Mobilisation des enseignants du premier degré ce mercredi à Besançon

Publié le 13/03/2019 - 09:00
Mis à jour le 13/03/2019 - 11:39

Le syndicat SNUipp-FSU a appellé les enseignants du premier degré du département du Doubs à se rassembler devant la Direction des services départementaux de l'Éducation nationale (DSDEN) à Besançon à partir de 11h00 ce mercredi 13 mars 2019 afin de protester contre la loi Blanquer. Cette dernière est vivement critiquée depuis plusieurs mois par les enseignants du premier et du second degré.

snuipp 25
© SNUIPP-FSU 25
PUBLICITÉ

"Ce rassemblement sera l'occasion de rendre visible notre refus de la loi Blanquer "pour une école de la confiance" gravement préjudiciable à l'École publique, aux élèves qui y seront accueillis et aux enseignants" , explique le syndicat SNUipp-FSU qui précise qu'une pétition sera donnée par la délégation qui sera reçue par les directeurs académiques des services de l'Éducation nationale (DASEN).

Du côté de la loi Banquer (qui avait fait coulé beaucoup d'encre notamment sur la mention "parent 1" et "parent 2" en remplacement de "père" et "mère" ou encore sur l'école obligatoire dès l'âge de trois ans), le syndicat souligne une "incohérence" sur la gestion des écoles en France : "'il faut se demander quelle cohérence peut exister à vouloir absolument gérer les mutations à l'intérieur d'un département comme la Seine Saint-Denis qui compte 12 000 enseignants et le Territoire de Belfort qui en compte environ 700 ou encore un département rural étendu de la même façon qu'un département urbain très dense".

Huit écoles qui pourraient fermer à la rentrée 2019

Le syndicat SNUIpp-FSU du Doubs s'inquiétait début février des mesures prises pour la rentrée 2019 dans l'académie du Besançon. L'école Ronchaux fermera à Besançon et verra ses élèves transférés à Bersot et Granvelle.

Voici la liste des écoles qui pourraient fermer : 

  • Besançon : école maternelle Ronchaux : cela conduirait ses 44 élèves à se répartir dans les écoles Bersot (82 élèves) et Granvelle (56 élèves).
  • Bians-les-Usiers : école élémentaire
  • Crosey-le-Grand : école élémentaire et Lomont-sur-Crête : école élémentaire
  • L’Isle sur le Doubs : fusion des deux maternelles en une seule.
  • Montbéliard : fusion des écoles maternelle et élémentaire Coteau Jouvent – création d’une école primaire
  • Raynans : école élémentaire  Laissey : fermeture de l’école et dissolution du RPI de Laissey-Deluz
  • Villers-le-Lac : fermeture de l’école élémentaire Les Bass
  • La fermeture de l’école de Bians-les Usiers (deux classes) entraîne le transfert de 42 élèves à Goux.

« Pour ces deux situations, il y a transfert d’élèves, mais aucune certitude quant au transfert des deux postes des écoles supprimées », souligne le syndicat.

Info +

  • Une autre mobilisation est prévue devant la permanence de la députée Fannette Charvier, rapporteure du projet de loi Blanquer à l'Assemblée nationale, le mardi 19 mars à 10h avant de rejoindre la manifestation interprofessionnelle à 11h devant le chambre de commerce.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Un étudiant s’immole à Lyon : appel au rassemblement contre la précarité devant le Crous de Besançon ce soir

Le syndicat Solidaires Etudiant.e.s lance un appel à un rassemblement national le 12 novembre 2019 devant les CROUS de toute la France suite au geste désespéré d'un étudiant en grande précarité à Lyon vendredi dernier. L'ASDE (Association Solidaires de Défense des Étudiant.e.s,) appelle donc à se rassembler devant le CROUS de la Bouloie à Besançon mardi 12 novembre à 18 heures.

Exercice dans les établissements scolaires : un parent d’élève armé d’un fusil va venir, que faire ?

Afin d’entrainer les 250 000 élèves et l’ensemble de la communauté éducative, un exercice attentat-intrusion a été déclenché ce jeudi 7 novembre 2019 à 14 h 15 dans les établissements scolaires de la région. Le scénario ? Un parent d'élève furieux armé d'un fusil annonce sa venue...

Suicide d’une directrice d’école : le SNUipp-FSU interpelle le recteur de Besançon dans une lettre ouverte

Suite au suicide de Christine Renon et à la lettre qu’elle a laissée, les syndicats FSU, UNSA-Education, FNEC-FO, SGEN-CFDT, FERC-CGT et SUD-Education ont réclamé un comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) exceptionnel qui aura lieu le 6 novembre 2019. Dans le Doubs, le SNUipp-FSU s’adresse au recteur de l’académie de Besançon et à l’IA-DASEN du Doubs par une lettre ouverte…

À la recherche d’un projet ? « la boussole des jeunes », un site internet pour les 16 à 30 ans…

EMPLOI • Plus de 80 offres centrées sur l'emploi et l'insertion du bassin Grand Besançon sont disponibles depuis le 15 octobre 2019 sur le site internet de la Boussole des jeunes :    https://boussole.jeunes.gouv.fr/. 18 partenaires participent à cette action (Région, Département, CAF, Rectorat, CIRFA, MFR…)

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

En prenant à partie une mère voilée accompagnatrice d'une sortie solaire, le conseiller régional RN Julien Odoul a relancé vendredi dernier à Dijon la polémique sur le voile islamique lors d'une séance du conseil régional Bourgogne Franche-Comté. Après les réactions au plus haut niveau de l'État, notamment du ministre de l'Éducation nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a semblé vouloir clore le débat en déclarant ne pas vouloir de nouvelle loi sur les accompagnants scolaires.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.32
peu nuageux
le 17/11 à 0h00
Vent
1.55 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
89 %

Sondage