Nucléaire : Le Pen demande à Macron un moratoire sur le démantèlement de Fessenheim

Publié le 15/11/2021 - 14:15
Mis à jour le 15/11/2021 - 12:57

Marine Le Pen a demandé lundi à Emmanuel Macron un moratoire sur le démantèlement de la centrale nucléaire de Fessenheim, qu'elle souhaite rouvrir si elle était élue présidente de la République.

 © CC 3.0 Florival fr - César
© CC 3.0 Florival fr - César

"Je demande solennellement ce (lundi) matin au président de la République un moratoire sur le démantèlement de Fessenheim parce qu'en mars 2022 le démantèlement arrivera à un point de non-retour, c'est-à-dire à un point où on ne pourra plus jamais réouvrir Fessenheim", a déclaré sur franceinfo la députée RN du Pas-de-Calais qui souhaite construire six EPR et rouvrir Fessenheim.

"Je lui demande donc, compte tenu de l'hypothèse de sa défaite [à la présidentielle du printemps 2022], dont il doit tenir compte, un moratoire sur le démantèlement de Fessenheim pour laisser à son éventuel successeur la liberté de faire marche arrière et de pouvoir réouvrir Fessenheim", a-t-elle ajouté, estimant que "ce serait honnête et juste, ce serait loyal" de la part du chef de l'Etat.

Un an après l'arrêt des réacteurs à Fessenheim, les techniciens d'EDF préparent le démantèlement du site qui doit débuter en 2025, conformément à la décision de François Hollande confirmée par Emmanuel Macron.

Mise en service en 1977, la centrale située dans le Haut-Rhin est la première à être arrêtée dans le cadre de la Programmation pluriannuelle de l’énergie qui vise à réduire la part de l'énergie nucléaire dans le mix électrique français.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.11
légères chutes de neige
le 28/11 à 9h00
Vent
3.14 m/s
Pression
998 hPa
Humidité
98 %

Sondage