Trois femmes mises en examen pour des vols dans une société de rachat d’or

Publié le 06/10/2012 - 23:21
Mis à jour le 07/10/2012 - 14:37

Deux salariées d'une société de rachat d'or et la fille de l'une d'elles viennent d'être mises en examen à Besançon pour avoir détourné à leur profit une partie du métal précieux vendu par des particuliers, a-t-on appris samedi de source judiciaire.

capture_decran_2012-10-06_a_23.18.01.png
© dr
PUBLICITÉ

Une société suisse avait porté plainte après avoir constaté la disparition depuis 2011 de certaines quantités d’or entre son agence installée dans une zone commerciale près de Besançon et la fonderie allemande où l’or est transformé en lingots, pour une préjudice estimé à 80.000 euros, a raconté cette source.

Selon l’enquête de la police judiciaire, les deux salariées de l’agence prélevaient de l’or dans les colis envoyés par des particuliers avant leur départ pour la fonderie. L’or détourné était revendu avec la complicité de la fille d’un des employées par le même canal. Lors de leur audition, la complice n’a notamment pas pu justifier la provenance de deux chèques, de 2.000 et 10.000 euros chacun. Les deux employées ont quant à elles maintenu n’avoir jamais détourné d’or.

Présentées au parquet vendredi, les trois suspectes ont été mises en examen pour vol et abus de confiance. Elles ont toutefois été laissées en liberté sous contrôle judiciaire. L’enquête se poursuit pour retrouver la trace du reste du préjudice subi par l’entreprise.

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la  défense réfute

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la défense réfute

Une ex-collègue de Frédéric Péchier, l'anesthésiste de Besançon mis en examen pour 24 empoisonnements présumés, le soupçonne d'avoir voulu l'empoisonner lors d'une opération, ce que réfute catégoriquement la défense, a-t-on appris ce vendredi 24 mai 2019 auprès des avocats des deux parties.

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

La belle-mère de trois frères et soeur, qui s'étaient noyés l'été dernier dans un lac de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), a été mise en examen pour "homicides involontaires", a-t-on appris ce jeudi 23 mai 2019 auprès du parquet, confirmant une information du Journal de Saône-et-Loire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.17
légère pluie
le 25/05 à 15h00
Vent
3.4 m/s
Pression
1016.1 hPa
Humidité
71 %

Sondage