Vous avez dit "égalité des chances" ?

Publié le 11/03/2016 - 11:00
Mis à jour le 11/03/2016 - 14:46

Il y a des pétitions qui ne passent pas inaperçues, comme celle qui demande plus d’équilibre entre Besançon et Dijon. Et puis il y a des pétitions plus confidentielles comme celle à destination de l’inspection académique de Haute-Saône pour demander le maintien de la classe bilangue au collège des Mille étangs de Mélisey…

©roman mCi ©
©roman mCi ©

billet d’humeur

La pétition, vous l’avez constaté, est à la mode. On pétitionne de manière générale pour tout ce qui est « contre ». Localement, nous en avons eu des exemples. Difficile d’apprécier ce mode de contestation, surtout quand n’apparaissent que des prénoms. Peut-être des pétitionnaires convulsifs ? 

Certaines trouvent vite le chemin des médias. Ceux qui les proposent à la signature sont de "bons communicants". Ils ont le bon carnet d’adresses et savent en (ab)user. D’autres n’ont pas cette chance, ce savoir-faire, ce réseau sans lequel aujourd’hui il est possible de pétitionner sans être entendu ni relayé.

Et pourtant, il en est qui mériteraient, peut-être, notre attention. Comme cette pétition du 16 février 2016  menée par les parents d'élèves du collège de Mélisey qui s'offusquent de voir disparaître une classe bilangue à la rentrée dans le cadre de la réforme du collège alors que selon eux "100% des classes bilangues seront rétablies à la rentrée 2016 à Paris,  mais seulement 70 % en province". 

Ceux qui la proposent à votre signature ne souhaitent qu’une chose : les enfants de la ruralité doivent bénéficier des mêmes opportunités en matière d’enseignement des langues étrangères  que ceux de Paris, de l’ile de France ou encore des grandes villes de ce pays. Un signe de mépris pour les « bouseux » vus de Paris ?

Lisez bien le texte de la pétition. Il est clair et sa demande, précise. Il s’agit là de pétitionner "pour" quelque chose de simple qui a pour nom  : "l'égalité des chances et la continuité républicaine". Simple, non ?

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Albert Ziri

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Groupe scolaire Ste Famille | Ste Ursule : deux nouveaux BTS en apprentissage pour la rentrée 2022 !

PUBLI-INFO • Dès la rentrée scolaire prochaine, le Groupe scolaire Ste Famille | Ste Ursule à Besançon ouvre deux nouveaux BTS en apprentissage : un BTS Commerce international et un BTS Tourisme. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 31 août. Découvrez les forces, les débouchés et les conditions de formation lors d'un après-midi Portes ouvertes mercredi 29 juin !

Concours « Je filme le métier qui me plait » : huit lauréats en Bourgogne Franche-Comté

Océane Charret-Godard, vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, en charge des lycées, de l’offre de formation, de l’apprentissage et de l’orientation, a présidé la cérémonie de remise des prix régionaux du concours "Je filme le métier qui me plait", mercredi 8 juin 2022 au cinéma Mégarama d’École-Valentin. 49 films ont été présentés, huit lauréats régionaux ont été récompensés.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.17
nuageux
le 28/06 à 21h00
Vent
1.06 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
41 %

Sondage