Deux heures sans musique et moins de lumière pour les clients autistes dans les magasins U

Publié le 04/02/2020 - 16:49
Mis à jour le 04/02/2020 - 14:59

Depuis décembre 2019 les enseignes U et ses 1 600 magasins Super et Hyper en France proposent deux « heures calmes » pour accueillir les clients souffrant de troubles du spectre autistique (TSA) dans de meilleures conditions chaque mardi.

©Alexane Alfaro ©
©Alexane Alfaro ©

Mise en place dans des chaînes de supermarché au Royaume-Uni et en Australie, cette initiative intervient à la suite des expérimentations réussies au sein de plusieurs magasins de l’enseigne. L’Hyper U de Vierzon (Cher) et les Super U de Thourotte (Oise) et de Mirepoix (Ariège) ont en effet été les premiers points de vente en France à proposer le dispositif, en lien avec les associations locales.

L'expérimentation, en œuvre depuis plusieurs mois, est plébiscitée à la fois par tous les clients qui apprécient le calme du magasin et des collaborateurs qui accompagnent la démarche. Cette initiative est généralisée par l’enseigne à l’ensemble du réseau.

Chaque mardi de 13h30 à 15h30, les magasins baissent l'intensité lumineuse et diminuent l'ambiance sonore : arrêt de la musique, des annonces au micro, limitation des bruits d’encaissement, etc.

"Pour un modèle de commerce à visage humain"

La décision des Magasins U intervient au moment où une réflexion est en cours autour d’une proposition de loi visant à favoriser la mise en œuvre du dispositif heures calmes dans les commerces.

Dominique Schelcher, président de Système U, indique que "notre modèle est celui d’un commerce de liens et de proximité, un commerce à visage humain. Je suis heureux de pouvoir déployer une initiative locale réussie et porteuse de sens d'un de nos associés à nos 1600 magasins.”

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Le stade Léo Lagrange bientôt équipé de 800 m2 de panneaux photovoltaïques

Le chiffre n’est pas négligeable. Si l’installation des panneaux photovoltaïques a un coût : 300.000 euros, elle permettra, à terme, d’économiser entre 30 à 35.000 euros par an, a précisé Anne Vignot, la maire de Besançon. Le projet sera soumis au vote des élus lors du Conseil municipal du 20 juin 2024.

La Région Bourgogne Franche-Comté lance une opération séduction pour attirer de nouveaux habitants

En ce premier semestre 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté préfigure une initiative inédite pour renforcer son attractivité résidentielle. Cette opération sans précédent vise concrètement à recruter dès le mois de septembre 2024 de futurs habitants. Prévu sur une première période de trois années, ce programme repose sur une dynamique collaborative initiée par la Région et de nombreux acteurs du territoire, et s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’attractivité globale initiée depuis 2017.

“Chambre d’hôtes référence” : six hôtes du Doubs récompensés

Le 4 juin 2024, certaines chambres d’hôtes du département du Doubs se sont vu remettre la qualification "Chambre d’hôtes référence". Cette action nationale a été déployée depuis 2023 par Doubs Tourisme dans le département permettant à l’époque de qualifier deux premières chambres d’hôtes.

Le sport au service de l’emploi pour recruter autrement à Montbéliard

Après le succès des précédentes éditions qui se sont déroulées sur plusieurs villes de la région, le Comité Olympique Paris 2024, l'Agence Nationale du Sport, la Fédération Française d’Athlétisme et France Travail, ont proposé l’opération "Du stade vers l’emploi" (DSVE) dans sa version "Athlétisme" ce jeudi 13 juin 2024 à Montbéliard. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.7
légère pluie
le 23/06 à 12h00
Vent
4.15 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
67 %