’ame?nagement du territoire et du de?veloppement durable au Se?nat, auditionne? le pre?sident de l’Ordre national des me?decins, la pre?sidente du Syndicat national des jeunes me?decins ge?ne?ralistes, le pre?sident de l’ordre national des infirmiers, des repre?sentants de la Caisse nationale d’assurance maladie, des repre?sentants des territoires dans lesquels les difficulte?s d’acce?s aux soins sont les plus inquie?tantes.

L’objectif de cette table ronde est de « trouver des solutions a? cet « exode me?dical ». »

Enfin, le se?nateur s’interroge sur la pertinence de la re?gionalisation du nume?rus clausus annonce?e par le gouvernement.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

La République en marche a dévoilé lundi ses 19 premiers candidats pour les élections municipales, de Toulon à Mayenne en passant par Pontarlier, en se fixant l'objectif d'atteindre au moins 10.000 conseillers municipaux après mars 2020. Sans surprise, Pierre Simon a été désigné par la commission nationale d'investiture sur Pontarlier. À BesançonIl faudra encore patienter jusqu'à fin juin début juillet pour savoir qui sera investi par "En Marche". 

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Lors des élections européennes de mai dernier, le Parti socialiste a connu une défaite historique en France. Avec 6,2 % des voix, le PS se situe loin derrière les autres grands partis français. Aujourd’hui, le PS lance un appel pour s’associer avec les écologistes qui rejoignent les mêmes valeurs. Martial Bourquin, sénateur du Doubs, approuve cet appel.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 25.86
ciel dégagé
le 26/06 à 21h00
Vent
1.24 m/s
Pression
1021.92 hPa
Humidité
87 %

Sondage