Les lieux de culte ne rouvriront pas avant juin selon Emmanuel Macron

Publié le 22/04/2020 - 14:29
Mis à jour le 22/04/2020 - 10:10

Emmanuel Macron s’est montré prudent sur la possibilité de rouvrir les lieux de culte lors du déconfinement, évoquant une période d’observation jusqu’à “mi-juin”, ont rapporté des responsables de culte et de loges maçonniques, après une audio-conférence ce mardi 21 avril avec le président.

La réouverture des lieux de culte, “ce sera sans doute plutôt pour le mois de juin plutôt que tout de suite, et encore, il faudra connaître les conditions très spécifiques de sécurité sanitaire”, a déclaré le président de la Fédération protestante de France François Clavairoly.

“Ce n’est pas à l’ordre du jour le 11 mai”, date prévue du début du déconfinement, le président “a parlé de mi-juin”, a ajouté le pasteur, précisant que le plan actuellement préparé par le gouvernement donnerait des détails.

"On n’a aucune idée des conséquences du déconfinement"

“On n’ouvrira pas nos lieux de culte si on n’est pas certains qu’il n’y pas de risques, et le président nous a dit que ce ne serait pas avant début juin-mi juin”, a confirmé le grand rabbin de France Haïm Korsia. Pour Emmanuel Macron, “ce serait ridicule de prendre le risque d’ouvrir et de devoir refermer après. On n’a aucune idée des conséquences du déconfinement”, a-t-il ajouté.

Dans tous les cas, une réouverture se ferait avec respect des gestes barrières et des mesures de distanciation, ont-ils précisé.

Pour Eric de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France, “ce sera extrêmement progressif. On sent que la tendance générale est à une très grande prudence, en particulier dans tout ce qui pourrait être brassage de gens venus de régions différentes”. “On a compris qu’il y aurait une période d’observation d’un mois et que si tout se passait bien, il y aurait une réouverture”, a noté Jean-Philippe Hubsch, grand maître du Grand Orient de France (GODF), dont les temples maçonniques sont également fermés.

"Nous sortirons plus humbles de cette crise”

Les participants ont également échangé sur les thèmes de la santé -en rendant hommage aux personnels de soins- ou encore de solidarité -en abordant la question des personnes âgées, des plus démunis, des sans-papiers, des détenus, selon leurs propos.

Selon Haim Korsia, le chef de l’État “a affirmé que nous sortirions plus humbles de cette crise”.

La question de l’“après”, de la “résilience” de la société française ou encore de la manière de “garder la mémoire” de cette crise ont aussi été discutés.

Étaient également présents, entre autres, les cultes musulman, bouddhiste, orthodoxe, ainsi que plusieurs obédiences maçonniques, la Fédération nationale de la Libre-Pensée, le Comité Laïcité République, et côté gouvernement le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Religion

François Hollande à Besançon : « Anne Hidalgo doit présenter le plus vite possible ses propositions »

Ce mercredi 15 décembre, François Hollande était à la librairie L’Intranquille à Besançon pour dédicacer son livre Affronter (Éd. Stock). Il en a profité pour échanger avec des jeunes, particulièrement nombreux au rendez-vous, sur l’expérience d’être candidat à l’élection présidentielle et conseillé à la candidate du PS Anne Hidalgo de présenter « le plus vite possible » ses propositions.

Une mosquée et deux centres turcs tagués avec des croix de Lorraine dans le Haut-Doubs

Dans le Haut-Doubs, une mosquée de Pontarlier et deux association turques située ont été taguées avec des croix de Lorraine, symbole traditionnellement attribué au gaullisme et à la Résistance, a-t-on appris dimanche auprès du parquet et de responsables musulmans qui ont dénoncé une « provocation ».

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.65
légère pluie
le 02/10 à 3h00
Vent
4.26 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
98 %

Sondage