Besançon, à vous de construire le bonheur qui va avec...

Publié le 23/06/2019 - 08:08
Mis à jour le 24/06/2019 - 09:39

Les 3 B • En devenant communauté urbaine au 1er juillet 2019, le Grand Besançon passe un cap et se dote d'une marque d'attractivité déclinable par les différents acteurs publics et privés du territoire qui ont participé à sa co-construction : "Besançon, Boosteur de bonheur", plus qu'une promesse mais un véritable art de vivre à la bisontine que les différents acteurs locaux vont s'approprier

PUBLICITÉ

La nouvelle marque qui apparaît déjà dans les gares de Paris, Lyon ou Dijon a officiellement été présentée vendredi 21 juin 2019 en fin de journée à la Cité des arts de Besançon autour des acteurs qui ont coconstruit. 115 personnes issues de la diversité du territoire ont été réunies en huit ateliers pour développer une identité commune au Grand Besançon. Un travail de 12 mois qui s’est concrétisé par un nouveau slogan : « Besançon, Boosteur de bonheur ».

Signe d’appartenance et de fierté

Alors que Jean-Louis Fousseret arrivait en cours de présentation, Gabriel Baulieu, premier vice-président du Grand Besançon a clairement positionné la marque destinée à rassembler et partager les valeurs, les atouts et la singularité de Besançon et de ses environs. « Nous avons un cadre de vie exceptionnel pour vivre, travailler et s’épanouir. Dans un environnement de plus en plus concurrentiel pour es villes, notre collectivité se doit de prendre la parole d’une voix claire compréhensible et mémorisable et qui portera nos initiatives. « Besançon, Boosteur de bonheur » est une marque qui a pour vocation à être captée par nos forces vives, comme un signe d’appartenance et de fierté (…) l’objectif est clairement de gagner en efficacité et communiquer de manière cohérente. Elle matérialise notre message en France, en Europe…. et dans le monde.« 

L’agence Mmap a coordonné le travail des différents acteurs associé à la construction de la marque territoriale autour d’un socle commun « Nous avons tout pour être heureux. Besançon est une fabrique de bonheur dans un territoire à taille humaine »

« Nous avons imaginé une architecture de marque complète comme ce qu’il se fait à Lyon ou Berlin. Ici, nous avons tous les éléments à Besançon pour construire son propre bonheur que ce soit de manière individuelle ou collective. C’est autour de cette idée partagée que nous avons tous travaillé…  » développe Christine Bresson, directrice de la communication du Grand Besançon.

Une meilleure lisibilité et visibilité du territoire

Le concept a été décliné autour de trois univers : le développement économique, les études supérieures et le tourisme. « Porter la marque dans notre communication aura forcément des effets positifs pour le territoire et vice-versa, c’est gagnant » souligne Valérie Guy, directrice de la Citadelle. « L’unité au niveau des outils de communication avec l’apposition du label va donner une meilleure lisibilité et visibilité du territoire » indique de son côté Élise Cardot, responsable de communication à l’école d’ingénieurs Ensmm de Besançon. « On est bien dans notre ville. Venez pour vous en rendre compte !‘ reprend Fabrice Jeannot, président du groupe immobilier SMCI.

Première campagne de communication

La première campagne destinée à installer la marque est lancée du 17 juin au 14 juillet 2019 autour de trois visuels montrant des résidents témoignant du bien-être typiquement bisontin. . Public visé : les city breakers à la recherche de courts séjours à 2,3 heures de leur domicile. Jusqu’au 23 juin, elle visible à Paris (Gare de Lyon et gare de l’Est), à Dijon et à Lyon (Part Dieu et Perrache). Elle sera suivie d’une campagne digitale : display, sur le routard.com, posts Facebook et Instagram et newsletters spécialisées.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Le site historique du boulevard Barbès à Paris sera bientôt le seul Tati en France, son propriétaire depuis deux ans ayant décidé de fondre l'enseigne dans sa quasi-totalité au sein de Gifi, avec au passage la fermeture de 13 autres magasins Tati en difficulté. Ceux de Besançon et Dole sont donc concernés.

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Le pôle tertiaire Viotte à Besançon prend toute son ampleur durant cet été 2019 sur le secteur Sud de l'éco quartier. Les bâtiments A1 à A 5 qui accueilleront 800 agents des services de l'État ont pris de la hauteur le long des voies ferrées et le bâtiment B de la région (200 agents) est en cours d'élévation en parallèle de la rue de la Viotte. À mi-parcours, visite du chantier avec Bernard Bletton, directeur général de la Sédia Bourgogne Franche-Comté et de Territoire 25.

GE Belfort : intersyndicale et élus vont mettre en demeure le gouvernement

GE Belfort : intersyndicale et élus vont mettre en demeure le gouvernement

L'intersyndicale de General Electric (GE) à Belfort et des élus ont annoncé ce mardi 9 juillet 2019 leur intention de mettre en demeure le gouvernement pour exiger que l'industriel américain respecte les engagements pris au moment du rachat du pôle énergie d'Alstom en 2014 et suspende son plan de suppression d'un millier d'emplois.

Région : « On aide du petit hôtel en zone rurale à l’installation d’un jeune agriculteur » (P. Ayache)

Région : « On aide du petit hôtel en zone rurale à l’installation d’un jeune agriculteur » (P. Ayache)

Marie Guite-Dufay, la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, a réuni la commission permanente le 5 juillet 2019. Les élus régionaux ont ainsi examiné ce vendredi 114 rapports pour un montant de 17,7 millions d'euros attribués sur le département du Doubs (86 millions sur six mois)...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.61
partiellement nuageux
le 17/07 à 3h00
Vent
0.92 m/s
Pression
1015.95 hPa
Humidité
93 %

Sondage