La mobilisation continue à la fac de lettres

Publié le 28/11/2016 - 14:28
Mis à jour le 28/11/2016 - 16:25

Après la mobilisation des 22 et 24 novembre dernier, et toujours préoccupés par l’avenir de l’université de Franche-Comté, les syndicats appellent à la mobilisation pour une nouvelle assemblée générale mardi 29 novembre 2016.

manifestationfacdelettresbesanon003.JPG
© damien poirier

C’est un appel intersyndical à la mobilisation de toute l’UFC qui est lancé pour une nouvelle assemblée générale mardi 29 novembre 2016 à midi (amphithéâtre Donzelot), afin de définir les suites de l’action. De l’avis des syndicats, les deux dernières assemblées générales des 22 et 24 novembre ont été "un véritable succès". Et la pétition en ligne "pour une université de proximité, pluridisciplinaire et de qualité" a dépassé les 6.500 signatures.

Après l’occupation du siège de l’université le 22 novembre par des étudiants et enseignants, la direction de l’université a reçu les responsables des formations menacées. "Coup de théâtre, les 4 formations sont maintenues, la diminution du nombre de semaines d’enseignement en L1 et L2 est refusée", constatent les divers syndicats. "En revanche, l’UFR est sommée de rester dans les limites budgétaires imposées qui ont conduit à envisager ces mesures", nuancent-ils.

C’est pour les syndicats "un recul tactique et de façade du président, consistant à tout faire reposer sur la direction de l’UFR SLHS (Sciences du langage, de l’homme et de la société) et, in fine, sur les collègues eux-mêmes. La situation est mathématiquement et matériellement impossible : ils doivent trouver eux-mêmes des solutions au manque de moyens." Ils appellent à poursuivre la mobilisation avec cette nouvelle assemblée générale, mardi 29 novembre, pour définir les suites de l’action.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Confinement et ouverture des écoles : « C’est un défi nouveau qui va singulariser la situation des établissements scolaires » (Recteur de la région)

Le recteur de la région académique Bourgogne-Franche-Comté et de l'académie de Besançon Jean-François Chanet, a tenu une conférence de presse ce vendredi 30 octobre 2020 accompagné du préfet de Bourgogne Franche-Comté et du directeur régional de l'ARS pour donner quelques précisions concernant l'ouverture des établissements scolaires pendant le confinement à partir de lundi 2 novembre.

Confinement et rentrée scolaire : « Nous sommes dans le flou total »

Dans un communiqué de ce jeudi 29 octobre, le syndicat Snuipp-FSU du Doubs réagit suite à l'annonce d'un nouveau confinement à partir de ce soir minuit tout en gardant les établissements scolaires ouverts. Même s'il est nécessaire que les élèves se rendent en classe, le syndicat demande à ce que "le maintien de l’ouverture des écoles soit accompagné d’un protocole réellement adapté à la situation sanitaire actuelle et des moyens nécessaires à sa mise en oeuvre".

La Présidente de Région « pour » l’ouverture des écoles mais inquiète pour l’avenir des entreprises…

Marie-Guite Dufay, la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté a souhaité réagir  face aux mesures prises par le gouvernement ce mercredi 29 octobre 2020. Si elle salue la décision de maintenir ouvertes les écoles, elle s'inquiète toutefois de l'avenir des TPE...

Prévention des violences et sensibilisation des enfants sur les temps périscolaires et extra-scolaires : appel à projets

Dans le cadre du plan de lutte contre les violences faites aux enfants, lancé en novembre 2019 par Adrien Taquet, secrétaire d’État chargé de l’Enfance et des Familles, les ministères des Solidarités et de la Santé et de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports lancent un appel à projet portant sur la prévention des violences et la sensibilisation des enfants sur les temps périscolaires et extra-scolaires. La date limite d’envoi des projets est fixée au 15 janvier 2021.

Hommage à Samuel Paty au lycée Pergaud de Besancon : « Assassiner un professeur touche le coeur même de notre république, notre démocratie, notre laïcité… »

Enseignants, personnels, élèves, parents. Plus de 250 personnes de l'ensemble de la communauté éducative se sont réunies ce mercredi 21 octobre 2020 dans la cour du lycée Pergaud à Besançon pour rendre hommage au professeur d'histoire-géographie tué vendredi dernier près de son collège à Conflans-Sainte-Honorine.

Enseignant décapité à Conflans : « Nous avons décidé qu’il fallait faire système autour de l’école » (A. Vignot)

Anne Vignot, la maire de Besançon, accompagné de Abdel Ghezali, 1er adjoint, ont souhaité faire part de leur tristesse ce 19 octobre 2020 suite à l'assassinat de Samuel Paty, enseignant à Conflans. Ils ont notamment évoqué plusieurs dispositifs sur lesquels ils travaillent comme des "assises de l'histoire des religions"...

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 5.62
nuageux
le 31/10 à 6h00
Vent
0.77 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
91 %

Sondage