Pollution aux particules fines : que faut-il faire… et ne pas faire ?

Publié le 25/01/2017 - 12:05
Mis à jour le 27/01/2017 - 17:33

Les concentrations en particules fines (PM10) restent élevées en Franche-Comté. Pour ce mercredi 25 et jeudi 26 janvier 2017,  Atmo Franche-Comté prévoit une qualité de l'air médiocre (8/10). Vitesse limitée sur une portion de l'A 36 dans l'aire urbaine, interdiction de se chauffer au bois (agrément) et du brûlage des déchets verts. Voici toutes les interdictions et les recommandations pour passer "au mieux" ce pic de pollution....

capture_decran_2017-01-25_a_11.34.26.jpg
© atmo franche-comté
PUBLICITÉ

Les particules fines proviennent principalement des activités humaines : le transport, l'agriculture ou le chauffage, etc.  En cette période hivernale, elles s'accumulent dans l'atmosphère sur une majeure partie de la France et de la Franche-Comté. "La qualité? de l'air sera une nouvelle fois mauvaise sur le territoire aujourd'hui et demain" explique Atùo Franche-Comté en charge de la surveillance de l'air. Du fait de la persistance de cet épisode et d'un dépassement du seuil d’information et de recommandation concernant les particules fines PM10, fixé à 50 microgrammes par mètre cube (µg/m³), des procédures d'alerte sont en cours sur tous les secteurs.

Le préfet du Doubs a engagé la procédure d’alerte à la pollution aux particules PM10 depuis le lundi 23 janvier 2017 en raison d'un  épisode de pollution atmosphérique depuis le 20 janvier 

Les mesures prises dans le cadre de l'arrêté relatif à la procédure d'alerte sont les suivantes :

  • Vitesse maximale autorisée sur l’autoroute A36 abaissée de 20 km/h pour tous les véhicules y compris les poids lourds.
  • Dès lors que la limitation existante est supérieure ou égale à 80 km/h, la vitesse est limitée à 70 km/h sur tous les axes routiers de l’aire urbaine Belfort-Montbeliard 
  • L’utilisation du bois et ses dérivés comme chauffage d’appoint ou d’agrément dans tous les logements, dès lors qu’il n’est pas une source indispensable de chauffage, est interdite
  • Brûlage des déchets verts à l’air libre est totalement interdit : suspension des éventuelles dérogations pour raisons phytosanitaires ou agronomiques ;
  • Les installations classées pour la protection de l’environnement doivent contrôler le bon fonctionnement des installations de filtration et reporter les opérations de maintenance émettrices de particules, d'oxydes d'azote ou de composés organiques volatiles

Comment agir ? 

  • Au niveau des transports : pratiquer le covoiturage, privilégier les transports en commun, adopter une conduite apaisée, réduire sa vitesse
  • A la maison : ne pas surchauffer son logement, ne pas utiliser son chauffage d'appoint au bois
  • Dans l'industrie : s'assurer des dispositifs de dépoussiérage, reporter les opérations émettrices de particules?- Dans le bâtiment : bâcher les bennes de gravats, arroser les sols lors de travaux de terrassement
  • En agriculture : décaler les épandages, ne pas brûler ses déchets verts à l'air libre, ni même pratiquer l'écobuage

Quelques recommandations sanitaires ? 

  • Pour la population générale : éviter toute activité sportive intense
  • Pour les populations vulnérables et sensibles : reporter les activités physiques et sportives extérieures, privilégier les sorties extérieures brèves.

De manière générale, prendre avis auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de symptômes ou d'inquiétudes.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie