Attaque à la voiture-bélier chez Maty

Publié le 03/05/2011 - 13:30
Mis à jour le 03/05/2011 - 13:30

Le magasin Maty du boulevard Kennedy à Besançon a été attaqué dans la nuit de lundi à mardi entre 3h et 4h du matin. Alerté par le vigile, les policiers ont réussi à interpeller trois des cinq malfrats originaires de Marseille qui tentaient de s’enfuir. Une partie du butin a été retrouvé. (mise à jour à 16h50)

1304422236.jpg
©
PUBLICITÉ

Connus des forces de police, les trois marseillais ont cambriolé le magasin du bijoutier-joaillier. Ce mardi matin, les enquêteurs étaient à la recherche de deux autres hommes impliqués dans le casse.

Les cambrioleurs  ont utilisé leur camionnette comme véhicule-bélier pour passer la clôture d’enceinte. Ils ont ensuite brisé une vitre avant de pénétrer dans le magasin et de casser une à une les vitrines de présentation dans lesquelles se trouvaient de nombreux bijoux.

Le système d’alarme s’est immédiatement déclenché et le gardien a prévenu le commissariat. Quatre policiers sont arrivés rapidement sur les lieux en quelques minutes. Deux premiers hommes ont pris la fuite à bord d’une cylindrée allemande. Trois autres, âgés d’environ 25 ans, se sont enfuis à pied mais ont rapidement été retrouvés. Dans leur course poursuite à pied avec les policiers de la Bac, ils ont laissé en route un sac de sport contenant une partie du butin. Connus pour d’autres casses dans le sud de la France, ils ont été placés en garde à vue.

Le montant du préjudice n’a pas été dévoilé. Le magasin Maty du boulevard est resté fermé toute la journée. Réouverture prévue mercredi.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le suspect n°1 dans la disparition de Narumi Kurozaki interrogé ce mercredi au Chili

Nicolas Zepeda-Contreras, l'ex-petit ami de Narumi Kurozaki, portée disparue depuis décembre 2016, est interrogé ce mercredi 17 avril 2019 à Santiago du Chili. Une délégation bisontine a été envoyée dès lundi au Chili dans le but de préparer cet interrogatoire particulièrement attendu pour l'enquête.

Notre Dame de Paris, défigurée mais encore debout, sera « rebâtie » promet Macron

Ravagée ce lundi 16 avril 2019 par un incendie, apparemment accidentel, Notre-Dame de Paris a été défigurée mais ne s'est pas totalement effondrée grâce à l'intervention des pompiers qui sont parvenus à maîtriser les flammes et sauver la structure de l'édifice, qu'Emmanuel Macron a promis de "rebâtir". Une souscription nationale va d'ailleurs être lancée, a confirmé Emmanuel Macron, pour aider à une reconstruction qui s'annonce longue et difficile.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 20.43
couvert
le 21/04 à 9h00
Vent
0.89 m/s
Pression
1017.258 hPa
Humidité
62 %

Sondage