Alerte Témoin

Classement des villes étudiantes : Besançon se classe 20ème et Dijon 17ème...

Publié le 15/09/2020 - 14:29
Mis à jour le 15/09/2020 - 14:29

Cadre de vie, attractivité, emploi, transport, accueil des étudiants : le Magazine l'Étudiant vient de dévoiler son classement 2020-2021 de 44 villes étudiantes en France. En 20e position, Besançon perd une place cette année tout comme Dijon qui se classe 17e.

Deux indicateurs ont été ajoutés et deviennent classants pour le classement général en 2020-2021 : la présence des transports de nuit (critère Cadre de vie) et la qualité de l’air (critère Cadre de vie). Deux éléments qui ont une importance incontestable aux yeux des étudiants puisqu’ils leur permettent notamment d’améliorer leur vie quotidienne.

Cette année, Toulouse conserve la première place devant Lyon et Rennes. Besançon se positionne à la 20ème place du classement général et à la 5ème place du classement des grandes villes. À titre de comparaison, perd une place et se positionne 17ème du classement général et conserve la 2ème place dans la catégorie Grandes Villes.

Classement par critère pour Besançon  :

  • Attractivité : 23ème
  • Formation : 17ème
  • Cadre de vie : 23ème
  • Vie étudiante : 24ème
  • Emploi : 18ème

Classement par critère pour Dijon :

  • Attractivité : 23ème
  • Formation : 11ème
  • Cadre de vie : 15ème
  • Vie étudiante : 9ème
  • Emploi : 27ème

Un classement qui prend en compte les besoins des étudiants

Le classement des villes étudiantes de l’Etudiant prend en compte les indicateurs permettant de mieux cerner les besoins essentiels des étudiants :

  • Une offre de formations qualitative et suffisamment diversifiée,
  • Des propositions de logements nombreux et peu onéreux,
  • Un réseau de transports en commun efficace et abordable,
  • Un programme culturel riche et varié,
  • Un marché de l’emploi important et dynamique,
  • Une ville attractive pour les étudiants Européens du programme Erasmus,
  • … et un peu de soleil en prime 

Remarque : L’Etudiant a élargi l’indicateur relatif à la part d’étudiants étrangers dans les villes. Jusqu’en 2019, seule la part d’étudiants en échange Erasmus était comptabilisée. Cette année, ce sont l’ensemble des étudiants internationaux qui sont pris en compte. Là encore, l’objectif est de parvenir au plus proche de la réalité.

Enfin, dans ce contexte de crise sanitaire, le classement des villes étudiantes répertorie le nombre de places en CHU par ville. Ces données ne figurent encore qu’à titre indicatif et ne sont donc pas classantes.

Le commentaire de l'Étudiant pour Besançon (palmarès 2019-2020)

"Avec plus de 17% d’étudiants au sein de la population, Besançon fait bel et bien partie des villes dites étudiantes. C’est d’ailleurs ce qui en fait son principal atout dans notre classement. Une part d’étudiants considérable qui peut s’expliquer par une forte densité de formations. Au total, les étudiants peuvent choisir parmi 508 cursus différents. 

Située à quelques pas de la frontière suisse, Besançon offre aussi un climat clément : plus de 2.000 heures de soleil par an et un taux de pollution relativement faible. En revanche, la ville est encore à la peine pour créer une véritable "ambiance étudiante". L’offre culturelle et les initiatives locales sont encore timides. Le tarif de l’abonnement aux transports en commun fait également partie des plus élevés de notre classement (280 euros par an pour les étudiants)." 

Voir le tableau complet pour Besançon

Le commentaire de l'Étudiant pour Dijon  :

"Avec 638 formations accessibles, Dijon bénéficie d’un attrait certain pour les étudiants. Ces derniers représentent même près de 15% de la population. Pour être considérée comme une ville étudiante à part entière, Dijon a misé sur un accompagnement dès la rentrée. Les étudiants peuvent en effet bénéficier de la CarteCulture pour profiter toute l’année de spectacles et concerts à 5,50 euros. La ville propose également une bourse pour tous les étudiants résidents depuis plus de trois ans dans la capitale bourguignonne. 

Si Dijon propose aussi des loyers attractifs concernant son offre de studios (389 euros par mois), les avantages sont moindres concernant l’abonnement aux transports en commun. La ville figure parmi les cinq villes les plus onéreuses. Les étudiants doivent dépenser 315 euros par an pour profiter du réseau de bus et de tramway mais à ce prix, des navettes "Pleine lune" sont accessibles toutes les nuits du jeudi au dimanche de 1 heure à 6 heures du matin. Un plus pour Dijon !"

Voir tableau complet pour Dijon

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.99
nuageux
le 29/09 à 15h00
Vent
0.33 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
42 %

Sondage