RD-Biotech lauréate "France Relance" pour son futur site de bioproduction

Publié le 09/02/2021 - 17:20
Mis à jour le 24/03/2021 - 15:14

Spécialisée en en immunologie, la société RD-Biotechn installée sur Témis Santé à Besançon, fait partie des 34 nouveaux lauréats  sélectionnés par Bruno Lemaire, ministre de l'Économie, et Agnès Pannier-Runacher dans le cadre de l'appel à projets "France Relance". 

   

Pour rappel, une enveloppe totale de 600 millions d’euros est consacrée à la relocalisation de projets dans des secteurs critiques (santé, agroalimentaire, électronique, intrants essentiels de l’industrie, etc.) via l’appel à projets « France Relance ».  

31 lauréats avaient déjà été sélectionnés en novembre 2020. Bruno Lemaire et Agnès Pannier-Runacher ont présenté cette semaine 34 nouveaux lauréats représentants un potentiel de plus de 1 100 créations d’emplois et permettant d’en conforter près de 3 000 autres. La société bisontine spécialisée dans la bio-production de plasmides, RD-Biotech a été sélectionnée.

RD-Biotech a été retenue pour son projet de construction d'un bâtiment de 1.200 m2 à Besançon d’un site de bioproduction de plasmides, de qualité BPF (GMP -BPF Bonnes Pratiques de Fabrication définies par l’OMS ou GMP Good Manufacturing Practices). Ce grade de qualité pour l'ADN est indispensable pour entrer comme matière première dans les produits thérapeutiques tels que la thérapie cellulaire, la thérapie génique ou les vaccins à ARN messager.

L'investissement de ce nouveau site de production qui doit ouvrir au printemps 2021 s'élève à 10 M€. Les capacités de production, uniques en France, permettront de répondre dans des délais nettement plus courts aux besoins identifiés et futurs en France.

Jusqu’à 50 emplois qui pourraient être créés d'ici 5 ans

"Cet investissement dans ce domaine stratégique conforte la politique de spécialisation du Grand Besançon dans le champ de la médecine du futur, personnalisée et de précision, politique en phase avec la stratégie d’excellence I-SITE de l’université de Bourgogne Franche-Comté et avec celle de la Région" se félicitent Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole et Nicolas Bodin, vice-président en charge de l’économie et de l’innovation qui félicitent chaleureusement félicité la société.

"Nous nous réjouissons de cette annonce qui permettra à RD-Biotech de développer une technologie innovante sur le territoire bisontin et créer de nombreux emplois", expliquent pour leur part Éric Alauzet et Fannette Charvier, députés du Doubs.

"Cette PME du secteur de la santé souhaite construire à Besançon un site de bio-production de plasmides utilisés comme matière première dans les produits thérapeutiques tels que la thérapie cellulaire, la thérapie génique ou les vaccins à ARNm", soulignent-ils en indiquant que ce projet pourrait permettre la création de 50 emplois d’ici cinq ans.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Crise et enjeux environnementaux : le Grand Besançon et la FRTP Bourgogne-Franche-Comté main dans la main

Une rencontre s'est déroulée mardi 20 juillet entre représentants de la Fédération Régionale des Travaux Publics de Bourgogne-Franche-Comté et de Grand Besançon Métropole. Objectif : faire le point sur la situation des entreprises des travaux publics et leurs inquiétudes alors que la crise économique affaiblit lourdement les entreprises dans ce domaine.

102 M€ d’aides régionales votés par les élus de la Région Bourgogne Franche-Comté

Réunis en commission permanente, vendredi 23 juillet, les élus régionaux ont voté plus de 102,2 M€ d’aides régionales. Une partie de ces crédits concerne des aides d’urgence et le Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR) mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de COVID-19.

France Relance : la transformation du plus grand campus de Besançon pour 80 millions d’euros

La présidente de l’université de Franche-Comté Macha Woronoff, a reçu le 22 juillet dernier le recteur de l'académie de Besançon, Jean-François Chanet ainsi que la maire de Besançon, Anne Vignot, pour une visite et une projection des deux opérations labellisées France Relance dans le cadre du projet de réhabilitation du campus Bouloie - Temis.

La chambre d’agriculture de Bourgogne Franche-Comté demande l’abattage « systématique » du loup près d’un élevage

Suite à plusieurs attaques de loups sur des élevages de bétails, la chambre d'agriculture de Bourgogne Franche-Comté, dans un communiqué du 23 juillet, demande aux pouvoirs publics de prendre "toutes les mesures nécessaires" pour stopper le retour du loup et l'abattage "systématique" de cet animal dès les premiers signes de présence à proximité d'élevages.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.73
couvert
le 04/08 à 3h00
Vent
0.69 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
100 %

Sondage