Besançon : 30 mois de prison pour une Iranienne qui avait enlevé ses enfants

Publié le 23/04/2015 - 10:50
Mis à jour le 24/04/2015 - 14:42

Le tribunal correctionnel de Besançon a condamné mercredi 22 avril 2015 soir une Iranienne à 30 mois de prison ferme pour avoir enlevé en 2006 ses deux enfants dont le père français avait la garde. La procureur avait requis un an de prison à l'encontre de Fatemeh Ghanbar.

DSC_7511.JPG
©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

Pour, 49 ans, jugée pour « soustraction d’enfants des mains de ceux chargés de leur garde et rétention hors de France ». « C’est une mère aimante, mais aussi toute puissante qui a ôté aux enfants la possibilité d’une vie stable », a estimé la magistrate, fustigeant son « comportement de type hystérique« . La prévenue avait en effet déposé une dizaine de plaintes infondées contre son ancien compagnon, dont une pour agressions sexuelles sur leur fille.

Fatemeh Ghanbar Pour n’était pas présente à son procès mercredi soir. En 2006, cette femme venue en France pour ses études a enlevé ses enfants
alors âgés de trois et cinq ans pour les emmener en Iran, alors que le juge avait prévu de confier leur garde à leur père, Dany Laurent, professeur de lettres classiques à Besançon.

Une instruction pour « soustraction d’enfants » a été ouverte à Besançon, puis Interpol a délivré un mandat d’arrêt international. M. Laurent a aussi déposé une plainte en Iran pour introduction illégale d’enfants. La justice iranienne lui donne raison en février 2012, condamnant Mme Ghanbar Pour à trois ans de prison ferme et restituant les enfants à leur père.

Mercredi devant le juge, Dany Laurent, 58 ans, a raconté ces six années de calvaire où il a tout tenté pour récupérer sa fille et son fils. L’homme a dénoncé les multiples dysfonctionnements des autorités judiciaires, administratives et de tutelle françaises « qui ont permis cet enlèvement ». A contrario, il a salué le rôle déterminant d’un magistrat iranien qui lui a permis de récupérer ses enfants.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la  défense réfute

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la défense réfute

Une ex-collègue de Frédéric Péchier, l'anesthésiste de Besançon mis en examen pour 24 empoisonnements présumés, le soupçonne d'avoir voulu l'empoisonner lors d'une opération, ce que réfute catégoriquement la défense, a-t-on appris ce vendredi 24 mai 2019 auprès des avocats des deux parties.

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

La belle-mère de trois frères et soeur, qui s'étaient noyés l'été dernier dans un lac de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), a été mise en examen pour "homicides involontaires", a-t-on appris ce jeudi 23 mai 2019 auprès du parquet, confirmant une information du Journal de Saône-et-Loire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.38
légère pluie
le 24/05 à 18h00
Vent
4.13 m/s
Pression
1013.28 hPa
Humidité
83 %

Sondage