Vous avez dit "égalité des chances" ?

Publié le 11/03/2016 - 11:00
Mis à jour le 11/03/2016 - 14:46

Il y a des pétitions qui ne passent pas inaperçues, comme celle qui demande plus d'équilibre entre Besançon et Dijon. Et puis il y a des pétitions plus confidentielles comme celle à destination de l'inspection académique de Haute-Saône pour demander le maintien de la classe bilangue au collège des Mille étangs de Mélisey…

college.jpg
©roman mCi

billet d’humeur

PUBLICITÉ

La pétition, vous l’avez constaté, est à la mode. On pétitionne de manière générale pour tout ce qui est « contre ». Localement, nous en avons eu des exemples. Difficile d’apprécier ce mode de contestation, surtout quand n’apparaissent que des prénoms. Peut-être des pétitionnaires convulsifs ? 

Certaines trouvent vite le chemin des médias. Ceux qui les proposent à la signature sont de "bons communicants". Ils ont le bon carnet d’adresses et savent en (ab)user. D’autres n’ont pas cette chance, ce savoir-faire, ce réseau sans lequel aujourd’hui il est possible de pétitionner sans être entendu ni relayé.

Et pourtant, il en est qui mériteraient, peut-être, notre attention. Comme cette pétition du 16 février 2016  menée par les parents d'élèves du collège de Mélisey qui s'offusquent de voir disparaître une classe bilangue à la rentrée dans le cadre de la réforme du collège alors que selon eux "100% des classes bilangues seront rétablies à la rentrée 2016 à Paris,  mais seulement 70 % en province". 

Ceux qui la proposent à votre signature ne souhaitent qu’une chose : les enfants de la ruralité doivent bénéficier des mêmes opportunités en matière d’enseignement des langues étrangères  que ceux de Paris, de l’ile de France ou encore des grandes villes de ce pays. Un signe de mépris pour les « bouseux » vus de Paris ?

Lisez bien le texte de la pétition. Il est clair et sa demande, précise. Il s’agit là de pétitionner "pour" quelque chose de simple qui a pour nom  : "l'égalité des chances et la continuité républicaine". Simple, non ?

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Albert Ziri

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

Plus de 80 offres centrées sur l'emploi et l'insertion du bassin Grand Besançon sont disponibles depuis le 15 octobre 2019 sur le site internet de la Boussole des jeunes :    https://boussole.jeunes.gouv.fr/. 18 partenaires participent à cette action (Région, Département, CAF, Rectorat, CIRFA, MFR…)

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

En prenant à partie une mère voilée accompagnatrice d'une sortie solaire, le conseiller régional RN Julien Odoul a relancé vendredi dernier à Dijon la polémique sur le voile islamique lors d'une séance du conseil régional Bourgogne Franche-Comté. Après les réactions au plus haut niveau de l'État, notamment du ministre de l'Éducation nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a semblé vouloir clore le débat en déclarant ne pas vouloir de nouvelle loi sur les accompagnants scolaires.

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Le ministre de l'Éducation nationale est en visite dans le Doubs lundi 7 octobre 2019. Il s'est rendu à l'école primaire Bourgogne dans le quartier Planoise de Besançon à 9h30. Après un accueil en musique, il devrait échanger autour d'une table ronde avec les enseignants sur le dédoublement des classes de CP et CE1 et l’école inclusive.

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Les SNUipp-FSu du Doubs rejoint par le SE-UNSA et Sud éducation appellent les enseignant.es du premier degré à la grève et à se rassembler jeudi 3 octobre 2019 à Besançon, Montbéliard et Pontarlier pour rendre hommage à Christine Renon, une directrice d'école à Pantin (Seine-Saint-Denis) qui a mis fin à ses jours le 21 septembre dernier.

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Cadre de vie, offre de formations, coût du logement, transport, accueil des étudiants : le Magazine l'Étudiant vient de dévoiler son classement 2019-2020 de 44 villes étudiantes en France sur la base de 16 indicateurs regroupés en cinq critères :  attractivité, formation, vie étudiante, cadre de vie et emploi. En 19e position, Besançon grimpe de deux places au classement.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.66
partiellement nuageux
le 23/10 à 9h00
Vent
0.16 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
66 %

Sondage