General Electric Belfort : les syndicats dénoncent des transferts de technologie en Inde

Publié le 08/03/2024 - 10:30
Mis à jour le 08/03/2024 - 10:31

L'intersyndicale CFE-CGC et Sud ont dénoncé vendredi 8 mars 2024 le "pillage" des savoir-faire du site de General Electric (GE) à Belfort alors que la direction du géant industriel américain prévoit un nouveau transfert de technologie vers le groupe indien BHEL.

 © Page Facebook-Intersyndicale General Electric Belfort
© Page Facebook-Intersyndicale General Electric Belfort

Les représentants syndicaux indiquent, dans un tract distribué au personnel, avoir été informés le 15 février par la direction de GE EPF, l'entité de production des turbines à gaz, de "la signature d'un accord de transfert de technologie avec BHEL, constructeur de turbines à gaz indien".

"En raison de la confidentialité entourant tout contrat commercial, nous ne sommes pas en mesure de fournir davantage de commentaires ou de détails", a indiqué la direction de General Electric, soulignant son engagement "à protéger les informations confidentielles et à préserver (ses) sites industriels".

Un nouveau transfert de technologie

Ce transfert de technologie en Inde est la quatrième reconduction d'un accord né dans "les années 1990", selon une source syndicale. L'intersyndicale voit dans ce nouveau transfert de technologie au Bharat Heavy Electricals Limited (BHEL), constructeur de centrales électriques fondé en 1964 par le gouvernement indien, "une menace réelle et sérieuse" pour l'entité turbines à gaz de GE implantée à Belfort.

"La signature de cet accord constituerait une extension significative des transferts de technologie à BHEL, rendant cette entreprise partenaire de plus en plus autonome dans la réalisation et la vente en Inde et dans une cinquantaine de pays, de toutes nos turbines, y compris les dernières générations et les 9HA pourtant stratégiques pour le groupe", souligne-t-elle dans le tract.

"BHEL pourrait ainsi progressivement devenir une alternative au site de Belfort pour GE", craignent la CFE-CGC et Sud. Ils déplorent que la direction cède ainsi des "plans d'outillage", des "gammes de fabrication" et d'autres "documents méthodes", "sans aucune rétribution" et de manière "totalement illégale".

Le conglomérat américain General Electric et EDF ont annoncé en février 2022 discuter du rachat par l'énergéticien français de GE Steam Power, branche nucléaire du conglomérat américain. Mais pour l'heure, la cession reportée sine die le 1er décembre dernier tarde à se concrétiser.

La branche gaz (GE EPF), qui produit les turbines à gaz à Belfort et emploie 1.300 personnes, selon une source syndicale, restera en revanche sous pavillon américain.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

De nouveaux aménagements de la circulation dans le cadran nord-est bisontin

Ces derniers mois, de nombreux riverains et collectifs de riverains ont témoigné des effets positifs ou négatifs du plan de circulation mis en place à titre expérimental à l’automne 2023 dans les quartiers de la Combe Saragosse et du Point du Jour à Besançon. La Ville indique avoir eu des rencontres "particulièrement constructives et riches en propositions" à la suite de quoi, de nouveaux aménagements ont été pensés, a-ton appris le 23 mai 2024.

La Bourgogne-Franche-Comté représentée au plus grand salon européen des nouvelles technologies…

L'intelligence artificielle (IA) règne en maître sur VivaTech, le plus grand salon européen sur les nouvelles technologies, qui s'ouvre mercredi 22 mai 2024 à Paris avec des têtes d'affiche internationales du secteur. La Bourgogne-Franche-Comté est présente avec un pavillon régional dédié…

Quoi de neuf pour le printemps et l’été 2024 chez Baud ?

QUOI DE NEUF ? • Le printemps est déjà bien entamé et l’été se profile à l’horizon. Fête des mères, fête des pères, jeux olympiques, évènements personnels… la maison BAUD vous propose des desserts et créations adaptés à tout évènement de l’année, de même que nous ajustons notre offre en fonction des saisons. C’est le moment des communions, le début de la saison des mariages, bientôt des envies de glaces lorsque la température va augmenter…

Pour ses 50 ans, mignotgraphie ouvre ses portes le 24 mai 2024 !

PUBLI-INFO • Aujourd’hui, Mignotgraphie® compte une quarantaine de salariés et réalise des impressions à destination de toute la France, mais tout a commencé dans la boucle en 1974 de l’association de deux frères photographes, Yves et Alain Mignot. Récemment diplômés d’une école de photographie, fils d’un photographe installé à Pontarlier, ils décident de se lancer dans l’aventure photographique.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.91
couvert
le 27/05 à 3h00
Vent
1.29 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
98 %