"Le Tube à Essais" : qu’y a-t-il derrière ce nouveau projet du Hacking Health Besançon ?

Publié le 27/05/2024 - 17:35
Mis à jour le 30/05/2024 - 16:07

En septembre 2024, Hacking Health Besançon lancera sa société coopérative d’intérêt collectif (SCIC), baptisée "Le Tube à Essais". C’est dans le bâtiment Bioinnovation de Temis Santé que ce projet prendra vie, déjà soutenu par de nombreux partenaires, du domaine public comme la Région Bourgogne – Franche-Comté ou du privé.

Porté par Lucie Rubagotti, recrutée en 2023 pour préparer ce projet, il a pour but de proposer un parcours complet en termes d’innovation en santé. Pour ce faire, les porteurs de projets, qu’ils soient issus du Hacking Health Besançon ou non, pourront travailler leurs idées dans un laboratoire ouvert (open lab). Grâce au Tube à Essais, leurs idées seront concrétisées sous la forme de prototypes en vue d’une potentielle mise sur le marché.

En plus, dès son ouverture, il est prévu que le Tube à Essais propose des ateliers de créativité collective aux entreprises et établissements de santé, toujours dans le but de donner le goût de l’innovation.

Un travail collectif

Cette SCIC compte parmi ses trois objectifs principaux celui de "stimuler l’open innovation sur le territoire et fédérer une communauté autour de ce sujet", précise le communiqué de presse de Hacking Health Besançon. Le but est également d’être au plus proche des usagers et des besoins, et cela passe par l’implication des professionnels de santé et des patients dans les réflexions au Tube à Essais.

Dans le prolongement de ce projet collectif, le Tube à Essais a pour vocation de reprendre l’organisation du Showroom de l’innovation, et du Hacking Health Besançon. Il proposera aussi deux évènements inédits dont plusieurs conférences entre la Bourgogne Franche-Comté et Montréal, mais aussi une journée permettant aux entreprises innovantes et aux chercheurs de se connecter entre eux.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Un collectif régional de médecins volontaires pour réduire le temps d’attente d’un certificat de décès

Le collectif porté par l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) médecin Libéral en Bourgogne-Franche-Comté est opérationnel depuis le début de l’année 2024. Il permet une voie de recours en cas d’absence de solution pour établir un certificat de décès. 

Mauvais goût de l’eau au centre ville de Besançon : des analyses “temporairement renforcées”

Suite à un incident technique survenu lundi soir sur la station de production d’eau de Chenecey Buillon, les équipes d’astreinte du service de l’eau ont dû modifier les conditions de production et distribution de l’eau alimentant le centre-ville de Besançon

Prévention solaire des dermatologues francs-comtois : “Où que tu sois, du soleil méfie-toi !”

Avec la météo et les températures actuelles, le premier réflexe que l’on a le matin n’est surement pas celui de s’appliquer de la crème solaire avant de partir travailler. Et pourtant… les dermatologues de Franche-Comté, Caroline Biver-Dalle et Hervé Van Landuyt associés à la Ville de Besançon ont rappelé au cours d’une conférence de presse mardi 11 juin 2024 les dangers liés à l’exposition solaire qui ne surviennent pas uniquement lors d’une séance de bronzage...

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 23.17
légère pluie
le 20/06 à 18h00
Vent
3.03 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
71 %