hamid asseila

9 articles trouvés
La rage de Trust enflamme le Bœuf sur le Toit

La rage de Trust enflamme le Bœuf sur le Toit

Après leur retour sur scène la veille à Clamecy, le groupe iconique du hard rock français était ce vendredi 2 décembre à Lons-le-Saunier au "Bœuf sur le toit". Le groupe,  qui s'est reformé pour ses quarante ans, égraine quelques salles intimes durant ce mois de décembre. En Franche-Comté, le concert de deux heures s'est joué à guichet fermé. "Ultra convivial et bon enfant" selon des fans ravis de retrouver un groupe toujours aussi enragé ... et engagé !

La Breakfast Party #1 au Scénacle à Besançon

La Breakfast Party #1 au Scénacle à Besançon

Pour la première fois à Besançon et en Franche-Comté, ce nouveau concept de "before work" s'est déroulé ce jeudi 11 février 2016 de 7 heures à 9 heures au Scénacle : la Breakfast Party #1. Au programme : croissants, café, jus de fruits et… DJ ! Je l'ai testé pour vous, photos et vidéos à l'appui... Breakfast Party #1 au Sce?nacle à Besançon from maCommune.info on Vimeo.

Concerts : Pourquoi n’y a-t-il plus de grosses têtes d’affiche à Besançon ?

Concerts : Pourquoi n’y a-t-il plus de grosses têtes d’affiche à Besançon ?

"La Petite Virgule" s'intéresse à la musique durant ce mois d'octobre et notamment aux concerts à Besançon. "Si ce n'est pas forcément la réalité, de nombreux Bisontins ont le sentiment qu'il y a moins de têtes d'affiche d'envergure en souvenir des grands concerts du palais des sports dans les années 80. Pourquoi ? Éléments de réponses avec Hamid Asseila, producteur de spectacles avec sa société NG Productions".

Programmation du Scènacle : « Tout le monde s’y retrouve » !

Programmation du Scènacle : « Tout le monde s’y retrouve » !

L'espace d'émergence bisontin Le Scènacle lance sa programmation quadrimestrielle avec pour mots d'ordre : "pas de ligne directrice" mais dans laquelle "Tout le monde d'y retrouve". Les gérants bénévoles Hamid Asseila et Quentin Juy honorent leur pari joué à l'ouverture du Scènacle en mars 2015 en proposant un lieu "pluridisciplinaire" et "pluriculturel".

Le Scènacle, « le maillon manquant de la scène bisontine »

Le Scènacle, « le maillon manquant de la scène bisontine »

Un nouveau lieu "pluridisciplinaire" et "pluriculturel" a ouvert début janvier 2015 au centre-ville de Besançon, à la place de l'ancien Théâtre Bacchus : le Scènacle. C'est le producteur de spectacles Hamid Asseila, 33 ans, et le comédien Quentin Juy, 35 ans, qui se sont lancés dans le challenge de créer en Franche-Comté un espace unique pouvant accueillir des artistes pour des résidences, en co-working, organiser des expositions, des projections, des événements privés, etc. 

Métier : producteur de spectacles

Métier : producteur de spectacles

Avec sa société NG Productions, Hamid Asseila fait bouger depuis presque huit ans la vie culturelle de Besançon. Reconnu dans la profession, cet ancien DJ électro organise dans la région de 40 à 60 spectacles par an, dont 60 à 70 % dans la capitale comtoise. Comment voit-il son métier ? Besançon est-elle si coincée entre l'Axone de Montbéliard et le Zénith de Dijon ? Interview sans langue de bois…

CHARGER LA SUITE
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.09
peu nuageux
le 23/10 à 6h00
Vent
2.56 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
79 %

Sondage