Un habitant du Haut-Doubs condamné pour 43 cambriolages en Suisse

Publié le 31/10/2013 - 18:40
Mis à jour le 31/10/2013 - 18:58

Un habitant du Haut-Doubs, interpellé grâce à une efficace coopération entre la gendarmerie française et ses homologues suisses, a été condamné à trois ans et demi de prison ferme par la Cour criminelle du tribunal de la Chaux-de-Fonds (Suisse) pour 43 cambriolages commis en Suisse.

PUBLICITÉ

L’affaire débute en novembre 2012, lorsque le groupement de gendarmerie du Doubs est alerté par la gendarmerie du canton de Neuchâtel (Suisse) et les autorités helvétiques qu’un habitant du Haut-Doubs est fortement suspecté d’avoir commis plusieurs dizaines de cambriolages en Suisse.

La compagnie de gendarmerie de Pontarlier décide alors de mettre en place un dispositif de surveillance autour de cet homme de 45 ans, un ressortissant des pays de l’Est domicilié dans l’arrondissement de Pontalier jusque là inconnu de la justice française.

Le suspect, surveillé de près, ne tarde pas traversé la frontière, le 16 novembre 2012. Immédiatement, la gendarmerie française prévient ses homologues helvètes et le même jour, la police cantonale de Neuchâtel et le corps des gardes frontière helvétique (CGFR région VIII) interpellent l’individu sur la commune de Colombier, sans incident, et le placent en détention.

D’après l’enquête des autorités suisses et françaises, le quadragénaire a commis 43 cambriolages sur le territoire suisse.

Il a été jugé par la Cour criminelle du tribunal de La Chaux-de-Fonds le mardi 29 octobre 2013, et condamné à trois ans et demi de prison ferme.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la  défense réfute

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la défense réfute

Une ex-collègue de Frédéric Péchier, l'anesthésiste de Besançon mis en examen pour 24 empoisonnements présumés, le soupçonne d'avoir voulu l'empoisonner lors d'une opération, ce que réfute catégoriquement la défense, a-t-on appris ce vendredi 24 mai 2019 auprès des avocats des deux parties.

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

La belle-mère de trois frères et soeur, qui s'étaient noyés l'été dernier dans un lac de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), a été mise en examen pour "homicides involontaires", a-t-on appris ce jeudi 23 mai 2019 auprès du parquet, confirmant une information du Journal de Saône-et-Loire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.36
légère pluie
le 25/05 à 12h00
Vent
4 m/s
Pression
1016.39 hPa
Humidité
76 %

Sondage