Le chauffage revient à l'hôpital Saint-Jacques

Publié le 14/11/2019 - 16:18
Mis à jour le 14/11/2019 - 16:18

Depuis plus d’une semaine, des patients du Pavillon Ledoux de l’hôpital Saint-Jacques au centre-ville de Besançon étaient sans chauffage en raison d’une panne sur une pompe de la chaudière. 

Depuis au moins jeudi dernier, les patients de l’Upup (unité de soins post-urgences psychiatriques) du CHRU de Besançon étaient sans chauffage. Cela concernait l’ensemble du bâtiment Ledoux qui abrite plusieurs autres service de l’hôpital. 

Voyant que les réparations tardaient, une patiente a décidé d’alerter les médias. « Déjà à mon arrivée jeudi, il n’y avait pas de chauffage et cela faisait plusieurs jours que cela durait. On dort avec nos pulls et trois couvertures. On ne nous a pas proposé de chauffage d’appoint. Ce matin, il faisait entre 17 et 18°C dans ma chambre,  ce qui est peu quand on ne bouge pas beaucoup… » nous explique-t-elle. Dans la salle CATTP (centre d’accueil thérapeutique), la température serait descendue à 14°C obligeant l’annulation des activités.

La direction du CHRU de Besançon explique qu’il n’y a pas eu d’absence de chauffage, mais, mais un défaut sur une pompe diminuant baisser la température de l’eau chaude du réseau à 50°C,  au lieu de 65°C habituellement. « Cela engendre donc une baisse de température temporaire dans le service et dans les pièces en bout de bâtiment » est-il précisé. Sur sept chambres de l’Upup, « quatre  étaient principalement concernées avec une température de 18,8° selon un relevé de température effectué ce matin« .

Problème de communication…

Les équipes techniques de la direction du patrimoine, des investissements médicaux et de la sécurité ont « enfin » reçu la pompe commandée à titre préventif il y a huit semaines. Le matériel a pu être installé ce jeudi matin pour un retour progressif d’une température plus clémente dans l’après-midi dans le service, mais pas encore dans la salle d’activité.

Cette panne intervient alors que le service Upup devrait déménager début 2020 dans un autre bâtiment de l’hôpital Saint-Jacques qui accuse quelques marques de vétusté. À terme, l’ensemble des services devrait monter vers le CHRU Jean Minjoz.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Des congés menstruels pour "améliorer la qualité de vie au travail"

Alors qu’aujourd’hui, en France, 1 personne menstruée sur 2 déclare souffrir de dysménorrhée (règles douloureuses) et 1 personne menstruée sur 10 est atteinte d’endométriose (maladie chronique), la CGT propose de "lever le tabou" des règles douloureuses et réclame "le congé menstruel pour les personnes menstruées qui en ont besoin" pour les personnes travaillant à la Ville de Besançon, au CCAS et à Grand Besançon Métropole.   

Baignade : l’ARS fait le point sur les risques et la qualité des eaux en Bourgogne Franche-Comté

Alors que les chaleurs sont de retour en Bourgogne Franche-Comté et que les vacances d'été ont commencé, l'Agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté met en garde la population contre les risques de baignades dans des zones non surveillées et sur la qualité de l'eau. Tout ce qu'il faut savoir en cet été 2024.

L’Université de Franche-Comté recherche des patients standardisés pour les examens de médecine

Afin d’aider les étudiants en médecine à développer leurs capacités cliniques et relationnelles, l’université de France-Comté réitère sa recherche de volontaires afin de jouer le rôle de patients standardisés lors des examens des étudiants en 4e, 5e et 6e année de médecine.

La chronobiologie en nutrition analysée par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIET' • Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient d'établir un rapport établissant un lien entre nutrition et chronobiologie. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats.

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Un collectif régional de médecins volontaires pour réduire le temps d’attente d’un certificat de décès

Le collectif porté par l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) médecin Libéral en Bourgogne-Franche-Comté est opérationnel depuis le début de l’année 2024. Il permet une voie de recours en cas d’absence de solution pour établir un certificat de décès. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.53
peu nuageux
le 22/07 à 03h00
Vent
2.02 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
100 %