De nouvelles attaques du loup sur des troupeaux de moutons en Saône-et-Loire

Publié le 10/12/2021 - 09:04
Mis à jour le 10/12/2021 - 09:49

Le 30 novembre dernier, l’office français de la biodiversité (OFB) identifiait à nouveau la présence d’un loup dans le département.

Archives - Loup en Saône et Loire, le 9 mai 2019  © ONCFS 71
Archives - Loup en Saône et Loire, le 9 mai 2019 © ONCFS 71

L’identification de l’animal est intervenue à partir de la photographie transmise le jour même, prise à proximité de Saint-Eusèbe et de Blanzy, deux secteurs où des attaques avaient été constatées dans les jours qui précédaient.

Depuis lors, sept nouveaux constats d’attaque ont été réalisés par les agents de l’Office français de la biodiversité (OFB). Cinq attaques sont survenues dans un rayon de 50 km autour du lieu de photographie du loup. Deux autres attaques, ont eu lieu dans la Bresse sur les communes de la Chapelle-Thècle et Branges. La probabilité qu’un loup soit à l’origine de ces attaques n’a pas été écartée par l’OFB.

Des indemnisations pour les éleveurs

Comme pour les précédentes attaques par des loups, survenues au cours de l’été 2020 et au printemps 2021, "les dégâts feront l’objet d’indemnisations", affirme la préfecture de Saône-et-Loire.

Les éleveurs qui en ont fait la demande ont été dotés de matériel de protection d’urgence, prêté par la direction départementale des territoires et déployé par la chambre d’agriculture.

Autorisations de tir de défense

"Depuis le 30 novembre, les louvetiers ont été mobilisés pour mener des opérations de surveillance des troupeaux qui demeurent à l’extérieur, tant dans l’ouest du département que dans la Bresse", indique la préfecture. Le préfet a déjà signé "trois autorisations de tir de défense simple accordées sur leur demande à des éleveurs qui ont protégé leurs troupeaux. La louveterie est mobilisée pour leur mise en œuvre."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Pollution : le réseau Ginko toujours gratuit ce dimanche 16 janvier 2022

Suite à l’ alerte aux particules fines émise vendredi, Grand Besançon Métropole a décidé dans un premier temps de rendre le réseau Ginko gratuit ce samedi 15 janvier (lignes urbaines et périurbaines). L'épisode de pollution se poursuivant, la mesure est reconduite pour ce dimanche 16 janvier 2022.

Alerte pollution aux particules fines en Bourgogne-Franche-Comté ce samedi

Atmo Bourgogne-Franche-Comté, en charge de la surveillance de la qualité de l'air, place le Doubs, le Jura, le Territoire de Belfort, la Côte d'Or et la Saône-et-Loire en alerte aux particules à partir de ce samedi 15 janvier 2022. La vitesse sera réduite de 20 km/h par rapport aux limitations existantes supérieures ou égales à 90 km/h.

"Nous Autrement" : une nouvelle marque de producteurs made in Bourgogne Franche-Comté

L'Alliance Bourgogne Franche-Comté qui fédère 12.000 agriculteurs adhérents à travers les coopératives Bourgogne du Sud, Dijon Céréales et Terre Comtoise lance une marque "Nous Autrement" pour porter ses valeurs auprès des consommateurs et rétribuer "au juste prix" l’acte de production.
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.38
ciel dégagé
le 24/01 à 18h00
Vent
0.84 m/s
Pression
1032 hPa
Humidité
89 %

Sondage