Besançon sélectionne des banques "vertes" pour financer ses mesures écologiques

Publié le 21/01/2022 - 07:20
Mis à jour le 21/01/2022 - 09:49

La ville de Besançon va emprunter auprès de banques engagées dans la réduction de leur empreinte climatique pour financer ses projets en faveur de la transition écologique, comme la rénovation énergétique des écoles et des gymnases, a annoncé jeudi 20 janvier 2022 la maire EELV Anne Vignot.

Cette initiative de la municipalité bisontine s’inscrit dans le cadre d’un vaste plan d’investissements « Climat-Solidarité » engagé par la ville pour l’ensemble du mandat de Mme Vignot. Il prévoit notamment 60 millions d’euros pour la rénovation des écoles et des crèches d’ici 2026.

"Nous avons choisi de faire appel à l'emprunt pour la transition écologique" et de contracter ces prêts auprès "des établissements bancaires qui s'engagent réellement dans la maîtrise et la réduction de leur empreinte climatique", a expliqué la maire EELV Anne Vignot.

L'édile a ainsi signé jeudi des contrats de prêts avec La Banque Postale (7 millions d'euros), La Banque des Territoires (3,5 millions) et La NEF (2 millions d'euros) pour financer la rénovation énergétique de gymnases et d'écoles, et lutter contre les îlots de chaleurs.

Pour sélectionner ces établissements, la municipalité explique avoir engagé "un travail unique en France" avec les ONG Oxfam et Reclaim Finance.

Ces organisations attentives à l'impact des acteurs financiers sur le climat ont aidé et conseillé la mairie pour élaborer un questionnaire à destination des banques, afin d'évaluer leur "transparence financière", leurs "actions environnementales et climatiques" et leurs "actions en matière de responsabilités sociale".

"Toutes les banques nous ont répondu, nous avons des acteurs qui bougent de plus en plus sur ces enjeux", souligne Anthony Poulin, adjoint à la maire en charge des finances. Les trois établissement choisis ont été sélectionnés "au regard de leurs offres financières et de leurs réponses au questionnaire", a-t-il ajouté.

"L'emprunt est un moyen de financer la transition écologique, c'est pour ça qu'il fallait s'assurer de l'origine des fonds", a justifié M. Poulin, appelant "d'autres collectivités à se lancer sur le sujet". "Cinq grandes entreprises françaises ont une empreinte carbone supérieure à celle de la France, dont quatre sont des banques", a noté la directrice générale d'Oxfam France, Cécile Duflot.

"Donc, oui, agir sur la manière dont les banques investissent et travaillent, ça a un impact absolument déterminant sur nos émissions de gaz à effet de serre", a-t-elle poursuivi, saluant la démarche "pionnière" de la ville de Besançon.

Zoom sur les banques choisies :

La Banque Postale

7 M€ de prêts verts pour la rénovation de gymnases et des écoles et pour la lutte contre ilôt de chaleur Pour les opérations de transition, la Ville a signé avec La Banque Postale trois emprunts d’un montant dont les caractéristiques sont les suivantes :

  • 1 M€ de La Banque Postale (prêt vert - lutte contre ilots de chaleur) - Taux fixe 0,59 % trimestriel – durée de remboursement : 15 ans
  • 2,091 M€ de La Banque Postale (prêt vert- gymnases) – Taux fixe 0,73 % trimestriel – durée de remboursement : 20 ans 
  • 3,909 M€ de La Banque Postale (prêt vert- rénovation écoles) – Taux fixe 0,73 % trimestriel – durée de remboursement : 20 ans

La NEF

2M€ pour la rénovation des écoles 2021 Pour la rénovation des écoles 2021, la Ville a signé avec la Nef un emprunt d’un montant de 2 000 000 €, dont les caractéristiques sont les suivantes : 

  • Score Gissler : 1A 
  • Taux : Fixe 0,65 % annuel 
  • Durée du remboursement : 15 ans Ce contrat se situe dans la moyenne des offres bancaires au moment de sa formulation, qui est de 0,65% (information du conseil externe en gestion de dette de la Ville).

