« Sauvage », le thème des nouveaux concours nationaux réservés aux étudiants

Publié le 25/11/2015 - 14:30
Mis à jour le 25/11/2015 - 14:50

Chaque année, le Cnous et les Crous organisent des concours nationaux autour d’un thème commun dans des domaines aussi divers que l’écriture de nouvelle, la bande dessinée, la photo, le film court, et les arts numériques. Cette occasion représente pour les étudiants, un moyen de laisser exprimer leur créativité. 

PUBLICITÉ

Le réseau Cnous-Crous met en place chaque année, des tremplins et des concours étudiants dans des domaines culturels variés pour permettre aux étudiants de valoriser et de mettre en avant leur créativité et leur talent. En s’associant, le Cnous et les Crous mènent une politique culturelle ambitieuse portée par trois grands principes :

  • soutenir les initiatives étudiantes : (apporter une expertise, un support matériel, une aide financière
  • favoriser la création artistique étudiante (soutien aux pratiques amateurs, programmation artistique tournée vers la jeune génération, mise à disposition de locaux, de studios…)  
  • animer les lieux de vie étudiante (favoriser les échanges culturels dans les restaurants universitaires, les résidences étudiantes…)

Des concours variés

Le thème sélectionné pour 2015-2016 est Sauvage. Il existe cinq catégories de concours différents dédiés chacun à une discipline :

  • Bande dessinée 
  • Film court
  • Photographie
  • Création graphique
  • Nouvelle

Comment s’inscrire ?

Les concours du réseau Cnous-Crous sont à destination des étudiants inscrits dans un établissement d’enseignement supérieur français. Pour accéder aux fiches d’inscription et règlements de chacun, rendez-vous sur le site internet du Cnous ou de votre Crous, rubrique « Culture ». La date de clôture des inscriptions est fixée au 17 mai 2016 sauf pour le concours de nouvelles pour lequel elles se termineront le 21 mars 2016.

Une photocopie de la carte d’étudiant de l’année en cours doit être jointe au dossier d’inscription. Le concours de la nouvelle est également ouvert aux étudiants inscrits dans un établissement d’enseignement supérieur d’un pays membre de l’Organisation Internationale de la Francophonie. Les étudiants désireux de participer doivent envoyer leur production au Crous de leur académie.

Jury

Dans un premier temps, un jury régional sélectionne les meilleures œuvres. Cette pré-sélection permet d’organiser un jury national pour chaque concours qui distingue les meilleures œuvres de l’année. Il est possible de participer à tous les concours proposés dans le Crous de son académie d’études. Chaque concours est assorti de nombreuses récompenses au niveau régional et national.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

La ville de Besançon dévoile un catalogue d’ouvrages vieux de plus de 500 ans

La Ville de Besançon a réalisé, après un travail de plusieurs années, un catalogue inédit de sa collection d’incunables (Ouvrage imprimé antérieur à 1500, tiré à peu d'exemplaires). Paru chez Droz dans la collection Histoire et civilisation du livre dirigée par l’EPHE et le CESR de Tours, intitule “Catalogue régionaux des incunables des bibliothèques publiques de France”, volumes concernant la Franche-Comté, il est l’œuvre de la conservatrice de la bibliothèque municipale de la Ville de Besançon, Marie-Claire Waille.

La cathédrale Notre-Dame de Paris en proie aux flammes

Un important incendie impacte la cathédrale Notre-Dame de Paris ce lundi en fin de journée. Il serait "potentiellement lié" aux travaux de rénovation au niveau de la flèche de l'édifice selon les pompiers. Les dégâts seraient déjà considérables.

Courbet a rendez-vous avec Yan-Pei Ming pour son bicentenaire

Le Doubs célèbre depuis le mois de février 2019 le bicentenaire de la naissance de Courbet, le peintre de "L'Origine du monde", par une série d'expositions et de manifestations qui culmineront lors d'un face-à-face avec les oeuvres de Yan Pei-Ming. Le peintre contemporain s'est installé ce mois d'avril 2019 dans l'atelier de Gustave Courbet.

Le Hip -Hop donnerait un goût plus intense et plus fruité au fromage…

La musique influencerait le goût du fromage • L'emmental est sensible à la musique selon une étude expérience menée durant plusieurs mois par la Haute école des Arts de Berne, dans une cave d'affinage de Berthoud, dans l'ouest de la Suisse. Après six mois et demi d'affinage au son du rock de Led Zeppelin, de la musique de Mozart ou du rap de "Tribe called quest", les meules du fromager-affineur Beate Wampfler situé dans la vallée de l'emmental, présentaient des goûts différents, en lien avec les mélodies qu'ils ont "écoutées".

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 18.51
nuageux
le 19/04 à 9h00
Vent
1.25 m/s
Pression
1024.741 hPa
Humidité
61 %

Sondage