Affaire Maëlys : Nordahl Lelandais renvoyé devant les assises de l'Isère pour "meurtre"

Publié le 03/06/2021 - 15:27
Mis à jour le 03/06/2021 - 15:27

Les juges chargés d'instruire l'affaire Maëlys ont ordonné, mardi, le renvoi de Nordahl Lelandais, condamné en mai à Chambéry à 20 ans de réclusion criminelle pour le meurtre d'Arthur Noyer, devant les assises de l'Isère pour le "meurtre" de la fillette, a indiqué jeudi le parquet de Grenoble.

Nordahl Lelandais  ©DR ©
Nordahl Lelandais ©DR ©

Les magistrats, qui ont rendu leur ordonnance de mise en accusation le 1er juin, ont suivi les réquisitions formulées par le parquet de Grenoble le 19 mars.

Ils ont renvoyé l'ancien militaire devant la cour d'assises pour "le crime de meurtre de Maëlys De Araujo, précédé de l'enlèvement et de la séquestration de l'enfant mineure de 15 ans", a précisé le procureur adjoint Boris Duffau.

Comme le parquet de Grenoble l'avait également requis, Nordhal Lelandais est renvoyé devant la juridiction iséroise pour "les délits d'agressions sexuelles sur deux cousines [...] mineures de 15 ans et pour détention et enregistrement d'images pédo-pornographiques".

Les parties disposent d'un délai de dix jours pour interjeter appel de l'ordonnance de mise en accusation, qui intervient un peu moins de deux mois après la condamnation du trentenaire pour le meurtre du caporal Arthur Noyer.

Les magistrats n'ont finalement pas attendu que la Cour de cassation statue sur le maintien au dossier d'une expertise psychiatrique pointée du doigt par la défense.

Le 27 avril, la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Grenoble avait rejeté une requête en nullité d'une expertise psychiatrique de Nordahl Lelandais versée en décembre au dossier.

Alain Jakubowicz, l'avocat de l'accusé âgé de 38 ans, conteste l'impartialité d'un expert saisi pour mener cette dernière expertise psychiatrique, réalisée à sa demande.

Selon lui, le psychiatre en question, Paul Bensussan, aurait dû se déclarer incompétent à intervenir en raison de sa participation en 2018 sur France 5, à une émission consacrée à son client après que celui-ci eut avoué les "coups mortels" portés à Arthur Noyer.

Deux jours après l'arrêt de la chambre de l'instruction de la cour d'appel grenobloise, l'avocat de Nordahl Lelandais a formé un pourvoi en cassation.

Maëlys De Araujo, huit ans, avait disparu dans la nuit du 26 au 27 août 2017 lors d'un mariage dans la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin, en Isère. Rapidement suspecté, Nordahl Lelandais, ancien maître-chien militaire, avait avoué, six mois après sa mise en examen, avoir tué "involontairement" la petite fille.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Mutilations, subordination… Nouvelles mesures de suspension pour les centres Proxidentaire à Chevigny-Saint-Sauveur et Belfort

"Compte tenu de la gravité des manquements à la qualité et à la sécurité des soins" constatés dans les centres Proxidentaire de Chevigny-Saint-Sauveur et de Belfort, l'ARS Bourgogne Franche-Comté prend de nouvelles mesures de suspension à compter du 26 juillet 2021, a-t-on appris dans un communiqué.

Occupation d’un appartement par des mineurs isolés : Solmiré assignée au tribunal administratif de Besançon

Depuis avril 2021, Solmiré (Solidarité, Migrants Réfugiés) occupe un logement bisontin pour héberger des mineurs étrangers isolés. L'association est assignée au tribunal administratif par les Voies navigables de France (VNF), gestionnaire du bâtiment, ce mardi 27 juillet à 11 heures.

Une femme retrouvée morte près de Besançon : « très probablement » un féminicide 

Une femme a été retrouvée morte dans le coffre de sa voiture vendredi 23 juillet au soir à Guillon-les-Bains près de Besançon. Elle a "très probablement" été tuée par son compagnon, mortellement blessé ensuite par le tir d'un gendarme après s'être montré ultra-violent, a indiqué dimanche le procureur de la République de Besançon.

Magistrat qui proposait sa fille pour des rapports sexuels : vers un procès début 2022

Le procès du magistrat mis en examen pour avoir proposé sur internet à des inconnus d'avoir des relations sexuelles avec sa fille de 12 ans, récemment révoqué de la magistrature, devrait se tenir "début 2022", a indiqué ce vendredi 23 juillet 2021 le procureur de la République de Besançon, où est instruite l'affaire.

Eric Dupond-Moretti est mis en examen pour soupçons de prise illégale d’intérêts

Une première pour un ministre de la Justice en exercice : à l'issue de près de six heures d'interrogatoire à la Cour de justice de la République (CJR), Eric Dupond-Moretti a été mis en examen dans l'enquête sur de possibles conflits d'intérêts avec ses anciennes activités d'avocat ce vendredi 16 juillet.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 22.95
partiellement nuageux
le 29/07 à 18h00
Vent
0.44 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
36 %

Sondage