La Banque des Territoires

3,5 M€ prêts Grand Plan d’investissement Ambition Rénovation Energétique - rénovation énergétique des gymnases et des écoles 

Pour mémoire, pour la rénovation de ses gymnases, la Ville a signé en 2020 avec la Banque des Territoires un emprunt d’un montant de 1 436 009 €, dont les caractéristiques sont les suivantes : 

  • Prêt au Secteur Public Local Grand Plan d’Investissement - rénovation énergétique des bâtiments publics - gymnases 
  • Taux fixe ressources BEI 0,41 % trimestriel 
  • Durée de remboursement : 15 ans

Pour la rénovation des écoles, la Ville a signé en 2021 pour l’année 2022 avec la Banque des Territoires un emprunt d’un montant de 2 100 000 €, dont les caractéristiques sont les suivantes : 

  • Prêt au Secteur Public Local Grand Plan d’Investissement - rénovation énergétique des bâtiments publics (ressources BEI)- rénovation énergétique des écoles 
  • Taux fixe: 0,62 % trimestriel 
  • Durée de remboursement : 15 ans

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Numérique : la Région Bourgogne Franche se mobilise pour tous les territoires

PUBLI-INFO • Le numérique fait partie intégrante de nos vies. La technologie bouleverse les modèles économiques, les pratiques de consommation, l’accès à l’information et à la culture, les modes de travail et d’apprentissage et les relations sociales. Pour la Région, la numérisation de l’économie, de la société et des territoires est porteuse d’opportunités : nouveaux services, développement économique, emplois, dynamique rurale, préservation de l’environnement…

Robot, job dating, écologie… Quoi de neuf dans les écoles ESTM Pigier ?

QUOI DE 9 ? • Ouvertes sur le monde et les nouvelles technologie, attentives au bien-être de ses étudiant(e)s, soucieuses de l’environnement et intraitables sur le niveau de ses formations, les écoles ESTM Pigier à Besançon s’engagent à tous les niveaux pour proposer des cursus de qualité dans un univers studieux et innovant. Les inscriptions pour la rentrée 2024 sont ouvertes !

Le Mouvement Franche-Comté veut “stopper” la Pive

Dans un communiqué du 20 avril 2024 intitulé "Stop Pive !", le Mouvement Franche-Comté, représenté par son président Jean-Philippe Allenbach, qualifie le rapport moral et financier 2023 de l’association La Pive (monnaie locale) de "désastreux" et souhaite l’arrêt des subventions publiques qui lui sont allouées.

Commerce historique à Besançon… Eve Boutique fête ses 55 ans !

Il fait partie des magasins emblématiques du centre-ville de Besançon, il est la référence historique en matière de lingerie féminine, il a vu trois générations de femmes tout au long de son histoire familiale… Le magasin Eve Boutique fête ses 55 ans en ce mois d’avril 2024. Pour autant, il n’a pas pris une ride.

Suppression de l’aide à l’embauche sous contrats de professionnalisation

Le président de l'Union des entreprises de proximité (U2P) a rencontré hier, jeudi 18 avril 2024, la ministre du travail, de la santé et des solidarités, Catherine Vautrin, qui a fait part du projet de suppression générale de l'aide à l'embauche de salariés sous contrat de professionnalisation (600€), dès le 1er mai prochain.

Ligne des horlogers : des travaux d’ampleur jusqu’au mois d’octobre 2024

Depuis le 4 mars 2024, d’importants travaux sont engagés sur la ligne historique des horlogers. Cette dernière, qui s’étend sur 75 km, fête ses 140 ans. Au total, deux enveloppes de 50 millions d’euros ont été allouées pour le projet de modernisation. La fin des travaux est prévue le 31 octobre prochain…

Faute de neige, la station de Métabief déplore un manque à gagner de 3 millions d’euros cet hiver…

Face au manque cruel de neige sur la saison 2023-2024, la station de Métabief n’a pas pu faire le chiffre d’affaires espéré malgré la réactivité des équipes. La station a d’ailleurs dû fermer mi-février. Philippe Alpy, président du syndicat mixte du Mont d’Or, nous en parle…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.43
partiellement nuageux
le 23/04 à 9h00
Vent
4.23 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
71 %