Indépendance énergétique : "Genius Résidence" fait le choix de la géothermie

Publié le 09/03/2022 - 19:07
Mis à jour le 11/03/2022 - 14:02

À l’heure de l’explosion des prix des énergies dans un contexte international en tension, la question de l’indépendance énergétique refait surface. À Besançon, les futurs logements du programme Génius Résidence seront chauffés avec les calories émanant du sol grâce à 17 forages à 140 mètres de profondeur permettant, juste sous nos pieds, d’utiliser 40 % d’énergies renouvelables…

Depuis le 28 février 2022, la société alsacienne Mannfor s'active sur le chantier du programme Genius Résidence porté par SMCI sur le nouveau quartier du Pole Viotte. Les logements ont été parmi les premiers labellisés "bâtiment biosourcés" par Promotelec en Bourgogne-Franche-Comté. Ils affichent des performances thermiques permettant d’atteindre un niveau de consommation en énergie réduit de 20 % par rapport à la réglementation RT 2012 en vigueur.

En parallèle, le recours à la géothermie permettra de couvrir 40 % des besoins en énergie pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire de l’ensemble des logements. "Notre volonté en tant que promoteur est bien sûr de maitriser les coûts d'achat pour les futurs acquéreurs" souligne Fabrice Jeannot, président du groupe SMCI. "Mais nous devons voir plus loin pour nos clients en leur permettant de réduire le coût d'utilisation de leur logement pour le chauffage et l'eau chaude sanitaire. Cela permet de faire rimer écologie avec économies…"

Énergie gratuite, inépuisable et non délocalisable

Un choix dont se félicite Régis Eme, gérant de l'entreprise de forage Manforr. " Une sonde géothermique verticale est posée pour une centaine d'années. L'énergie sous vos pieds (…) Nous avons un retour sur investissement de l'ordre de sept à huit ans par rapport aux énergies fossiles. On parle souvent de rentabilité, mais pour moi, c'est aussi une question de choix à faire pour la planète."

Les forages seront réalisés en trois temps pour s'adapter aux différentes phases de construction. "On peut forer 100 mètres en une journée ou 40 mètres selon la typologie du terrain si nous trouvons des calcaires, calcaires fracturés, du karst, de l'eau, de la marne, etc. Tout cela conditionne l'avancement des géothermies verticales. Ici, grâce aux études préliminaires, on avance plutôt bien…"

Géothermie en circuit fermé

Il existe différents types de géothermie. On parle de grande profondeur lorsque l'on dépasse les 600 mètres sous terre. En aquathermie, on utilise les calories des nappes phréatiques. Sur le chantier Genius Résidence, les sondes seront en circuits totalement hermétiques. "On va introduire un circuit fermé à l'intérieur des 17 forages et faire circuler un liquide caloporteur. C'est cette circulation qui va récupérer les calories contenues dans le sol que l'on amène à une pompe à chaleur qui va les multiplier pour chauffer le bâtiment en hiver…"

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Rejets dans les milieux naturels : dans le Doubs, 9 fromageries sur 10 respectent désormais la réglementation

Annoncé et signé à l’automne 2022, à l’initiative de Jean-François Colombet, préfet du Doubs, et de Christine Bouquin, présidente du conseil départemental du Doubs, le plan rivières karstiques 2022 - 2027 est une démarche de reconquête de la qualité de l’eau des rivières du Doubs, regroupant l’ensemble des partenaires publics du département.

Météo : le Doubs, la Haute-Saône et le Territoire de Belfort en vigilance orange neige-verglas

Météo France a placé une bonne partie de la région en vigilance orange ce mercredi 18 janvier 2023 en raison d'une perturbation qui apporte des chutes de neige jusqu'en milieu de journée et des températures basses qui pourraient être responsable de verglas par endroit.

Neige-verglas : la Franche-Comté placée en vigilance jaune, la Côte d’Or et l’Yonne en vigilance orange

Le temps est bien agité sur l'hexagone en cette journée de mardi 17 janvier 2023, selon Météo France. Pluie et neige vont s'abattre en Bourgogne Franche-Comté placée en vigilance jaune et plus particulièrement sur la Côte-d'Or et l'Yonne en vigilance orange. 

Hiver très doux : Atmo Bourgogne Franche-Comté commence déjà ses prélèvements polliniques dans l’air !

En raison d’un hiver particulièrement doux, certains arbres ont déjà démarré leur période de pollinisation en Bourgogne-Franche-Comté. Les premiers prélèvements pollinique ont donc démarré plus tôt que d’habitude pour Atmo BFC, avec la remise en service des capteurs le lundi 9 janvier dernier. Les premiers résultats sont attendus pour ce vendredi 20 janvier.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -2.99
partiellement nuageux
le 27/01 à 9h00
Vent
3.95 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
91 %