Le chèque alimentaire pas mis en place avant 2022

Publié le 06/09/2021 - 13:39
Mis à jour le 06/09/2021 - 10:42

Le gouvernement prépare la création d’un chèque alimentaire pour les plus précaires, mais il ne sera pas mis en place avant l’an prochain, a indiqué lundi le ministre de l’Economie Bruno Le Maire, au moment où des craintes ressurgissent sur le pouvoir d’achat.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

Le gouvernement attend « un premier rapport mi-octobre et un rapport définitif de propositions au début du mois de janvier 2022 », a déclaré le ministre sur RMC/BFMTV. Sa mise en place n’interviendra « pas avant 2022 », a-t-il précisé.

La création de ce chèque alimentaire durable avait été annoncée mi-décembre 2020 par Emmanuel Macron devant la Convention citoyenne pour le climat. Son instauration a été définitivement adoptée dans la loi climat et résilience votée en juillet au Parlement.

Il serait destiné aux ménages précaires afin d'acheter des produits locaux, durables, voire bio.

"C'est très compliqué à mettre en oeuvre, je ne vous le cache pas. Une solution de ce type, il faut s'assurer qu'elle puisse fonctionner", a affirmé Bruno Le Maire lundi, réfutant tout blocage de son ministère. Bercy veut s'assurer "que l'argent aille à ceux qui en ont réellement besoin", a-t-il justifié.

La question du pouvoir d'achat des ménages refait surface en cette rentrée, au moment où l'inflation regagne du terrain en France, comme ailleurs dans le monde, à la faveur de la reprise économique.

Les prix de l'énergie connaissent en particulier de fortes hausses. Le tarif réglementé du gaz a notamment bondi de près de 10 % en juillet, de 5 % en août et encore de 8,7 % au 1er septembre.

Une augmentation est aussi attendue sur le tarif réglementé de l'électricité en février 2022, à moins de trois mois de l'élection présidentielle.

"Nous avons augmenté le chèque énergie (...) c'est pour moi une des solutions appropriées face à l'augmentation des prix de l'énergie", a défendu Bruno Le Maire lundi. Le gouvernement a élargi cette année le nombre de bénéficiaires de ce chèque, qui sont désormais plus de 5,8 millions à toucher un montant moyen de 150 euros.

Bruno Le Maire s'est par ailleurs dit opposé à un coup de pouce du gouvernement sur le SMIC à la fin de l'année. Celui-ci pourrait toutefois enregistrer une "revalorisation automatique" au 1er octobre, basée sur l'inflation, a rappelé le ministre. Les prix ont accéléré de 1,9 % sur un an en août, selon un chiffre provisoire publié la semaine dernière par l'Insee.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Vie locale

Effondrement rue de Vesoul : une période charnière commence…

Les études, investigations et travaux menés jusqu’ici permettent de dire que la période actuelle est une période charnière, selon le dernier communiqué du Département du Doubs en date du 12 avril 2024 : les travaux restant à effectuer et leurs délais de réalisation pour le rétablissement de la route départementale 572 demeurent de plus en plus concrets.

Concours photo sur le thème de l’habitat de demain. Participez !

PUBLI-INFO • Parce que le petit habitat collectif (neuf ou rénové) tient une grande place dans notre paysage quotidien, le Syndicat mixte du Scot Besançon Cœur de Franche-Comté l’a choisi comme cadre d’un concours photo. Celui-ci se déroule du 2 avril au 30 juin. Enfin, il a pour cadre 113 communes. On y va ?

La maire de Besançon harcelée en ligne après sa plainte contre les pancartes anti-migrants

La maire de Besançon Anne Vignot a annoncé vendredi 12 avril 2024 porter plainte après avoir été la cible d'un cyber-harcèlement "d'une extrême violence" faisant suite à une première plainte de l'élue contre des pancartes anti-migrants brandies dimanche lors du carnaval de sa ville.
 

À Besançon et Cussey-sur-l’Ognon, bientôt la création d’une zone agricole protégée : pourquoi ?

Jeudi 11 avril 2024, le projet de création d’une zone agricole protégée (Zap) à Besançon et Cussey-sur-l’Ognon sera soumis au vote des élus de Grand Besançon Métropole. Quels sont les objectifs ? Quel avenir pour ces zones ? François Presse, conseillère communautaire à Grand Besançon Métropole déléguée à l'Agriculture, nous explique.

Une vingtaine d’écoles bisontines reçoivent un arbre jumeau de la place de la Révolution

Dans le cadre de la végétalisation de la place de la Révolution, la Ville de Besançon a organisé jeudi 11 avril 2024 une cérémonie avec 476 enfants issus de 21 écoles bisontines. Un arbre, ayant son jumeau place de la Révolution, est ainsi remis à chaque école. Ils seront plantés à l’automne prochain.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.27
couvert
le 16/04 à 6h00
Vent
5.03 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
91 %