Vous avez dit « égalité des chances » ?

Publié le 11/03/2016 - 11:00
Mis à jour le 11/03/2016 - 14:46

Il y a des pétitions qui ne passent pas inaperçues, comme celle qui demande plus d'équilibre entre Besançon et Dijon. Et puis il y a des pétitions plus confidentielles comme celle à destination de l'inspection académique de Haute-Saône pour demander le maintien de la classe bilangue au collège des Mille étangs de Mélisey…

college.jpg
©roman mCi

billet d’humeur

PUBLICITÉ

La pétition, vous l’avez constaté, est à la mode. On pétitionne de manière générale pour tout ce qui est « contre ». Localement, nous en avons eu des exemples. Difficile d’apprécier ce mode de contestation, surtout quand n’apparaissent que des prénoms. Peut-être des pétitionnaires convulsifs ? 

Certaines trouvent vite le chemin des médias. Ceux qui les proposent à la signature sont de « bons communicants ». Ils ont le bon carnet d’adresses et savent en (ab)user. D’autres n’ont pas cette chance, ce savoir-faire, ce réseau sans lequel aujourd’hui il est possible de pétitionner sans être entendu ni relayé.

Et pourtant, il en est qui mériteraient, peut-être, notre attention. Comme cette pétition du 16 février 2016  menée par les parents d’élèves du collège de Mélisey qui s’offusquent de voir disparaître une classe bilangue à la rentrée dans le cadre de la réforme du collège alors que selon eux « 100% des classes bilangues seront rétablies à la rentrée 2016 à Paris,  mais seulement 70 % en province« . 

Ceux qui la proposent à votre signature ne souhaitent qu’une chose : les enfants de la ruralité doivent bénéficier des mêmes opportunités en matière d’enseignement des langues étrangères  que ceux de Paris, de l’ile de France ou encore des grandes villes de ce pays. Un signe de mépris pour les « bouseux » vus de Paris ?

Lisez bien le texte de la pétition. Il est clair et sa demande, précise. Il s’agit là de pétitionner « pour » quelque chose de simple qui a pour nom  : « l’égalité des chances et la continuité républicaine ». Simple, non ?

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Albert Ziri

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Jean-Marc Mormeck à l’Université de Franche-Comté pour parler « Culture, Sport et Éducation »

À l'occasion de la seconde édition de Culture, Sport et Éducation à l'Université de Franche-Comté, l'ancien champion de boxe et actuel délégué ministériel à l'égalité des chances des Français d'outre-mer et parrain de l'événement Jean-Marc Mormeck était à Besançon jeudi 11 avril 2019. Près de 400 lycéens de l'Académie étaient réunis autour de 12 ateliers thématiques…

La future métamorphose du campus de la Bouloie à Besançon

Synergie campus • Réuni ce lundi 8 avril 2019, le comité de pilotage de la rénovation du campus de la Bouloie a acté les grands axes du projet, synonyme du top départ de la transformation du site avec les premières réalisations : un nouveau site pour l’école d’ingénieurs en biomédical (ISIFC), le nouveau campus AREA Sport, le Jardin des Sciences ainsi que des nouveaux espaces de vie et de circulation. Des projets visibles dès 2021.

Ecole de la confiance : « Un certain nombre d’inexactitudes grossières ont été véhiculées » selon F. Charvier

La députée exprime son mécontentement dans un communiqué de presse ce jeudi 4 avril 2019 concernant un "certain nombre d’inexactitudes grossières" véhiculées sur les réseaux sociaux ainsi que dans "dans certains médias d’opinion, aux abords des établissements scolaires, voire même dans les carnets de correspondance des élèves". Ce matin, 250 personnes étaient mobilisées dans les rues de Besançon contre le projet de loi.

Éducation : nouvelle mobilisation jeudi contre les réformes Blanquer

Opposés aux réformes du ministre de l'Éducation, des syndicats enseignants entendent battre le fer tant qu'il est chaud: après des manifestations samedi, ils appellent à une nouvelle journée de mobilisation ce  jeudi 4 avril 2019. À Besançon , une manifestation est prévue place Granvelle à partir de 10h30. Dans le Doubs plusieurs écoles annoncent 100% de grévistes...

Réplique en vidéos du collectif interlycée : le droit de réponse du rectorat

Réponse à la réponse... • Il s'agit du droit de réponse aux réponses du collectif interlycées. Suite aux vidéos de Jean-François Chanet expliquant la réforme du lycée, les membres du collectif interlycée ont décidé durant la semaine du 25 au 25 mars 2019 d'apporter en vidéos leurs visions de la réforme . Le rectorat tient à apporter de nouveaux éléments... 

Contre le projet de loi Blanquer, une manifestation et un pique-nique samedi 30 mars à Besançon

Plusieurs syndicats CGT éduc'action, FO, FU, SGEN/CFDT, SUD éduc et UNSA éducation appelle à manifester samedi 30 mars 2019 à 13h30 devant le rectorat de Besançon contre le projet de loi Blanquer, mais aussi contre la réforme du lycée. Un pique-nique organisé par les syndicats d'enseignants du premier et second degré est également prévu à Granvelle à partir de midi.

Agression d’un proviseur adjoint au lycée Pergaud de Besançon : les réactions des élus

Dans la matinée de jeudi 28 mars 2019, un élève de seconde du lycée Pergaud à Besançon a agressé un proviseur adjoint de l'établissement. Une enquête est ouverte. Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté (dont l'une des compétences est la gestion des lycées), Jean-François Chanet, recteur de l'académie de Besançon et Jean-Marie Renault, inspecteur d’académie, directeur académique des services de l’éducation nationale du Doubs réagissent vendredi 29 mars.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 9.21
couvert
le 22/04 à 3h00
Vent
0.95 m/s
Pression
1010.602 hPa
Humidité
78 %

Sondage