Des gendarmes francs-comtois se perfectionnent à l'Académie de police en Suisse !

Publié le 04/09/2014 - 18:32
Mis à jour le 15/04/2019 - 09:46

Ce n'est pas à Saint Tropez mais en Suisse ! Pour la première fois, c'est à l'académie de police de Savatan que 21 gendarmes officiers de police judiciaire (OPJ) francs-comtois (dont 7 femmes) sont venus suivre une formation complémentaire hors du commun pendant une semaine. Sur un site de 600.000 m2 en hauteur, ces gendarmes ont travaillé des mises en situation dans des salles adaptées de scènes de crimes, d'agressions, de vols à main armée. Objectif du stage : maintenir les "excellentes" relations transfrontalières et permettre aux gendarmes d'apprendre les ficelles du métier dans des conditions "optimales". Nous les avons rencontrés ce mercredi 3 septembre 2014.

Dès les premières heures de stage, les OPJ de Franche-Comté ont fait face à des problématiques judiciaires transfrontalières et à appliquer les règles des accords de Paris en collaboration avec les magistrats, policiers, et gendarmes suisses.

Le faux pour agir en vrai

Les conditions de l'académie de Savatan sont "exceptionnelles" tant en terme de confort que de conditions de travail. Elles permettent entre autres la reconstitution ou la simulation dans des salles créées, décorées, installées pour reproduire des scènes de crimes, d'agressions, de vols à main armée… en appartement ou dans une discothèque par exemple. (Voir photos ci-dessus) Ces différents lieux se trouvent dans une sorte d'immense bunker construit dans une colline avec 35 km de galeries appartenant à l'armée, l'académie étant actuellement locataire. (Voir photos ci-dessus)

Une vraie enquête, avec un vrai gendarme dans un faux tribunal avec un faux accusé… 

Avec cet aspect "très pratique", comme le dit le commandant Alain Sevilla, les OPJ francs-comtois bénéficient de cours théoriques animés par des intervenants. Ce mercredi 3 septembre, les intervenants étaient Elisabeth Philiponet, substitut général en Franche-Comté, et le procureur de la République à Vesoul, Jean-François Parietti.

Après une heure d'échanges entre les stagiaires et Elisabeth Philiponet sur les astuces, conseils et les façons de témoigner d'une enquête lors d'un procès, la mise en pratique n'a pas tardé. C'est dans une autre salle aménagée en tribunal (voir photos ci-dessus) que la gendarme Magalie Navarro témoigne à la barre. À la présidence : Elisabeth Philiponet, l'avocat de la défense est Jean-François Parietti, à la barre, le gendarme en charge de l'enquête. L'homme sur le banc des accusés est accusé d'avoir tué son ex-concubine avec un fusil de chasse. Après avoir énoncé le déroulé des événements et de l'enquête, Maître Philiponet lui pose de nombreuses questions comme elle le ferait en réalité. Bilan : la gendarme Navarro s'est bien exprimée, mais ses propos étaient "trop édulcorés", "mais c'est très prometteur !" a indiqué la magistrate.

Après cette première expérience à l'académie de police de Servatan, une seconde édition est déjà organisée en septembre 2015. "Nous aimerions faire entrer cette formation dans la durée, la continuité en améliorant encore cette formation, car avec l'évolution de la délinquance, il que nous restions à niveau et même développer de nouvelles compétences (…)" nous confie le commandant Alain Sevilla.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Confinement #2 : un aperçu de Besançon ce vendredi matin…

D’habitude, le vendredi matin, entre 08h30 et 09h00, la ville de Besançon est particulièrement vivante la veille du week-end. Les arrêts de bus et de tram sont pleins, ça grouille de voitures qui se suivent de très près dans des files de feux tricolores... mais ce vendredi 30 octobre, c’était différent, très différent, en cette première matinée de confinement.

A Nice, Macron dénonce « une attaque terroriste islamiste » contre la France

L'opération Sentinelle de 3.000 à 7.000 militaires •

"Très clairement c'est la France qui est attaquée"Emmanuel Macron a dénoncé jeudi depuis Nice "une attaque terroriste islamiste" dans la basilique Notre-Dame qui a fait trois morts, et annoncé le passage de 3.000 à 7.000 soldats pour l'opération Sentinelle pour protéger les lieux de culte et les écoles.

Confinement : ce qu’il faut retenir de la conférence de presse du Premier ministre

Ce jeudi 29 octobre, à quelques heures du début du deuxième confinement en France, le Premier ministre Jean Castex entouré de Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, Elisabeth Borne ministre du Travail, Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur et Olivier Véran, ministre de la Santé, a détaillé la feuille de route.

Besançon : réaction d’Anne Vignot suite au confinement annoncé par le président de la République

La forte dégradation de la situation sanitaire a conduit le président de la République à annoncer un confinement à compter de ce jeudi 29 octobre à minuit. Anne Vignot, maire de Besançon, présidente de Grand Besançon Métropole, prend acte de cette décision, "nécessaire au regard de la crise sanitaire".

Confinement : pas de pénurie dans les supermarchés « si tout le monde reste raisonnable »

Pas de panique ! Il y aura toujours du papier toilette. Alors que de nouvelles mesures sanitaires drastiques planent sur la France pour endiguer l’épidémie de Covid-19, les supermarchés assurent qu’on trouvera tous les produits “sans difficulté” dans les semaines qui viennent, si “tout le monde reste raisonnable” dans ses achats.

Attentat à Nice : Jean Castex porte le plan vigipirate au niveau « urgence attentat » partout en France

Le plan vigipirate est porté au niveau "urgence attentat" sur l’ensemble du territoire national après l’attaque au couteau à Nice, a annoncé ce jeudi 29 octobre 2020 devant l’Assemblée nationale le Premier ministre Jean Castex, précisant qu’un conseil de défense aurait lieu vendredi matin. Le niveau "urgence attentat" peut être mis en place à la suite d’un attentat et permet la mobilisation de moyens exceptionnels.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.25
ciel dégagé
le 30/10 à 18h00
Vent
1.02 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
96 %

Sondage