Vulnérabilité énergétique : les Francs-Comtois sont les plus touchés en France

Publié le 21/04/2015 - 13:55
Mis à jour le 23/04/2019 - 17:14

Les me?nages francs-comtois sont plus expose?s a? la vulne?rabilite? e?nerge?tique qu’en moyenne en France me?tropolitaine, tant en ce qui concerne les de?penses lie?es au chauffage du logement qu’aux de?placements contraints en voiture selon une étude de l'Insee Franche-Comté. Un climat rigoureux et un degre? d’urbanisation plus faible sont les principaux facteurs explicatifs. La Franche-Comte? figure parmi les trois re?gions, avec l’Auvergne et la Lorraine, pour lesquelles plus d’un me?nage sur quatre est expose? a? la vulne?rabilite? e?nerge?tique pour le logement.

chauffage.jpg
©damien

Etude Insee

PUBLICITÉ

L'étude de l'Insee explique que dans les communes rurales, les logements individuels, plus grands et plus e?nergivores, pre?dominent. Les me?nages les plus pauvres et les personnes seules sont davantage concerne?s par la vulne?rabilite? lie?e au logement. La vulne?rabilite? lie?e aux de?penses en carburant, moins de?pendante du niveau de revenu, augmente quant a? elle avec l’e?loignement des centres urbains ou? se concentrent emplois, e?quipements et services. 

"Vulnérable" quand les dépenses pour le chauffage dépassent 8% de son revenu

Un peu plus d’un tiers des me?nages francs-comtois sont potentiellement en situation de vulne?rabilite? e?nerge?tique. Un me?nage est conside?re? comme vulne?rable lorsque ses de?penses pour le chauffage de?passent 8 % de son revenu et 4,5 % pour ses de?placements.

La Franche-Comte? figure parmi les trois re?gions, avec l’Auvergne et la Lorraine, pour lesquelles plus d’un me?nage sur quatre est expose? a? la vulne?rabilite? e?nerge?tique pour le logement.

Cette dernie?re est plus grande en milieu rural. Dans la re?gion, 42% des me?nages qui re?sident dans une commune peu dense sont conside?re?s comme vulne?rables. Dans les communes dense?ment peuple?es, ce sont un quart des me?nages. Cette situation tient notamment a? la structure du parc de logements qui diffe?re selon la nature de la commune. Dans les communes dense?ment peuple?es ou de densite? interme?diaire, l’habitat collectif, moins e?nergivore que l’habitat individuel, est souvent majoritaire. Il est en revanche peu pre?sent dans les communes peu ou tre?s peu denses.

La vulne?rabilite? e?nerge?tique lie?e aux de?penses en carburant, pour les de?placements contraints en voiture, touche davantage les me?nages qui habitent dans des zones peu denses loin des lieux d’emploi, d’e?quipements ou de services. Elle augmente avec l’e?loignement aux po?les urbains. Dans les communes dense?ment peuple?es ou de densite? interme?diaire, moins d’un me?nage sur quinze est concerne?. Cette proportion atteint deux me?nages sur dix dans les communes peu denses et quatre sur dix dans les communes tre?s peu denses.

Les personnes seules, les plus a?ge?es et les jeunes sont plus les plus expose?s. La vulne?rabilite? e?nerge?tique lie?e au logement concerne en premier lieu les me?nages dont les revenus sont les plus faibles. En ce qui concerne les de?placements contraints, la vulne?rabilite? est moins de?pendante du niveau de revenu que de l’e?loignement aux centres urbains. 

(Source : Insee - Agnès Boudaquin)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Christine Bouquin, présidente du Conseil Départemental du Doubs, a présenté ce 21 octobre 2019 les grandes orientations budgétaires pour l’année 2020. Et selon elle, «on continue de monter en puissance » avec 80 millions d'euros d'investissements prévus pour l'an prochain…

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

La Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles et les Jeunes agriculteurs appellent à une mobilisation nationale mardi 22 octobre 2019. Trois convois de tracteurs circuleront à Besançon pour arriver devant la préfecture du Doubs à 11 heures. Objectif : interpeller      le président de la République Emmanuel Macron.

ID Soudage, Rue Jouchoux à Besançon pour mieux servir ses clients

ID Soudage, Rue Jouchoux à Besançon pour mieux servir ses clients

Publi-Info • En ouvrant, début octobre, ses nouveaux locaux Rue Jouchoux à Besançon, Nicolas Donard, directeur d’ID Soudage, souhaitait se donner les moyens de mieux servir ses clients. Quoi de plus normal lorsque les solutions proposées à ses clients sont liées à trois univers allant de la soudure au travail du métal, en passant par la sécurité au travail ?

Peugeot accueille à Besançon sa nouvelle star, la 208 et bientôt la e-208

Peugeot accueille à Besançon sa nouvelle star, la 208 et bientôt la e-208

Publi-Info • Il y a quelques jours, Yves Dejean directeur de Peugeot Besançon accueillait près de 500 personnes dans ses locaux pour présenter la toute nouvelle 208, en attendant sa sœur jumelle, électrique, la e-208. Dans les semaines qui viennent les équipes de Peugeot Besançon seront à votre disposition pour vous présenter la star de cette fin d’année.

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Dans le cadre des rencontres "Bienvenue dans mon entreprise" proposées par Coopilote, coopérative d'entrepreneurs salariés à Besançon, la micro-brasserie Les2FÛTS a ouvert ses portes pour découvrir et échanger autour de leur activité et de l’entrepreneuriat… L'occasion de faire un focus sur cette petite entreprise artisanale bisontine. 

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Le département de Côte-d'Or va envoyer deux bouteilles de Bourgogne au président américain Donald Trump pour tenter de le faire changer d'avis sur les sanctions douanières contre l'Union Européenne, qui doivent viser le vin français, a annoncé son président François Sauvadet le 14 octobre 2019 sur Twitter.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.29
nuageux
le 23/10 à 15h00
Vent
1.33 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
83 %

Sondage