Accident mortel à Besançon : un témoin raconte…

Publié le 10/12/2015 - 07:06
Mis à jour le 15/04/2019 - 10:08

Un jeune homme de 18 ans est décédé ce mardi 8 décembre 2015 suite à un accident survenu peu avant 19h dans le sens montant la rue de Vesoul à Besançon juste après la gare Viotte. L'automobiliste qui le suivait est arrivé sur les lieux quelques secondes après l'impact.

accident_rue_de_vesoul_8_dec_2015.jpg
© alerte témoin
PUBLICITÉ

L’automobiliste qui a été témoin de la scène venait juste de se faire doubler, entre les deux feux,  par la voiture noire qui s’est encastrée contre un pilier sous le pont ferroviaire. « Juste après le feu en contre bas de la gare et avant le feu du passage protégé, je me suis fait doubler par cette voiture qui roulait assez vite. À l’embranchement pour redescendre sur le centre-ville ou pour monter sur la rue de Vesoul, je crois qu’elle a percuté le terre-plein central et que le conducteur a perdu le contrôle avant de s’encastrer contre un des premiers piliers du pont ».

« C’est le côté passager qui a pris… »

Le témoin est arrivé sur les lieux de l’accident quelques secondes après le choc. « Une jeune femme qui était présente a immédiatement alerté les pompiers. Il y avait un peu de fumée, les airbags s’étaient déclenchés et le klaxon n’arrêtait pas de sonner. Nous avions peur que le véhicule prenne feu et nos avons aidé le jeune homme qui conduisait la voiture a sortir. À côté, l’autre jeune homme n’était pas conscient. Il saignait…. » se souvient-il  en précisant que le côté passager contre le pilier avait été le plus touché.

Le passager, un jeune homme de 18 ans, est décédé des suites de ses blessures. Le conducteur, âgé de 21 ans, a été transporté à l’hôpital. La police de Besançon entendait ce mercredi matin les différents témoins pour les besoins de l’enquête. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la  défense réfute

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la défense réfute

Une ex-collègue de Frédéric Péchier, l'anesthésiste de Besançon mis en examen pour 24 empoisonnements présumés, le soupçonne d'avoir voulu l'empoisonner lors d'une opération, ce que réfute catégoriquement la défense, a-t-on appris ce vendredi 24 mai 2019 auprès des avocats des deux parties.

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

La belle-mère de trois frères et soeur, qui s'étaient noyés l'été dernier dans un lac de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), a été mise en examen pour "homicides involontaires", a-t-on appris ce jeudi 23 mai 2019 auprès du parquet, confirmant une information du Journal de Saône-et-Loire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.57
couvert
le 26/05 à 21h00
Vent
0.56 m/s
Pression
1015.92 hPa
Humidité
89 %

Sondage