Musée de la Résistance et de la Déportation : fermeture prochaine mais poursuite de la collecte…

Publié le 23/12/2019 - 18:05
Mis à jour le 23/12/2019 - 15:45

musée resistance déportation citadelle besançon
© citadelle

Le musée poursuit sa collecte durant sa fermeture

Les dons "sont les piliers de l’histoire du Musée de la Résistance et de la Déportation", explique la Citadelle de Besançon. Depuis ses origines, ils constituent l’immense majorité des collections. Ce mode d’acquisition caractérise le rapport parfois intime avec le musée, qui transforme la mémoire familiale en une histoire partagée.

Lancée en janvier 2019, la « Collecte 39-45 » est une étape incontournable du projet de rénovation du musée, permettant d’enrichir et de renforcer les collections à partir des axes ciblés, de créer de nouveaux liens avec les descendants, et de nourrir la scénographie de la future exposition permanente du musée.

La collecte d’objets témoins de la Seconde Guerre mondiale se poursuit donc sur la double échelle qui caractérise les collections du musée, à savoir sur le plan régional et plus largement sur le territoire national (en particulier en ce qui concerne la déportation, dont l’échelle est européenne).

Une exposition itinérante consacrée aux dons circulera en région en 2020. Toute personne possédant de tels objets-témoins, et désireuse de voir ce patrimoine conservé et valorisé, est invitée à se rapprocher du Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon.

À propos du musée

Sa conception historique est assurée par François Marcot et par Denise Lorach qui prend en charge les salles consacrées à la déportation. La scénographie du premier comme du deuxième musée est quant à elle l’œuvre de Guy Langlois, décorateur à l'Institut National de Recherche et de Documentation Pédagogique de Paris.

Par la convention du 9 novembre 2001, l’Association des Amis du Musée de la Résistance et de la Déportation cède toutes ses collections à la Ville de Besançon. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

La Saline royale va terminer le cercle de Ledoux…

C'était l'idée de Claude-Nicolas Ledoux lorsqu'il a dessiné la Saline royale d'Arc-et-Senans : continuer le demi-cercle de la "cité idéale". Finalement, il sera réalisé trois siècles plus tard sous la direction d'Hubert Tassy. Nom du projet : Un cercle immense.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.88
couvert
le 01/11 à 3h00
Vent
2.02 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
70 %

Sondage