Besançon mobilités

Retrouvez les dernières informations Besançon mobilités dans la Région Bourgogne-Franche-Comte

Accueil > Tags > Besançon mobilités

Le réseau La fayette Entreprises lance son plan “mobilité douce et durable”

L'association La fayette Entreprises, qui regroupe une trentaine de sociétés au Parc La Fayette à Besançon, a présenté ce jeudi 11 mai un plan de "mobilité douce et durable". Objectif : favoriser la transition vers des modes de mobilités durable pour les salariés des entreprises.

Bus, trams, vélos et covoiturage : la nouvelle agence Ginko ouvre place de la Révolution à Besançon

L’agence Ginko Mobilités a officiellement ouvert ses portes ce lundi 2 mai 2022 à 13h00, dans ses nouveaux locaux, rue Claude Goudimel au niveau de la place de la Révolution à Besançon. L’agence proposera les services habituels de l’ancienne boutique mais accueillera désormais tous les services de mobilités du Grand Besançon.

Grève Ginko : des perturbations sont à prévoir ce samedi à Besançon

En raison d’un mouvement de grève d’une partie du personnel, les lignes de bus et tram du réseau urbain seront perturbées ce samedi 25 novembre 2017 à Besançon. En plus des perturbations en journée, les lignes 1 à 6 ne circuleront pas à partir de 20h. Dimanche 26 novembre 2017, l’ensemble du réseau Ginko circulera normalement.

Sécurité routière : un peu d’humour pour sensibiliser les conducteurs et les usagers…

Besançon Mobilités et le Grand Besançon lancent, ce lundi 22 mai 2017, une nouvelle campagne de sensibilisation d’une semaine sur le réseau Ginko. Tout le monde est concerné : automobilistes, piétons, deux roues, voyageurs et conducteurs ginko. L’objectif est de rappeler les règles de sécurité à suivre mais aussi de faire baisser le nombre de collisions et de chutes à bords des bus & tram 

Besançon Mobilités : un déficit de 6 millions d’euros qui “n’impacte pas l’agglomération” selon Michel Loyat

Besançon Mobilités, la société d’exploitation du réseau de transports Ginko de l’Agglomération bisontine accuse un déficit de 6 121 000 euros en 2015. L’année précédente ce chiffre ne dépassait pas 1 300 000 euros. Selon Michel Loyat, vice-président en charge des transports pour la CAGB, les dépenses auraient été sous estimées et les recettes surévaluées par l’entreprise de gestion. Pour autant l’élu insiste : « ce déficit n’impacte pas l’agglomération« .

CHARGER LA SUITE
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.93
nuageux
le 25/07 à 03h00
Vent
1.6 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
96 %