Ecotaxe : « C’est la taxe de trop ! »

Publié le 22/10/2013 - 14:53
Mis à jour le 22/10/2013 - 18:13

Ce lundi 21 octobre une quarantaine d'agriculteurs de Haute-Saône ont manifesté leur mécontentement envers l'écotaxe. Ils ont recouvert la borne électronique destinée à l'enregistrement des passages des véhicules de plus de 3,5 tonnes à hauteur de la commune de Fougerolles. Pour les Jeunes agriculteurs et la Fédération départementales des syndicats d'exploitants agricoles (FDSEA) de Haute-Saône, "c'est la taxe de trop !".

PUBLICITÉ

A partir du 1er janvier, l’écotaxe ou taxe écologique sera appliquée à tous les poids lourds qui circulent sur le sol français. Un nouvel impôt qui va engendrer une hausse des prix des biens, selon les agriculteurs. 

Cette taxe ne vise pas seulement les agriculteurs mais va s’appliquer également aux 800.000 camions français et étrangers de plus de 3,5 tonnes transportant des marchandises et qui circulent sur le réseau national non payant.

Qui va payer ?

La taxe devra « être acquittée par tous les véhicules de marchandises dont le poids est supérieur à 3,5 tonnes – immatriculés en France ou à l’étranger – circulant sur les 15.000 km de réseau routier en France, tel que défini par le ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie (Medde) », souligne une porte-parole d’Ecomouv leFigaro.fr. Le montant de cette taxe s’élèvera, pour les poids lourds, entre 8 et 14 centimes d’euros par kilomètre. Le tarif varie en fonction des routes empruntées et du type de camion utilisé. Seule région à connaître un aménagement, la Bretagne dispose d’un taux de réduction de 50%. Un coup de pouce qui permettra d’alléger la facture bretonne de plus de 40 millions d’euros.

Les répercussions sur le porte-monnaie du consommateur

« Les produits français coûteront encore plus cher que les produits venus d’un autre pays » précise Michaël Muhlmatter, président des Jeunes agriculteurs de Haute-Saône, « en France, nous seront taxé quatre à cinq fois » entre le producteur et le consommateur « tandis que les produits venus d’autres pays ne seront taxés qu’une seule fois ». « Il faut les même règles pour le tout le monde » ajoute-t-il.

En Haute-Saône ce sont plus de 315 km de routes qui sont concernés par cet écotaxe, empruntés par les camions de collecte de céréales, d?alimentation du bétail, de transport d?animaux etc.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le site Alstom à Ornans produira les moteurs des bus électriques de la RATP

Le site Alstom à Ornans produira les moteurs des bus électriques de la RATP

Alstom est l’un des trois attributaires du plus important appel d’offres européen de bus électriques lancé par la RATP et financé à 100 % par Île-de-France Mobilités. Ce 20 mai 2019, il est officiellement choisi pour créer les moteurs. La première tranche ferme porte sur 50 bus. Le montant du contrat cadre pourra aller jusqu’à 133 millions d’euros. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.95
légère pluie
le 21/05 à 0h00
Vent
1.72 m/s
Pression
1013.75 hPa
Humidité
98 %

Sondage