Éducation, travail, solidarités : les priorités du prochain budget

Publié le 08/08/2022 - 17:31
Mis à jour le 08/08/2022 - 17:31

Dans une interview, Gabriel Attal dévoile les projets du gouvernement sur le prochain budget. Celui sur la loi de finances sera débattu à l’automne.

© Jackmac34 via Pixabay ©
© Jackmac34 via Pixabay ©

Le gouvernement veut augmenter de 12,5 milliards d'euros, soit une hausse "inédite de 11,4 %", les crédits alloués dans le budget 2023 à l'éducation, au travail et aux solidarités, annonce le ministre des Comptes publics, Gabriel Attal, dans un entretien à paraître lundi 8 août dans Les Échos. "Le budget de l'emploi progressera en particulier de 6,7 milliards afin notamment de financer la montée en puissance de l'apprentissage, avec un objectif de 1 million d'apprentis d'ici à la fin du quinquennat", détaille-t-il.

L'Éducation nationale "bénéficiera d'une hausse historique (+ 3,6 milliards) de ses crédits. L'engagement du président de la République de la poursuite de la hausse des salaires sera tenu et aucun enseignant n'entrera dans la carrière à moins de 2 000 euros net", poursuit le responsable du budget.

Des économies budgétaires à trouver

Le "bloc régalien", incluant les ministères de la Défense, de l'Intérieur, de la Justice et des Affaires étrangères, n'est pas en reste, rassure encore le ministre, avec un budget en augmentation de "6,1 milliards d'euros".

"Une hausse très importante que nous assumons afin de tenir notamment l'engagement d'un relèvement de 3 milliards des crédits des armées en 2023, mais aussi les objectifs du Beauvau de la sécurité, qui prévoit le doublement de la présence des forces de l'ordre sur le terrain d'ici à 2030", précise-t-il. "Le budget de la justice bénéficiera d'une nouvelle hausse de 8 %, après déjà deux années d'augmentation des mêmes montants, afin de poursuivre le recrutement de nouveaux magistrats et de respecter les plans de construction de nouvelles places de prison", assure-t-il encore.

Quant aux ministères de la Transition environnementale, de la Cohésion des territoires et de l'Agriculture, ils "disposeront de 3,3 milliards d'euros supplémentaires". Gabriel Attal ne livre, en revanche, aucune précision sur les chantiers d'économies qu'il faudra réaliser pour équilibrer ce budget.

"Les dépenses publiques au sens large diminueront de 0,3 % en volume l'an prochain", indique-t-il. "Le document (…) prévoit que les crédits du budget de l'État s'élèveront à 339 milliards d'euros en 2023, soit une quasi-stabilité en valeur par rapport au niveau post-loi de finances rectificative et une diminution de 2,5 % en volume. Cela permettra de tenir l'objectif d'un déficit à 5 % de PIB l'année prochaine tout en finançant nos priorités", met-il en avant.

(AFP)

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Dépénalisation du cannabis : les élus de Générations, Social, Ecologie, Démocratie approuvent les propos de la maire

Suite aux déclarations publiques de la maire et de Benoît Cypriani, adjoint en charge de la sécurité, de la lutte contre les incivilités, de la tranquillité publique, sur la dépénalisation du cannabis, les élus du groupe Générations, Social, Ecologie, Démocratie ont souhaité réagir par voie de communiqué de presse signé du président du groupe Kévin Bertagnoli. 

Planoise : des élus proposent de « renforcer la présence d’adultes pour accompagner les collégiens »

Le 28 septembre, par voie de communiqué de presse, les conseillers départementaux du Doubs Monique Choux et Aly Yugo, tous deux résidents à Planoise à Besançon, ont partagé des propositions pour le quartier lors de la dernière assemblée départementale. Parmi elles, renforcer la présence d'adultes pour accompagner les collégiens, quand ils doivent passer par des points de deals.

Vivez en direct le conseil municipal de Besançon du 29 septembre 2022

Les conseillers municipaux de la Ville de Besançon se réunissent l’hôtel de Ville de Besançon ce jeudi 29 septembre pour leur séance du conseil municipal de rentrée après deux mois. A l’ordre du jour : la crise énergétique, plan de rénovation des écoles, projet Grette-Brulard-Polygone, nouvelle possibilité pour les élus municipaux d’obtenir le paiement de tout ou partie des indemnités en Pive, etc.

Pornographie : un rapport du Sénat qui dénonce des « violences systémiques »

Ce mardi 27 septembre, quatre sénatrices de divers partis politiques ont rendu un rapport accablant dénonçant de nombreuses et graves dérives dans l’industrie du porno. « Violences systémiques », l’exploitation des femmes, des mineurs trop facilement exposés à la pornographie… Ce rapport intitulé "Porno : l'enfer du décor" appelle le gouvernement à agir.

Crise énergétique : la Ville de Besançon va devoir faire des coupes budgétaires, mais lesquelles ?

La maire de Besançon, accompagnée de 11 membres de la majorité municipales, a convié les médias locaux à une conférence de presse sur la forte augmentation du prix de l’énergie et ses conséquences sur le service public. À ce jour, la Ville de Besançon doit trouver des solutions pour économiser 8 millions d’euros sur sa facture de 2023. Quoi qu’il en soit, comme dans d’autres communes, des coupes budgétaires seront envisagées, mais lesquelles ? Fermeture des musées plusieurs jours par semaine ? Un marché de Noël annulé ou plus sobre ? Des extinctions de l’éclairage des équipements sportifs ?

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.69
nuageux
le 04/10 à 0h00
Vent
1.36 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
96 %

Sondage