Report des régionales ? B. Retailleau réclame une décision fin 2020, A. Genevard invite à être "imaginatif"

Publié le 15/10/2020 - 07:28
Mis à jour le 15/10/2020 - 07:55

Le patron des sénateurs LR Bruno Retailleau, attaché au "respect du calendrier électoral", a demandé mercredi 14 octobre 2020 qu'une décision soit arrêtée en "fin d'année" ou "tout début" 2021 sur un éventuel report des élections régionales et départementales à cause de la crise du Covid-19. De son côté, la députée du Doubs et vice-présidente LR de l'Assemblée nationale Annie Genevard déclare qu'il est encore trop tôt et met en garde contre de "possibles calculs politiciens" de la majorité présidentielle derrière un éventuel report.

Annie Genevard, députée du Doubs
Annie Genevard, députée du Doubs ©DR

"A la fin de l'année ou au tout début de l'année prochaine, la situation devra être appréciée" pour ces élections prévues en mars, a estimé l'élu de Vendée, devant l'Association des journalistes parlementaires (AJP).

"Je ne veux pas revivre les municipales", avec un débat quelques jours avant le scrutin sur l'éventuel report du premier tour, qui avait été finalement maintenu en mars dernier.

"Si à la fin de l'année, le faisceau d'indices sur des risques (sanitaires) élevés pour les élections doit conduire à les reporter, alors il faudra prendre une décision, mais pas la veille. Avant. Et il faudra dire à quelle période on reporte, ce n'est pas la même chose de reporter au mois de juin ou en septembre." Bruno Retailleau

"La démocratie c'est le respect du calendrier électoral. Mais le respect du calendrier électoral dans de bonnes conditions", a-t-il estimé, en soulignant que les régionales sont une "campagne locale" avec "beaucoup de terrain", et que la "campagne comporte plus de risques que le vote".

La vice-présidente LR de l'Assemblée nationale Annie Genevard considère aussi "qu'il est un peu tôt pour répondre à cette question" de l'éventuel report des élections, a-t-elle déclaré. "Il faudra voir comment les choses évoluent et qu'on soit un peu imaginatif: voir si on ne peut pas voter - outre par procuration - par vote électronique ou par correspondance", suggère-t-elle.

Au Sénat, Philippe Bas (LR), au nom de la commission des Lois, a proposé lui aussi un "dispositif de vote par correspondance papier pour les élections régionales et départementales de mars 2021". Des socialistes avaient également défendu ce type de mesures.

Mme Genevard met aussi en garde contre de "possibles calculs politiciens" de la majorité présidentielle, derrière un éventuel report des élections.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Après le couvre-feu, le reconfinement ? E. Macron s’exprimera ce mercredi soir

Le chef de l'Etat présidera un nouveau Conseil de défense ce mercredi 28 octobre dans la matinée, le deuxième en deux jours, avant le Conseil des ministres. Conjectures et rumeurs devraient suivre jusqu'aux annonces d'Emmanuel Macron à 20H00 à la télévision. "Tout peut bouger jusqu'au dernier moment", a prévenu un conseiller ministériel.

Covid-19: Castex au front, nouveaux couvre-feux en perspective

"L'heure est grave", au point que Jean Castex remonte ce jeudi 22 octobre 2020 en première ligne pour annoncer le basculement de plusieurs départements en "alerte maximale" contre le Covid-19, avec de nouveaux couvre-feux à la clef. 54 départements seront à leur tour contraints de respecter un couvre-feu à partir de vendredi minuit. Dans la région, la Côte-d'Or, la Saône-et-Loire et le Jura sont concernés...    

Le groupe RN demande à Marie-Guite Dufay de donner le nom de Samuel Paty à l’un des lycées de Bourgogne Franche-Comté

Dans une lettre du 22 octobre 2020, Julien Odoul, président du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté demande à la présidente de région de donner le nom de Samuel Paty à l'un des 129 lycées de la région et l'organisation d'une exposition des caricatures de Charlie Hebdo à Dijon.  

Permanence vandalisée à Besançon : la fédération du Doubs du Parti communiste porte plainte contre le syndicat UNI

Dans la nuit du dimanche 18 au lundi 19 octobre 2020, la permanence de la fédération du Doubs du Parti communiste à Besançon a été dégradée avec des affiches de l’UNI, le syndicat étudiant connu en région parisienne et qui tente de se réimplanter depuis peu à Besançon. Le PCF a décidé de porté plainte contre ce syndicat pour que "toute la lumière soit faite sur cette événement et que toutes et tous les responsables soient confondus."

Ferrand « souhaite » un report des élections régionales

Le président LREM de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, a dit mercredi "souhaiter" un report des élections régionales prévues en mars, estimant qu'il sera impossible de faire campagne correctement en raison de l'épidémie de Covid-19. La décision doit être prise fin 2020 - début 2021.

Rebond de l’épidémie de Coronavirus : « Il nous reste trois semaines pour agir »

Suite aux annonces gouvernementales, le préfet du Doubs, Joël Mathurin, a précisé l'application locale émanant du décret instaurant l’état d’urgence sanitaire à compter de ce samedi 17 octobre 2020. Masques, rassemblements festifs, interdiction des soirées étudiantes, visites sur rendez-vous dans les Ehpad, registre pour les restaurants... : voici les mesures actuelles et à venir pour ralentir la circulation du virus et éviter un couvre-feu.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.07
légère pluie
le 29/10 à 0h00
Vent
5.93 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
95 %

Sondage