Plus de 140 personnes "formées" au Camp Climat Doubs Jura

Publié le 27/08/2020 - 08:01
Mis à jour le 26/08/2020 - 17:34

Du 20 au 23 août derniers, s’est déroulé le Camp Climat Doubs Jura à Port-Lesney, un camp de « formation à la stratégie de lutte non-violente pour la justice climatique et sociale ». Plus de 140 personnes ont suivi les conférences, et divers ateliers que proposaient les organisateurs ANV COP 21 Besançon et Alternatiba Besançon.

 ©
©

De l’initiation à la coordination d’action non-violente de désobéissance civile, en passant par “migration et climat” ou écoféminisme, les thématiques de formations ont été nombreuses pendant ces quatre journées. Une trentaine de formateurs et formatrices ont permis de proposer “un programme riche et de qualité, avec des ateliers participatifs et dans une ambiance bienveillante” selon Thomas, 25 ans, participant au Camp Climat.

Une action non-violente grandeur nature le dernier jour

Dimanche était l’aboutissement du camp : 40 participants ont orchestré l’occupation et le blocage partiel du pont de Port-Lesney, avec des banderoles de plusieurs mètres fabriquées la veille. Leur but : alerter sur la pollution de la Loue.

Une rentrée chargée pour les militant-es

L’agenda est déjà chargé pour les militant-es qui se mobiliseront notamment contre deux thématiques « particulièrement brûlantes » à l’échelle locale et régionale selon les organisateurs : d’une part, "l’agression publicitaire, avec l’enjeu d’imposer à la nouvelle équipe municipale bisontine un projet aussi ambitieux qu’à Grenoble dans la prochaine phase de finalisation et d’approbation du règlement local de publicité" ; d’autre part "la prédation de l’e-commerce, avec le projet d’installation d’un entrepôt Amazon de plus de 70 000 m2 dans le Territoire de Belfort".

A l’échelle nationale, une marche sur les aéroports est prévue le 3 octobre pour la réduction du trafic aérien.

Infos +

Organisé par ANV COP 21 Besançon et Alternatiba Besançon, le Camp Climat Doubs Jura fait partie des Camps Climat régionaux élaborés dans une vingtaine de territoires cet été par Alternatiba, Action Non-Violente COP21 et les Amis de la Terre.

Soyez le premier à commenter...

2 commentaires

Laisser un commentaire

Société

Qui sont les travailleurs indépendants en Franche-Comté ?

Depuis novembre 2022, le nombre de travailleurs indépendants (TI) n’a cessé d’augmenter en Franche-Comté avec un rythme moins soutenu qu’en 2021, selon les dernières donnés de l'Urssaf Franche-Comté. La région compte désormais 59.500 indépendants dont 27.900 travailleurs indépendants classiques et 31.600 auto-entrepreneurs (AE).

Un Français n’obtient pas la naturalisation suisse… après avoir tondu le gazon les jours fériés

INSOLITE • Un résident français de Clos-du-Doubs, commune suisse du canton du Jura, s’est vu refuser la naturalisation suisse lors de l’assemblée communale du canton du Jura le 10 avril 2024. Pourquoi ? Il lui a été reproché notamment d’avoir tondu sa pelouse pendant des jours fériés, rapporte nos confrères du Quotidien Jurassien.

Besançon et Montbéliard : 4.500 personnes et 3.500 véhicules contrôlés en 5 jours

Du 8 au 12 avril 2024, une opération "Place Nette" de grande ampleur s’est déroulée dans le département du Doubs. Réalisée en étroite coordination avec les procureurs de Besançon et de Montbéliard, cette action "coup de poing" s’inscrit dans le cadre des actions de lutte contre la délinquance liée aux trafics de stupéfiants, à l’économie souterraine et au proxénétisme voulues par le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et le Garde des Sceaux. L'heure est au bilan...

Effondrement rue de Vesoul : une période charnière commence…

Les études, investigations et travaux menés jusqu’ici permettent de dire que la période actuelle est une période charnière, selon le dernier communiqué du Département du Doubs en date du 12 avril 2024 : les travaux restant à effectuer et leurs délais de réalisation pour le rétablissement de la route départementale 572 demeurent de plus en plus concrets.

La maire de Besançon harcelée en ligne après sa plainte contre les pancartes anti-migrants

La maire de Besançon Anne Vignot a annoncé vendredi 12 avril 2024 porter plainte après avoir été la cible d'un cyber-harcèlement "d'une extrême violence" faisant suite à une première plainte de l'élue contre des pancartes anti-migrants brandies dimanche lors du carnaval de sa ville.
 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.1
légère pluie
le 18/04 à 15h00
Vent
2.79 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
77 %