Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Besançon : la ministre Jeannette Bougrab agressée par un militant UMP

Jeannette Bougrab ©dr - cliquez sur l'image pour agrandir
La secrétaire d’Etat à la Jeunesse a quitté précipitamment Besançon ce samedi après avoir été agressée verbalement par un militant UMP lors d’une réunion interne au parti. « Y’en a marre des bougnoules », a lancé un homme qui aurait bénéficié du soutien d’une partie de la salle.

Publicité

Les faits se sont produits lors d’une session régionale de formation des militants UMP en présence de la secrétaire d'Etat UMP. Peu avant le déjeuner, Jeannette Bougrab, ancienne présidente de La Halde et déléguée générale adjointe à la formation, a été prise à partie par un ancien militant à propos de ses origines. «Y’en a marre des bougnoules », aurait-il lancé selon plusieurs témoins.

 

Un bon tiers des quelque 150 participants à la formation aurait alors pris position en faveur du militant, ce qui a entrainé le départ précipité de la secrétaire d’Etat. Selon des témoins, elle est partie furieuse, tandis que deux secrétaires nationaux du parti ont poursuivi la réunion sous le mode « panique à bord »

 

Des consignes ont été données pour que cet incident, qui va nourrir la polémique sur la lepénisation de l’UMP, ne filtre pas à l’extérieur.

 

Contacté, le député UMP Jean-Marie Binetruy, président départemental du parti, a confirmé l’information. A la suite des propos du militant, Jeannette Bougrab aurait, selon lui, répondu : « Je suis fille de harki, toute ma famille s’est battue pour la France, je ne peux pas accepter ces propos ». Quant à Jean-Marie Binétruy, il a invité l'auteur des propos à quitter la salle.

Selon le secrétaire  départemental de l'UMP du Doubs, Michel Viennet, le militant aurait prononcé la phrase suivante: "Il n'y en a que pour les bougnoules" dans le cadre d'un débat sur le financement de mosquées qui se ferait au détriment de la réfection des cathédrales. Selon lui, l'insulte ne s'adressait donc pas directement à Mme Bougrab. Et, contrairement à dautres témoignages que nous avons recueillis, Michel Viennet affirme que toute la salle aurait apporté son soutien à la secrétaire d'Etat.

redaction

Votre météo avec

Evénements de Besançon

© DR
Mer, 13 Décembre 2017 7h30 - 13h00
MEGARAMA BEAUX ARTS - Besançon
W. Guillet
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
Maison de l'environnement de Franche-comté - Besançon
© d poirier
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
PLACE GRANVELLE - Besançon
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
CRIJ FRANCHE-COMTÉ - Besançon
Mer, 13 Décembre 2017 14h00 - 17h00
MAISON DE L'ARCHITECTURE - Besançon