En vadrouille vers… un nouveau patron !

Publié le 31/03/2016 - 18:10
Mis à jour le 12/08/2016 - 12:07

Le magazine annuel En Vadrouille spécialisé dans les balades, randonnées et excursions touristiques, diffusé en Franche-Comté et en Alsace change de mains.

capture_decran_2016-03-31_a_18.08.55.png

Dès sa création en 2003, En vadrouille appartenait à la SARL Mille et un chemins : tous deux fondés la même année par la journaliste d'origine lorraine et comtoise d'adoption Sylvie Debras.

Treize ans plus tard, le magazine qui connaît un succès important avec la diffusion de 25 000 exemplaires sur le territoire comtois, et 45 000 en Alsace, change de main ; sa fondatrice l'a vendu aux éditions du Belvédères basées en Franche-Comté. Avec un chiffre d'affaire de 300.000 euros, Sylvie Debras se dit "fière" de ce qu'elle a crée. 

Vive l'indépendance !

Ce n'est pas anodin si le magazine annuel est désormais détenu par une société éditrice indépendante, c'est ce que souhaitait Sylvie Debras, l'ancienne propriétaire. "C'est un jeune, il est libre, il n'est pas sous le joug d'autres entreprises" précise-t-elle. Elle-même avait bâtit le fonctionnement économique de son magazine sur ce même modèle. 

Liberté… et voyage

En tout cas, la journaliste est "super contente", elle reste la rédactrice en chef, mais "ne fait plus 70 heures par semaine". La stratégie, ce n'est plus son souci même si Sylvie Debras continue de veiller au grain. Désormais c'est Emmanuel Vandelle, propriétaire des éditions du Belvédères et tout récemment de En vadrouille qui en a la charge.

Et des idées, il en a !

Emmanuel Vandelle compte étendre la diffusion du magazine à la Lorraine,  à la Suisse Romande, et même dans le Val de Loire car dans cette zone, un passionné de En vadrouille est prêt à tout pour que son numéro préféré voit le jour.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Reprise des cultes : « Nous jugeons la jauge à 30 personnes irréaliste et inapplicable en l’état » selon l’Archevêque de Besançon

Dans son discours du 26 novembre 2020, le premier ministre a précisé que la jauge de participation des fidèles aux messes dominicales reste fixée à 30 personnes pour la reprise des célébrations ce 28 novembre, et ce quelle que soit la taille de l’église. Dans une lettre adressée aux curés, prêtres, diacres, délégués pastoraux, équipes de coordination pastorale et aux fidèles du diocèse, l'archevêque de Besançon, Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, manifeste son incompréhension concernant "cette mesure arbitraire qui ne prend pas en compte la juste proportion du nombre de personnes en fonction de la taille de l'église".

Violences conjugales : le dépôt de plainte bientôt possible à l’hôpital de Besançon…

Dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes ce 25 novembre 2020, plusieurs acteurs du département ont signé une convention relative à l’accueil, la prise en charge et la prise des plaintes des femmes victimes de violences, dans les locaux du Centre Hospitalier Universitaire de Besançon.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.99
ciel dégagé
le 29/11 à 6h00
Vent
3.13 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
96 %

Sondage