Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Les Suisses unissent leurs forces pour lutter contre la criminalité transfrontalière

braquages

Deux cantons suisses, frontaliers avec la France, ont décidé d'unir leurs forces pour lutter contre la criminalité transfrontalière, selon un communiqué publié ce lundi par les cantons de Genève et de Vaud.

Publicité

"Les délits transfrontaliers, notamment les cambriolages et les braquages sont au centre de nos préoccupations", indiquent les responsables de la sécurité des deux cantons, qui appellent aussi Berne à durcir la loi.  Les statistiques 2011 montrent "une augmentation sensible des délits" commis dans l'Arc lémanique, c'est à dire toute la région autour du Lac Léman, côté suisse.

Les responsables, Jacqueline de Quattro, en charge de la sécurité dans le canton de Vaud et Isabel Rochat, son homologue dans le canton de Genève, veulent notamment "enrayer la vague de cambriolages qui perturbent les deux cantons".

Elles soulignent également que les infractions sont commises par des personnes venant d'outre-frontière, de France, ainsi que par des personnes séjournant illégalement en Suisse.

Afin de lutter plus efficacement contre ce regain de criminalité, les deux cantons demandent à Berne de signer des accords de réadmission pour permettre le renvoi des criminels étrangers multirécidivistes.

Jacqueline de Quattro et Isabel Rochat dénoncent aussi le système des sanctions pénales, "qui ne sont plus adaptées à l'évolution de la criminalité, et n'ont pas l'effet dissuasif nécessaire sur les délinquants".

Les cambriolages ont augmenté de 17% en 2011 dans le canton de Genève. Les vols à la tire ont augmenté de 43%, les vols de voiture de 45% et les vols à l'arraché de 28%.

Le canton de Genève indique avoir à gérer une "problématique spécifique", soit une population de quelque 1.000 personnes issues des pays du Maghreb (Algérie, Tunisie, Maroc), ou revendiquant une autre nationalité (Libye, Irak, Palestine), sans être en mesure de la prouver.

"Cette population est impliquée de manière significative" dans les délits relevés dans le canton.  Ces personnes sont en grande majorité des requérants d'asile, admis provisoirement ou déboutés, ou se trouvant illégalement en Suisse.  Elles représentent 32,5% des auteurs de vols à la tire et 40% des vols à l'arraché.

Ce sont en général des multirécidivistes. Ainsi 53,5% des prévenus ont récidivé entre 1 et 9 fois, 6,3% entre 10 et 19 fois et 1,4% plus de 20 fois. Une nouvelle brigade anti-criminalité va être créée, pour lutter contre les délits commis sur la voie publique. Cette brigade sera composée de policiers issus de la gendarmerie et de la police judiciaire.

Concernant le trafic de drogue, la police de Genève indique que le marché de la vente d'héroïne est détenu dans le canton par des ressortissants albanais. Une opération, appelée Hydra, a été mise en place l'an dernier, pour lutter contre le trafic d'héroïne et contre le tourisme d'achats de consommateurs domiciliés en France et qui viennent s'approvisionner à Genève.

Entre avril et décembre 2011, 1412 consommateurs ont été interpellés et 534 suspects d'orgine albanaise ont été arrêtés. 287 d'entre eux ont été remis à la justice et 209 ont été renvoyés dans leur pays.

(source: AFP)

redaction

Autres faits divers

15 décembre 2017 à 20:32
14 décembre 2017 à 18:46
13 décembre 2017 à 10:57

Votre météo avec

Evénements de Ailleurs

Mer, 17 Janvier 2018 20h30
Zenith de Dijon - Dijon
Mar, 20 Mars 2018 20h30
Zenith de Dijon - Dijon
Ven, 27 Avril 2018 20h00
Théâtre des Feuillants - Dijon