Violences au collège Diderot : des fouilles préventives des élèves envisagées…

Publié le 08/12/2016 - 19:15
Mis à jour le 16/04/2019 - 17:42

Des enseignants et membres du personnel du collège Diderot à Besançon ont exercé leur droit de retrait ce jeudi 8 décembre 2016 suite à des faits graves (drogue, arme trouvée dans un cartable, insultes, agressions …) qui se sont produits en novembre et décembre 2016. Le Directeur académique des services de l'éducation nationale (Dasen) a rencontré une délégation cet après-midi. 

1-rentree_ecole_enfant_jean-louis_fousseret_education-057.jpg
Jean-Marie Renault, Directeur académique des services de l'éducation nationale ©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

Une délégation du personnel de l’établissement s’est rendue à l’Inspection académique pour rencontrer Jean-Marie Renault, Dasen à Besançon, afin de lui expliquer le climat régnant sur leur lieu de travail. « Il y a eu des échanges sur les conditions de travail où une toute petite minorité d’élèves arrivent le matin avec des problématiques familiales ou de quartier », nous explique M. Renault, « il y a également eu des partages d’informations et des craintes exprimées ». « Nous allons travailler avec des autorités compétentes comme la police municipale puisque l’Éducation nationale n’a pas les compétences à travailler à l’extérieur du collège ». Ce travail pourrait se traduire par des fouilles des élèves à l’entrée de l’établissement « mais il ne s’agirait pas de fouilles systématiques, mais préventives », précise le Dasen, « tout ceci doit se travailler ». 

Des rencontres entre l’inspection académique et la police, la préfecture ainsi que le département du Doubs vont se programmer ces prochains mois. 

Le Directeur académique des services de l’éducation nationale et les enseignants ont également échangé sur « la problématique de la mixité sociale dans ce collège », ainsi que sur le nombre d’élèves par classe et le manque de moyens en personnel éducatif. « Cela sera inclus dans la préparation de la rentrée 2017« , indique M. Renault.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Loi Blanquer : le SNUipp-FSU organise un apéro revendicatif devant la permanence de Jacques Grosperrin

Loi Blanquer : le SNUipp-FSU organise un apéro revendicatif devant la permanence de Jacques Grosperrin

"Non à l'amendement Grosperrin" • Mardi 14 mai 2019 le syndicat national unitaire des instituteurs, professeurs des écoles et PEGC (affilié FSU) organise une assemblée générale à partir 18h suivi d'un apéro revendicatif devant la permanence du sénateur LR Jacques Grosperrin au 34 rue Bersot à Besançon.

Éducation nationale : Planoise, bientôt une cité éducative ?

Éducation nationale : Planoise, bientôt une cité éducative ?

Le quartier de Planoise à Besançon fait partie des 80 territoires « prioritaires » sélectionnés pour accueillir un dispositif « cité éducative ». Ce dernier servira à coordonner les services d'Etat, les collectivités, les associations et les habitants pour accompagner l'enfant de 3 à 25 ans autour du cadre scolaire. Une enveloppe de 100 millions d'euros sur trois ans sera débloquée pour aider les collectivités dans leurs démarches.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.49
ciel dégagé
le 22/05 à 6h00
Vent
1.56 m/s
Pression
1020.25 hPa
Humidité
96 %

Sondage