TGV Rhin-Rhône : Marie-Guite Dufay lance un livre blanc pour "poursuivre la dynamique" dans l'Est

Publié le 12/10/2017 - 11:43
Mis à jour le 18/04/2019 - 09:46

Marie-Guite Dufay, présidente de l’Association Trans Europe TGV Rhin-Rhône-Méditerranée et présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, a lancé un livre blanc appelant à mettre en œuvre des actions collectives pour poursuivre la dynamique du TGV Rhin-Rhône mercredi 11 octobre 2017. 

1-dsc_9483.jpg
Marie-Guite Dufay, Présidente de l’Association Trans Europe TGV Rhin-Rhône-Méditerranée et Présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté ©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

La présidente a également rappelé que seule la finalisation de la deuxième phase de la branche Est de la LGV Rhin-Rhône répondra au cahier des charges du TGV Rhin-Rhône pour les territoires, populations et entreprises desservis.

Les propositions du livre blanc

Elus et acteurs économiques se sont retrouvés hier, à La Jonxion (gare Belfort-Montbéliard TGV), pour un séminaire de travail sur l’avenir du TGV Rhin-Rhône et le lobbying immédiat pour la terminaison de la branche Est de la LGV Rhin-Rhône. Les participants ont échangé sur les différentes propositions du livre blanc, comme :

  • la création de produits touristiques autour des grands évènements intégrant les billets TGV,
  • un argumentaire pour l’utilisation du TGV Rhin-Rhône par les entreprises et l’organisation des réunions d’affaires autour des gares TGV,
  • la mise en place d’une tarification unique pour les gares terminus frontalières. 

La « nécessité » de terminée la branche Est de la LGV Rhin-Rhône

« La dynamique du TGV Rhin-Rhône est réelle et elle se concrétise par les 20 liaisons quotidiennes entre Paris et les villes de l’espace Rhin-Rhône (Dijon, Besançon, Belfort-Montbéliard et Mulhouse) ainsi qu’avec les huit relations internationales vers l’Allemagne et la Suisse. Il incombe à l’ensemble des acteurs d’identifier des pistes et de proposer des actions concrètes pour poursuivre le développement de cette clientèle » a indiqué Marie-Guite Dufay.  

A l’occasion du séminaire, Marie-Guite Dufay a insisté sur la « nécessité » de terminer la branche Est de la LGV Rhin-Rhône : « Seule la réalisation de la deuxième phase de la branche Est de Petit Croix à Lutterbach apportera le gain de temps nécessaire au TGV Rhin-Rhône pour pouvoir proposer plus de liaisons et plus de dessertes de manière régulière et systématique. Sans ces 35km de ligne à grande vitesse le TGV Rhin-Rhône ne pourra pas répondre pleinement aux besoins des territoires, comme par exemple de renforcement des échanges entre les entreprises, de développement des produits touristiques ou d’élargissement des bassins d’emplois » a-t-elle expliqué.

Infos +

Dans les prochaines semaines, l’Association va intensifier son lobbying. Marie-Guite Dufay emmènera une délégation d’élus de l’Association le 8 novembre prochain rencontrer la ministre des Transports Elisabeth Borne afin de lui rappeler la demande de l’Association de « mettre en place dans les meilleurs délais une mission de financement pour la 2ème phase de la branche Est de la LGV Rhin-Rhône permettant d’engager le chantier dans les meilleurs délais, les acquisitions foncières et les études étant terminées ».

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

La République en marche a dévoilé lundi ses 19 premiers candidats pour les élections municipales, de Toulon à Mayenne en passant par Pontarlier, en se fixant l'objectif d'atteindre au moins 10.000 conseillers municipaux après mars 2020. Sans surprise, Pierre Simon a été désigné par la commission nationale d'investiture sur Pontarlier. À BesançonIl faudra encore patienter jusqu'à fin juin début juillet pour savoir qui sera investi par "En Marche". 

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Lors des élections européennes de mai dernier, le Parti socialiste a connu une défaite historique en France. Avec 6,2 % des voix, le PS se situe loin derrière les autres grands partis français. Aujourd’hui, le PS lance un appel pour s’associer avec les écologistes qui rejoignent les mêmes valeurs. Martial Bourquin, sénateur du Doubs, approuve cet appel.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.66
ciel dégagé
le 26/06 à 21h00
Vent
1.24 m/s
Pression
1021.92 hPa
Humidité
87 %

Sondage