"Réfugiés", LE mot marquant de cette année 2016

Publié le 20/05/2016 - 10:30
Mis à jour le 20/05/2016 - 10:30

Ce n'est pas "uberisation" ou "terrorisme" mais "réfugiés" qui a été choisi comme mot de l'année 2016, après une consultation de près de 100.000 personnes sur internet, ont annoncé vendredi 20 mai 2016 les organisateurs du festival du Mot de la Charité-sur-Loire (Nièvre).

"RÉFUGIÉS est apparu comme le plus symbolique, le plus significatif, le plus émouvant de l'année, celui qui illustre le plus, en cette période si empreinte de gravité, les problèmes essentiels du monde d'aujourd'hui", explique le président du jury, le politologue Roland Cayrol.

Le jury a notamment longuement débattu entre réfugiés et migrants, choisissant finalement le premier qui renvoie selon lui "à un droit" et "est plus positif".

Il y a quelques jours, le Défenseur des droits Jacques Toubon avait justement tenu à rappeler que les mots à ce sujet étaient loin d'être neutres. "Migrants" a longtemps été vu "comme le plus neutre, au regard notamment de celui de +clandestin+, particulièrement utilisé par des mouvements anti-immigration et l'extrême droite", expliquait alors Jacques Toubon.

Mais il peut lui aussi poser problème car il a "tendance à être utilisé pour disqualifier les personnes, leur dénier un droit à la protection en les assimilant à des migrants +économiques+". Faut-il alors privilégier le terme de "réfugié?" Pas forcément, estimait le Défenseur des droits. Cette appellation "est à double tranchant" car "elle peut inciter à distinguer, une fois de plus, les +bons+ réfugiés, ceux qui pourraient prétendre à une protection au titre de l'asile, des +mauvais+ migrants dits économiques".

Chaque année depuis 2005, ce festival, qui se tiendra du 25 au 29 mai, lance l'élection d'un mot de l'année. L'an dernier, les mots laïcité et liberté d'expression avaient été plébiscités; et en 2014, transition et selfie.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Confinement #2 : un aperçu de Besançon ce vendredi matin…

D’habitude, le vendredi matin, entre 08h30 et 09h00, la ville de Besançon est particulièrement vivante la veille du week-end. Les arrêts de bus et de tram sont pleins, ça grouille de voitures qui se suivent de très près dans des files de feux tricolores... mais ce vendredi 30 octobre, c’était différent, très différent, en cette première matinée de confinement.

A Nice, Macron dénonce « une attaque terroriste islamiste » contre la France

L'opération Sentinelle de 3.000 à 7.000 militaires •

"Très clairement c'est la France qui est attaquée"Emmanuel Macron a dénoncé jeudi depuis Nice "une attaque terroriste islamiste" dans la basilique Notre-Dame qui a fait trois morts, et annoncé le passage de 3.000 à 7.000 soldats pour l'opération Sentinelle pour protéger les lieux de culte et les écoles.

Confinement : ce qu’il faut retenir de la conférence de presse du Premier ministre

Ce jeudi 29 octobre, à quelques heures du début du deuxième confinement en France, le Premier ministre Jean Castex entouré de Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, Elisabeth Borne ministre du Travail, Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur et Olivier Véran, ministre de la Santé, a détaillé la feuille de route.

Besançon : réaction d’Anne Vignot suite au confinement annoncé par le président de la République

La forte dégradation de la situation sanitaire a conduit le président de la République à annoncer un confinement à compter de ce jeudi 29 octobre à minuit. Anne Vignot, maire de Besançon, présidente de Grand Besançon Métropole, prend acte de cette décision, "nécessaire au regard de la crise sanitaire".

Confinement : pas de pénurie dans les supermarchés « si tout le monde reste raisonnable »

Pas de panique ! Il y aura toujours du papier toilette. Alors que de nouvelles mesures sanitaires drastiques planent sur la France pour endiguer l’épidémie de Covid-19, les supermarchés assurent qu’on trouvera tous les produits “sans difficulté” dans les semaines qui viennent, si “tout le monde reste raisonnable” dans ses achats.

Attentat à Nice : Jean Castex porte le plan vigipirate au niveau « urgence attentat » partout en France

Le plan vigipirate est porté au niveau "urgence attentat" sur l’ensemble du territoire national après l’attaque au couteau à Nice, a annoncé ce jeudi 29 octobre 2020 devant l’Assemblée nationale le Premier ministre Jean Castex, précisant qu’un conseil de défense aurait lieu vendredi matin. Le niveau "urgence attentat" peut être mis en place à la suite d’un attentat et permet la mobilisation de moyens exceptionnels.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.96
ciel dégagé
le 30/10 à 18h00
Vent
1.02 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
96 %

Sondage