Rein et obésité : 3 millions de personnes atteintes d'une maladie rénale en France

Publié le 10/03/2017 - 10:27
Mis à jour le 11/03/2017 - 09:06

Environ 3 millions de personnes en France sont atteintes d’une maladie rénale. Et près de 11.000 personnes apprennent chaque année qu’elles souffrent d’une insuffisance rénale chronique terminale nécessitant dialyse ou greffe. La semaine nationale du rein, du 4 au 11 mars 2017, met l’accent sur l’obésité, qui multiplie par deux le risque d’insuffisance rénale.

Semaine nationale du rein

En France, 3 millions de personnes souffrent d’une maladie rénale. Un chiffre en progression de 2% par an, avec 10.800 personnes qui apprennent chaque année être atteintes d’une insuffisance rénale chronique terminale. Près de 35.000 personnes sont porteuses d’un greffon rénal et un peu plus de 16.500 patients sont en attente d’une greffe de rein. Enfin, un peu moins de 44.500 patients bénéficient d’un traitement par dialyse.

Diabète et hypertension, responsables de la moitié des cas

Pour la FNAIR (Fédération nationale d’aide aux insuffisants rénaux), ce constat pourrait être amélioré par un dépistage précoce. Pour la 12e année, elle organise une opération de sensibilisation et de dépistage anonyme et gratuit sur tout le territoire français. Le thème retenu cette année est l’obésité, facteur multipliant par deux le risque de souffrir d’insuffisance rénale. "En cause, l’hypertension et le diabète directement liés à l’excès de graisse. Ces maladies sont responsables de plus de la moitié des cas d’insuffisance rénale chronique. Mais, même indépendamment de ces pathologies, l’excès de poids est à lui seul un facteur de risque d’insuffisance rénale. D’où l’utilité de dépister annuellement chez les personnes obèses la protéinurie au travers d’une bandelette urinaire ou de doser la créatinine par test sanguin." En cas d’anomalie, ce dépistage peut permettre une prise en charge précoce.

Se faire dépister pour mieux protéger ses reins

La FNAIR rappelle que "pour plus d’un tiers des personnes qui souffrent d’une insuffisance rénale chronique (IRC), le diagnostic est posé au dernier moment : ils doivent alors dialyser en urgence." La fédération met l’accent sur l’importance de maintenir un bon équilibre nutritionnel pour préserver son "capital néphronique" : "Les néphrons sont ces minuscules unités fonctionnelles au sein desquelles s’effectuent la filtration du sang et l’élaboration de l’urine. Malheureusement, une maladie qui ne serait pas détectée à temps peut les détruire de manière irréversible. Bien manger et faire du sport permet de préserver la bonne santé de vos reins."

Info + : La FNAIR 

Créée en 1972, la Fédération nationale d’aide aux insuffisants rénaux est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique depuis 1991, qui représente les 80.000 personnes dialysées et greffées du rein que compte la France. Elle mène des actions afin d’améliorer la qualité de la vie et des soins des personnes souffrant d’insuffisance rénale. La FNAIR regroupe 24 associations régionales au service des personnes atteintes de maladies rénales et de leurs proches. Pour plus d’informations : www.fnair.asso.fr

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Covid-19 : "hausse brutale" de la circulation du virus en Bourgogne Franche-Comté

Le taux d'incidence a doublé en une semaine en Bourgogne-Franche-Comté et dépasse les 200 cas pour 100.000 habitants. Le taux de positivité des tests est à 5,5 %. La circulation du virus est plus active dans le Jura (326 cas pour 100.000 habitants), le Territoire de Belfort et le Doubs (228). Si on dénombre une centaine d' hospitalisations supplémentaires en une semaine dans la région, le nombre de patients en réanimation reste stable.

Doubs : masque et Pass sanitaire obligatoires dans les marchés de Noël

Après les annonces d'Olivier Véran à la mi-journée pour freiner la circulation du virus, le préfet du Doubs, Jean-François Colombet a décidé de renforcer l’obligation de port du masque en prenant un arrêté incluant les zones extérieures densément fréquentées sur l’ensemble des communes du département.

5e vague : ce qu'il faut retenir des annonces d'Olivier Véran et de Jean-Michel Blanquer

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé jeudi que le rappel vaccinal contre le Covid-19 serait désormais "ouvert à tous les adultes dès cinq mois après leur dernière injection", à partir de ce samedi 27 novembre 2021. Cela concerne 19 millions de Français...

E-santé en Bourgogne Franche-Comté : La Région veut accélérer ses investissements pour la télémédecine

Ce mercredi 24 novembre, une visite des installations de télémédecine du CHU de Dijon, dédiées à la prise en charge et au suivi des patients victimes d’AVC (accident vasculaire cérébral), a été organisée par la Région Bourgogne Franche-Comté, en partenariat avec l’Agence régionale de santé. Ce projet a été financé dans le cadre du Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR).

500 euros de plus par mois pour les sages-femmes hospitalières : « Le protocole d’accord ne nous satisfait pas » (ONSFF en Bourgogne-Franche-Comté)

Une hausse nette de 500 euros en 18 mois. Après les revalorisations du Ségur de la Santé, à l’été 2020, les sages-femmes vont bénéficier de nouvelles améliorations de leurs conditions salariales. En effet, le gouvernement a annoncé lundi 22 novembre la signature d’un protocole d’accord avec une majorité de syndicats hospitaliers sur les sages-femmes.

Restauration : le syndicat patronal des indépendants appelle à mieux contrôler le pass

Les restaurateurs qui ne contrôlent pas le pass sanitaire "mettent en danger" toute la profession "en l'exposant à une mesure de fermeture générale", s'insurge lundi le président du syndicat patronal des indépendants de l'hôtellerie restauration, face à un "rebond épidémique fulgurant" du Covid-19.

Est-il possible de se faire vacciner contre la grippe et la covid-19 en même temps ?

Dans un communiqué du 22 novembre, la CPAM du Doubs souhaite sensibiliser la population à la vaccination contre la grippe. Si depuis un an le vaccin contre la Covid-19 prend toute la place médiatique, l'Assurance maladie appelle toutes les personnes éligibles à se faire vacciner contre la grippe qui, elle aussi, peut provoque la mort des personnes les plus vulnérables.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.38
couvert
le 27/11 à 12h00
Vent
4.93 m/s
Pression
994 hPa
Humidité
94 %

Sondage