Alerte Témoin

Les ponts de Besançon inspectés par des drones

Publié le 21/02/2020 - 17:28
Mis à jour le 23/02/2020 - 11:20

Grand Besançon Métropole a lancé depuis le début de l'année 2020 une campagne d’inspection des ouvrages d’art sur l’ensemble de son territoire. Ce vendredi 21 février 2020, l'entreprise "Latitude Drone" a été sollicitée pour vérifier l'état du pont de Chardonnet.

PUBLICITÉ

La vie d’un ouvrage d’art est ponctuée par des inspections systématiques et régulières. Les techniciens de la direction Voirie de Grand Besançon Métropole assurent une veille permanente de l’ensemble de ce patrimoine et font appel à des bureaux d’étude spécialisés pour procéder à des diagnostics plus précis selon une périodicité définie en fonction de l’état constaté", indique Grand Besançon Métropole

Ces inspections détaillées permettent d’établir un programme de travaux de réparations, d’entretien courant et/ou d’éventuelles mises en sécurité.

Un drone pour inspecter les ponts

Le Grand Besançon compte un parc de 180 ponts, dont 80 sur Besançon. Les ponts sont surveillés de façon régulière en fonction de leur âge et leur état. Un pont assez récent sera contrôlé tous les cinq à neuf ans. Les plus anciens peuvent être surveillés tous les ans. Depuis 2019, 89 ont ont été contrôles en dehors de Besançon. A Besançon, 26 ponts seront passés en revue durant l'année 2020. "Le pont de Chardonnet n'est pas ouvrage qui nous inquiète, mais on surveille s'il n'y a pas de dégradation ou apparition de petites fissures", explique Daniel Mourot, directeur des Mobilités au Grand Besançon, qui poursuit : "Si c'était le cas, cela permettrait de réparer tout de suite. Cela éviterait de laisser les choses s'aggraver et d'avoir de plus gros travaux dans dix ans".

Le drone est utilisé pour la première fois sur Besançon et peut voler jusqu'à 150 mètres maximum au-dessus du pont. "Le drone permet de prendre en photo l'ouvrage dans des endroits difficiles d'accès. Cela permet de dégrossir un premier passage et de voir les principaux défauts sur le béton, l'acier. Il s'agira ensuite de faire intervenir des techniciens", indique Arnaud Stéphan, gérant de la société latitude drone.

"En tant normal, ce type d'inspection nécessiterait des passerelles négatives (camion équipé pour voir sous les ouvrages) ou des cordistes et de descendre en rappel", souligne Daniel Mourot.

Les ouvrages sur le territoire de la ville de Besançon sont suivis de cette façon depuis une trentaine d’années. Depuis la reprise en janvier 2019, par Grand Besançon Métropole, de la compétence Voirie sur l’ensemble des 68 communes, ce sont 181 ouvrages d’art (murs, quais, ponts) qui sont maintenant surveillés par les services techniques de la collectivité, 118 feront l’objet d’une inspection détaillée en 2020.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.54
légères chutes de neige
le 28/02 à 0h00
Vent
2.32 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
97 %

Sondage