Coronavirus : nouveau conseil de défense ce mardi à l'Élysée

Publié le 27/10/2020 - 11:30
Mis à jour le 27/10/2020 - 11:05

Ce mardi 27 octobre 2020, Jean Castex va recevoir en fin de journée « les forces politiques » et les partenaires sociaux à Matignon, comme l'a annoncé l'exécutif.

macron_micronora_besancon-039.jpg
© d poirier

Ce mardi matin, Emmanuel Macron a réuni un nouveau conseil de défense afin de discuter de la gestion de la pandémie de Covid-19. Plus tard dans la journée, le Premier ministre Jean Castex recevra « les forces politiques » et les partenaires sociaux à Matignon, comme l'a fait savoir l'exécutif. Le chef de l'État réunira ensuite, mercredi matin, un nouveau conseil de défense consacré à l'épidémie, a-t-on précisé de même source, alors que la seconde vague du Covid-19 flambe en France.

Les deux réunions prévues autour du chef du gouvernement mardi après le premier conseil de défense ont pour but d'évoquer « les durcissements envisagés dans la gestion de la crise sanitaire » du Covid-19, a indiqué Matignon à l'Agence France-Presse. Les présidents des deux chambres, les chefs de partis, les présidents des groupes parlementaires et les présidents des principales associations d'élus sont conviés à 17 h 30 chez le chef du gouvernement. Les partenaires sociaux suivront à 19 h 30. De telles consultations, semblables à d'autres organisées ces dernières semaines, paraissent précéder l'annonce d'un nouveau tour de vis, qui pourrait ensuite être acté mercredi matin.

54 départements concernés par le couvre-feu

Signe d'une accélération du calendrier face à une situation sanitaire qui se dégrade très rapidement en France et ailleurs en Europe, Emmanuel Macron a reporté lundi un déplacement qu'il devait effectuer le lendemain au Creusot (Saône-et-Loire) sur le nucléaire civil et militaire. Inimaginable il y a encore 15 jours, l'hypothèse d'un nouveau confinement six mois après le premier prend désormais corps face à une deuxième vague « brutale » du Covid-19, qui pourrait même être « plus forte que la première », selon le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy. Deux Français sur trois sont déjà soumis à un couvre-feu nocturne. Cela concerne 54 départements en plus de la Polynésie, soit 46 millions d'habitants privés de déplacements entre 21 heures et 06 heures du matin

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Allégement du confinement : ce qu'il faut retenir de l'allocution présidentielle...

Trois phases • Saluant la mobilisation de la population, Emmanuel Macron a desserré l'étau du confinement  s'est félicité que la circulation du virus ait été "freinée", mais le Covid-19 "demeure très présent" en France comme dans le reste de l'Europe. De ce fait, Emmanuel Macron a annoncé que l'allègement des restrictions ne se ferait pas du jour au lendemain mais en trois phases jusqu'au 20 janvier. Sa mise en oeuvre dépendra de l'évolution de l'épidémie, a-t-il averti.

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?

Région Bourgogne Franche-Comté : 126 M€ en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires

Réunis en commission permanente, vendredi 20 novembre 2020, les élus régionaux ont voté près de 126 millions d’euros d’aides en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires. Une partie de ces crédits concerne le Plan d’accélération de l’investissement régional mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de Covid-19.

La loi Recherche définitivement adoptée au Parlement

Face au risque de "décrochage" de la recherche française, le Parlement a définitivement adopté ce vendredi 20 novembre 2020 le projet de loi de programmation (LPR), "un investissement historique" selon le gouvernement confronté à la défiance accrue de la communauté universitaire et scientifique. Fannette Charvier, députée du Doubs se félicite de cette décision (elle avait été désignée responsable de ce texte pour le groupe LaREM).
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6
nuageux
le 27/11 à 9h00
Vent
0.99 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
82 %

Sondage